Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Let Me Be Mine, Yann Destal


Loin de la House facile et naïve de ses débuts avec Modjo, Yann Destal poursuit bravement sa route pop-rock à la fois épique, onirique et planante avec Let Me Be Mine, un nouvel album tout simplement merveilleux...
destal, modjo, let me be mine, pop, rock



Propulsé prince de la French Touch en 2000 avec son collègue Romain Tranchart alors qu'il formait avec lui le duo Modjo, responsable de l'insupportable ''Lady (Hear me tonight)'' juste basé sur une seule phrase musicale et un sample de Chic qui tournent en boucle à l'infini, Yann Destagnol alias Yann Destal aura sans doute eu la meilleure idée de sa carrière naissante en lâchant l'affaire pour se lancer dans une carrière solo, 3 ans plus tard, autrement plus palpitante.

En 2003 il sort d'abord un premier album solo intitulé The Great Blue Scar'', réalisé notamment avec Bertrand Burgalat à Londres, qui prouve à quel point il était sous-évalué dans Modjo, et révèle enfin un auteur-compositeur, interprète incroyablement bourré de talent, ainsi qu'un chanteur et un multi-instrumentiste hors-pair. L'artiste a trouvé sa voie, qui se situe entre Bowie, Bob Dylan, Pink Floyd, les Beatles, Queen et Archive... Une pop de qualité, singulière dans le paysage musical de l'époque, et qui lui confère une identité reconnaissable d'entre toutes: ''La musique de Yann Destal paraît hors du temps. Son émotion singulière et palpable convoque l'imaginaire et la nostalgie. La performance vocale navigue entre la douceur des graves et les aigus cristallins parfaitement maîtrisés. Derrière des arrangements aboutis, des mélodies qui appellent au voyage et aux réminiscences, se devinent un talent et un perfectionnisme rares, acquis dès l'enfance''. L'album est largement salué par la critique et en particulier par Les Inrocks ("lumineux") et Rolling Stone Magazine ("féerique").

Quatre ans après il sort le magnifique single ''Un univers'', un bijou de pop française à la fois énergique et planante qui passe incroyablement à la trappe, sans doute éclipsé par les pseudo-groupes pour ado émergeants, les insignifiants Kyo en tête... Le clip, qui montre Yann campé dans différents paysages qui se télescopent, utilisant la technologie du morphing, est lui aussi une merveille unique en son genre.

10 Juin 2013: Yann Destal revient enfin sur le devant de la scène avec Let Me Be Mine, enfin un nouvel album complet, tout de même un an après la sortie de l'EP ''Stand By Me''.

L'objet est à la fois aérien, sensible, pop, glam-rock et cinématographique, avec des ambiances à la Ennio Moriccone où se côtoient sans problème des gros sons de guitares et des expérimentations plus electro, évoquant même quelquefois des bruits d'animaux (on jurerait entendre le champ des baleines sur Let Me Be Mine). La voix de Yann y est à la fois cristalline et puissante, totalement investie, les mélodies subtiles et ciselées comme des diamants. Le chanteur ravit l'auditeur en le faisant passer de ballades folk intimistes solaires ( ''Rise and Fall'', ''Let Me Be Mine'', 6 minutes de pur bonheur, ballade méditative et planante à souhait, ''Our Child'') à de vrais hymnes rock magnifiés par des riffs de guitares énervés (''Walk with Me''), sans oublier une pop peut-être un peu plus traditionnelle (''Life It Goes On''). Il surprend aussi avec notamment ''Walk With Me'' qui commence comme un instrumental rock mais s'avère être un formidable ovni musical de 7 minutes 15, entre rock, disco-funk et électro, comme si Queen avait collaboré avec Daft Punk...

L'album prend un tournant rythm & Blues avec une reprise des Beatles particulièrement émouvante: ''Oh Darling'', avant d'enchaîner avec un déchirant ''Need You So'', touchant à en pleurer.

Le titre ''You look Like Heaven'' ressemble ensuite au tube entraînant d'un groupe pop-folk américain, puis fait place à la ballade beatlesienne ''Life It Goes On'' qui commence avec de jolis arrangements à base de hautbois et finit avec les accords de guitare d'''Ordinary World'' (Duran Duran). On finit avec le très Flower Power ''Stay By Me'', ouvertement inspiré des magnifiques musiques d'Ennio Morricone.


Croisons les doigts pour que ce nouveau projet, ambitieux comme un véritable opéra rock, impose enfin Yann Destal comme une référence de la scène musicale française, révélant un artiste à mi-chemin entre Michel Polnareff, Axel Bauer et pourquoi pas ... Muse !


EN SAVOIR PLUS: http://www.yanndestalmusic.com (un titre offert en téléchargement gratuit)

VIDEO PLUS: Rise An Fall



Life It Goes On



You Know Me



Un Univers



19/06/2013 Themes Culture Musique TOF

Partager :
Spectacles  
L'homosexualité façon burlesque au lycée JBD d'Alès

Entre chorale gay et western débridé, le répertoire déjanté des ''Caramels fous''

Blues Cabaret


Cinéma & Vidéo  
STAND, un film engagé sur l'homophobie en Russie en DVD

Peter Greenaway : ''Personne en Russie ne veut admettre qu'Eisenstein était homosexuel''

Cinéma - Le Cercle


Bouquins  
Jonathan Gillot reçoit le Prix Découverte du roman gay 2016

Accusée d'homophobie, une romancière ne sait plus comment se défendre

Nu masculin - sortie de Normal Magazine #7


Musique  
Le rap gay va bientôt (enfin) devenir mainstream

Un ''Lac des cygnes'' gay friendly

Tchaïkovski et la cause gay


Expos  
Dessins et photos de Bruno S

Au Bonheur du Jour, Paris

Avignon : les artistes solidaires contre l'homophobie


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés