Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Velociraptor, Kasabian


Les quatre de Leicester restent une référence dans le monde du rock urbain aux accents technoïdes et psychédéliques. Voici un quatrième album qui vient le confirmer - Sortie le 19 Septembre
kasabian, velociraptor, album



"Oasis is dead, vive Kasabian !" pouvait-on entendre juste après l'annonce de la séparation des frères Gallager en Août 2009.
 
Les deux frères ennemis avaient d'ailleurs déjà largement adoubé le quatuor de Leiceister, mais le public, français en l'occurence, semble à peine découvrir aujourd'hui le degré d'affiliation des deux groupes. 
 
Kasabian sort "Velociraptor" le 19 Septembre, un quatrième album impeccable qui confirme le groupe comme un incontournable de la scène rock actuelle. La magie continue d'opérer, mais le contenu peut légèrement décevoir par rapport à ses prédécesseurs, et particulièrement l'album précédent "West Ryder Pauper Lunatic Asylum" qui était un véritable bijou de dépaysement, d'atmosphères cinématographiques, de trouvailles sonores.
 
Ici toutes ces composantes semblent atténuées, et pour la première fois l'efficacité des morceaux semble très légèrement inégale. Annoncé comme un disque à l'énergie punk, on a le sentiment à son écoute, qu'au contraire le quartet a voulu rattraper le manque de ballades qui font souvent défaut à ses concerts, et qui ne donne aucun répit au spectateur, vivant l'expérience comme une véritable guerre ... 
 
"Velociraptor" reste un très bon album à se procurer les yeux fermés, et à découvrir en live, l'espace de prédilection du groupe ...
 
"Days are forgotten" est le sublime premier single, mélange de rock et de spoken words, avec une mélodie à plusieurs niveaux, implacable, mais qui ne rentre pas forcément dans la tête instantanément (probablement la marque des tubes qui font école). On préfèrera peut-être la version remixée, et plus musclée, enrichie du rap de LL Cool J ...
 
"Goodbye Kiss" est sans doute la plus grosse surprise de l'album, une ballade avec un son très sixties, presqu'à la Buddy Holly. La voix de Tom Meighan y est magnifiquement mise en valeur. LE tube imparable et accessible par excellence !
 
L'album reste fidèle à la ligne de conduite "psychédélique" qui fait l'identité de Kasabian, mais semble vouloir explorer d'autres pistes. On ne s'en plaint pas !
 
"Switchblade Smiles", annoncé initialement comme premier single mais peut-être pas si évident que cela avec son côté expérimental, reste un titre furieusement efficace et à l'énergie incroyable, tandis que la ballade "La Fée Verte" reste pour moi un des points d'orgue de cet album au goût d'inachevé ...
 
On sera peut-être moins fan du côté geignard de "Acid Turkish Bath" , pourtant remarquable par ses arrangements de cordes, et qui pour le coup rappelle l'élégance du précédent album, et puis on aura peut-être du mal à garder son sérieux en écoutant pour la première fois, le technoïde "I Hear Voices", tout de même très estampillé Bontempi ...
 
A voir quoi qu'il en soit le 22 Novembre 2011 au Zénith de Paris ("Oasis is Dead, vive Kasabian !" ... Ce n'est plus à démontrer ...)
 
 
VIDEO PLUS : Days are Forgotten
 
 
 
 
Switchblade Smiles
 
 


26/09/2011 Themes Culture Musique TOF

Partager :
Spectacles  
L'homosexualité façon burlesque au lycée JBD d'Alès

Entre chorale gay et western débridé, le répertoire déjanté des ''Caramels fous''

Blues Cabaret


Cinéma & Vidéo  
STAND, un film engagé sur l'homophobie en Russie en DVD

Peter Greenaway : ''Personne en Russie ne veut admettre qu'Eisenstein était homosexuel''

Cinéma - Le Cercle


Bouquins  
Jonathan Gillot reçoit le Prix Découverte du roman gay 2016

Accusée d'homophobie, une romancière ne sait plus comment se défendre

Nu masculin - sortie de Normal Magazine #7


Musique  
Le rap gay va bientôt (enfin) devenir mainstream

Un ''Lac des cygnes'' gay friendly

Tchaïkovski et la cause gay


Expos  
Dessins et photos de Bruno S

Au Bonheur du Jour, Paris

Avignon : les artistes solidaires contre l'homophobie


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés