Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Exclu: Gobbel-Sagat-Glenisson aux portes de la Mort


10 jours après le franc succès du lancement de son projet musico-érotique le cerbère d'HADES (Sylvia Gobbel, François Sagat et Franck Glenisson) se confesse. Découvrez l'entrevue fleuve accordée à CiteGAY...
sagat, gobbel, gay, hadès, glenisson, mode, newton









SYLVIA GOBBEL: [ Nymphe du passé - Muse atemporelle - Chanteuse... Comédienne - première tête du cerbère ]


Tof: Quel souvenir gardes-tu de ton premier contact avec Franck Glénisson?
Il y a deux ans mon agence m'a arrangé une séance avec Franck. Notre entente a été immédiate. Une grande complicité s'est tout de suite installée...

Tof: Qu'est-ce qui te plaît dans son travail global?
Franck a l'oeil du photographe, il est inventif, il aime l'esthétique et sait ce qu'il veut.

Tof: As-tu tout de suite été partante pour ce nouveau projet et quelle a été ta motivation principale?
Oui toute de suite parce que je fais entièrement confiance à Franck. Et ma motivation principale est de toujours chercher la nouveauté, essayer de trouver des nouveaux sujets pour m'exprimer...

Tof: Comment as-tu appréhendé la perspective de chanter?
J'avais très peur, c'était la première fois et ce n'est pas vraiment un domaine que je connais... mais je suis toujours ouverte et j'essaye de me dépasser.

Tof: Le fait de tourner avec François Sagat...?
Je ne connaissais pas François, je ne savais pas ce qu'il avait fait, mais il m'a été tout de suite sympathique.

Tof: S'il fallait ne retenir qu'un seul souvenir de cette aventure? As-tu une anecdote de tournage à raconter?
Ce château abandonné, presque hanté nous racontait son histoire avec ses pierres. Je pensais à toutes ces personnes qui avaient vécu ici de belles choses, mais aussi des drames... Ca m'a beaucoup inspiré pour le clip etles photos. Nous pensons que nous sommes éternels, mais à la fin il ne reste que de la poussière...

Tof: Impossible de ne pas penser au film ''Les Prédateurs'' avec Bowie et Deneuve en regardant Hadès... Que représente ce film pour toi?
Merci du compliment et de cette comparaison avec un si beau film... Je n'oserais pas me comparer à une grande actrice comme Deneuve, mais ce film parle si bien de la peur de vieillir... La mort ne me fait pas peur mais le vieillissement lui n'est qu'un long chemin vers la déchéance... Qui n'aimerait pas rester éternellement jeune? Ce film représente la résurrection d'un être disparu depuis longtemps. Virtuellement il se trouve que j'avais disparu aussi pendant 20 ans en me refugiant dans une vie bourgeoise du 16éme...

Tof: Le monde du cinéma ne t'a jamais tentée?
Il était venu vers moi quand j'étais jeune. On m'avait fait des propositions (par exemple de prendre le rôle principale dans ''Flashdance''). Mais j'ai refusé car je n'avais pas confiance en moi à cette époque...

Tof: Tu as posé nue pour Franck Glenisson, sans aucune retouche. Penses-tu qu'aujourd'hui certaines limites on été dépassées en ce qui concerne l'excès de photoshop dans la presse?
Oui, bien sûr Photoshop est utilisé à outrance dans la pub. On ne reconnaît plus certaines grandes actrices dans les campagnes publicitaires tellement on essaye de les rajeunir et de gommer leurs défauts. Moi je touve que les rides sont belles. Elles reflètent votre âme car votre vie se dessine sur votre visage, pourquoi avoir honte de son vécu? Et puis je veux aussi faire passer le message qu'on peut être belle à tout âge et que les femmes après la première jeunesse ne sont pas des fleurs fanées...

