Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Découvrez ''Contamination'', le premier album très queer de Jef Barbara


Entre Daho, Chamfort, Roxy Music et... Sébastien Tellier, Fred Barbara débarque et nous parle de son ''Sébastien'', des ''Homosexuelles'', et des ''Wild Boys'' ... A découvrir dans les bacs dès le 5 Mars
jef barbara, contamination, gay, queer



Originaire de Montréal, ce garçon au nom féminin et à la silhouette singulière a longtemps trainé ses paillettes dans les clubs souterrains, à la fois ''partout et nulle part'', tel un papillon de nuit attendant sa métamorphose.
 
Dans une première vie il publiera un premier EP en 2009 avec son premier groupe, Jef and the Holograms, suivi d'un EP concept intitulé ''Barbara Blanca'' . A cette occasion l'androgyne créature se paie le luxe d'une collaboration avec le légendaire R. Stevie Moore, (qui a notamment collaboré avec Elvis Presley et Roy Orbison).
 
De cette époque il gardera la chanson ''Sébastien'', une histoire de mours trilatérales.
 
Le titre se retrouve sur ''Contamination'', premier album warholien, sans concession et provocant de l'artiste.
 
Voix murmurée, parfois approximative, textes mélancoliques, électro minimaliste, ce disque est une sorte de télescopage entre les univers d'Alain Chamfort, de Laurent Voulzy et de Sébastien Tellier, tandis que les titres en anglais (Flight777, Wild Boys, Turn On) sonnent comme du pur eighties underground, période second british invasion.
 
Un son unique qui rappelle aussi les atmosphères de Taxi Girl (Cherchez le garçon) et ce n'est sans doute pas pour rien que Jef Barbara dit ''qu'il possède une esthétique bonbons assortis'', car les meilleurs disques sont souvent ceux qui offrent la diversité. Le patchwork sonore, meilleur remède aux lassitudes.
 
''Les prétentions capitalistes de la corpo-pop music des années 80 m'obnubilent'' rajoute Jef, avant d'avouer avoir été hautement influencé par l'album ''Faith'' de George Michael. J'avoue que j'ai du mal à trouver les similitudes sur ce coup là ...
 
Jef Barbara parle cash d'homosexualité, de drogue, de sensualité, et son côté nonchalant n'est parfois pas sans rappeler les paroles langoureuses et ambigües d'une Amanda Lear ou d'une Grace Jones. La chanson ''Wild Boys'', hypnotique entre Giorgio Moroder et Roxy Music (mention spéciale aux incroyables riffs de guitare et à la ligne de basse hyper efficace) qui bénéficie de nombreux remixes
 
Larmes de Crocodile
Caresses Interdites
Sébastien
Cocaïne Love
Flight 777
Les Homosexuelles
Charlotte et le piano
Homme Universel (featuring Charlotte)
Wild Boys
Turn On
 
 
VIDEO PLUS: Larmes de Crocodile
 
 
 
Wild Boys:
 
 
Les Homosexuelles:
 
 
 
Sébastien:


05/01/2012 Themes Culture Musique TOF

Partager :
Spectacles  
L'homosexualité façon burlesque au lycée JBD d'Alès

Entre chorale gay et western débridé, le répertoire déjanté des ''Caramels fous''

Blues Cabaret


Cinéma & Vidéo  
Peter Greenaway : ''Personne en Russie ne veut admettre qu'Eisenstein était homosexuel''

Cinéma - Le Cercle

Banana - Anthologie sur l'homosexualité


Bouquins  
Quand l'homophobie d'un éditeur est vengée par un autre

Prisonniers du Gay-ttho

Alysia Abbott - une plongée dans le San Francisco gay des seventies, bientôt adapté par Sofia Coppola


Musique  
Le rap gay va bientôt (enfin) devenir mainstream

Un ''Lac des cygnes'' gay friendly

Tchaïkovski et la cause gay


Expos  
Dessins et photos de Bruno S

Au Bonheur du Jour, Paris

Avignon : les artistes solidaires contre l'homophobie


Publicité






Publicité

© copyright 1997/2015   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés