in

Le jeu avec l’urètre masculin et le Hard

Le blog Monsmgay vous accompagne dans vos désirs d’expériences sexuelles appartenant au domaine des pratiques dites Hard. Il s’intéresse aujourd’hui au sodurètre qui consiste à s’introduire un sex-toy dans l’urètre.
Quel lien existe-t-il entre le jeu de l’urètre et le Hard ? Vous vous doutez qu’il y en a un ou plusieurs. Découvrez-les avec nous !

Une histoire partagée avec les pratiques Hard

Le jeu avec l’urètre, appelé aussi sodurètre est une pratique sexuelle fortement ancrée dans l’univers sm. Nous ne savons pas quand cela est né. Aucun document ou témoignage relate dans l’histoire des personnes ayant utilisé l’introduction d’objet dans l’urètre pour un plaisir personnel. Et de toute façon il n’y en aura pas vu la place de la sexualité gay dans le contexte mondial des derniers siècles…

Le dernier article sur la stimulation de l’urètre parlait de sa définition de façon large sans entrer dans le détail des liens avec le Hard. Ceux-là paraissent relativement récents puisque la libération sexuelle s’est faite que tardivement et principalement au XXème siècle.
Bien sûr, certains grands noms sont connus pour leurs pratiques SM et on peut penser que l’insertion d’objet dans le canal urétral s’est pratiquée dans les moments de sexualité que certains qualifient de « dissolues » ou « déviantes ».

Ce n’est bien entendu pas notre position… La stimulation de l’intérieur du pénis est une pratique louable et parfaitement adaptée à une sexualité gay épanouie. Si tant est que toutes les précautions soient prises pour l’effectuer.

Elle obéit d’ailleurs à certaines considérations d’ordre philosophique en poursuivant des objectifs communs avec le Hard. Le sodurètre s’intègre dans la vie sexuelle BDSM sans en être une fin en soi.

Urètre stimulé avec jeu avec tige

Quelle philosophie accompagne le jeu avec l’urètre ?

Ce jeu est le plus généralement effectué avec les accessoires spécifiques type Tige pour l’urètre ou Plug de pénis. Ils permettent de stimuler délicatement les parois urétrales et ainsi de jouer avec les frottements et l’insertion.
La zone du canal urétral est un espace anatomique qui à première vue n’est pas considéré comme sexuellement exploitable. Et pourquoi la pratique évoquée ici s’accompagne d’une philosophie des plaisirs. Cet état d’esprit est proche de l’univers SM, c’est-à-dire Jouer avec les sentiments paradoxaux de douleurs et de plaisir. Le mélange des deux sensations fondent tout l’intérêt du sodurètre. L’excitation est provoquée tout autant par la douleur que par le plaisir !

La stimulation de l’intérieur du sexe masculin est aussi associée à une idée de challenge qui fait repousser ses limites sexuelles en toute conscience et de façon volontaire… Tout à fait la philosophie du Hard.

Des objectifs communs

Le jeu avec l’urètre poursuit des objectifs qui peuvent se retrouver également dans les moments BDSM. C’est pourquoi, il est l’une des pratiques Hard évoluant dans les fantasmes SM gay. Elle ne reste d’ailleurs au rang des fantasmes puisque le jeu urétral tend à se développer largement. De plus en plus d’utilisateurs d’accessoires d’urètre commandent sur le shop homo pour leur plaisir personnel.
Les fabricants sont d’ailleurs toujours en création de nouvelles sondes ou tiges à insérer.

Nous avons parlé ci-dessus du mélange entre plaisir et douleur. L’objectif fait appel à ces deux notions et permet de considérer le but du jeu d’urètre comme celui de stimuler la zone urétrale pour atteindre une excitation maximale qui n’est pas forcément la jouissance effective. L’éjaculation n’est pas le signe unique du plaisir.
Bien sûr les tiges les plus longues permettent d’aller stimuler la prostate et la vessie pour provoquer le reflex d’éjaculation mais les sensations de mouvements de va-et-vient suffisent à produire le plaisir. C’est le cas du Hard où la position de soumission par exemple suffit à permettre l’excitation et le plaisir.

Le jeu d’urètre est-il l’expérience ultime ?

La stimulation de l’urètre n’est bien sûr pas la dernière expérience de sexualité. Elle fait partie du BDSM et n’est qu’une pratique parmi les autres. Il n’y a pas d’aboutissement. Le sexe serait trop triste sinon … !

L’insertion de sextoys dans l’urètre peut se réaliser avec l’ajout d’autres éléments excitants tels que les pinces pour les tétons, les ballstretchers ou même les dildos. Toutes les zones érogènes peuvent être stimulées en même temps, ce qui va augmenter encore plus les sensations et le plaisir.
De même, certaines tiges à urètre sont assorties d’effets supplémentaires: Vibrantes ou en électro-stimulation.

–> DECOUVREZ LES DIFFERENTES FORMES DE SEXTOYS A URETRE

Le jeu avec l’urètre se place dans le SM gay dans sa globalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La stimulation de l’urètre

Locktober : le mois spécial pour la Cage de Chasteté