Tof: Tu es vraiment superbe. Est-ce que la beauté peut être vécue comme un poids au même titre qu'une carrière d'acteur porno qui aspirerait à une carrière plus traditionnelle?
Personnellement je n'ai jamais vécu mon physique comme un poids, mais plutôt comme un cadeau de la nature. J'ai un caractère très positif qui fait que j'ai toujours pris la vie du bon côté. Je pense que tu veux faire allusion à la carrière de François. En fait je n'ai aucun préjugé sur personne et chacun fait sa vie comme il l'entend. Je sais par ailleurs qu'il a plein d'autres talents, comme le chant (il ne le savait pas), Quand nous étions ensemble pour enregistrer ce clip, il m'a surpris par sa voix claire et juste. Il est très pro dans tout ce qu'il fait et il peut aller loin.

Tof: Es-tu d'accord si je dis que HADES vous montre toi et François tels que vous êtes vraiment. Que c'est en quelque sorte un portrait de vos âmes et non une photographie de l'apparence?
Oui, c'est encore plus un portrait de nos âmes. On voit une femme forte, presque masculine et un homme fragile, malgré son apparence...

Tof: As-u déjà côtoyé la porte des Enfers, ou en as-tu déjà rêvé? Etait-ce agréable?
La porte des Enfers, je l'ai côtoyé une fois dans ma vie... Mais ça ne va pas te faire rêver, cet enfer c'est quand une maladie orpheline tombe sur un de vos proches. Dans mon cas c'était un homme dans toute la splendeur de l'âge, plus beau que Brad Pitt et George Clooney... C'était un homme intelligent, sympathique et bon, un homme rare et précieux. Cette maladie s'appelle la Sclérose latérale amyotrophique (appelée aussi la maladie de Charcot), elle détruit vos neurones moteurs et vous mourez pa étouffement après 4 années d'affreuses souffrances... Je ne souhaite cet enfer à personne...

Tof: On trouve très peu de choses sur toi dans la presse ou sur le web, c'est une stratégie pour conserver une part de mystère indispensable?
Pour préserver ma famille et ma vie privée, il me semble préférable de ne pas tout montrer. En plus je préfère toujours rester une inconnue du grand public et pouvoir prendre le métro en toute tranquillité.

Tof: Es-tu à l'aise avec ton statut d'icône gay? Te sens-tu porte-parole d'une cause?
Oui tout à fait, si les gays veulent faire de moi une icône. Je me sens proche d'eux, souvent leurs sensibilités se rapprochent de la mienne. J'ai beaucoup d'amis gays, plus que ''des copines filles'', qui sont souvent trop ''girly '' pour moi. Je pourrais être porte-parole de la défense du mariage gay, par exemple. Je ne vois aucun problème, si deux êtres humains s'aiment et veulent se réunirent devant un maire... qu'importe leur tendance sexuelle!

Tof: Tu donnes une image de femme fatale, très charismatique et tu as été l'égérie d'Helmut Newton, qui avait une façon inédite de représenter la femme, émancipée, autoritaire, dominatrice...
Es-tu à l'aise avec cette image que tu renvoies aux autres?

Oui, parce que ces photos me représentent comme je suis vraiment et Newton malgré mon jeune âge à l'époque le savait... Par contre je ne suis pas dominatrice, je n'ai envie de dominer personne.Nous sommes tous égaux dans ce monde et vouloir dominer est une faiblesse à mes yeux. Je préfère montrer qu'il n'y a pas de sexe faible, mais que deux sexes forts dans ce monde.

Tof: Etre dirigée par Franck Glenisson, une expérience difficile? Exigeante, Rigoureuse? S'il fallait comparer avec ton expérience avec Helmut Newton?
En fait on marche sur la même longueur d'onde et on se comprend instinctivement donc c'est plutôt agréable de travailler avec lui. Avec Newton j'ai vécu la même chose... malgré notre différence d'âge, je savais ce qu'il cherchait, je n'avais pas besoin d'en rajouter. Il cherchait une femme forte et détestait les femmes-enfants ou objets...

Tof: Qu'est-ce qui t'excite le plus actuellement: Le lancement d'HADES, la rétrospective Helmut Newton au Grand Palais ou autre chose?
Les deux sont à l'affiche en même temps. C'est très intéressant de voir l'évolution entre ''Sylvia'' et sa jeunesse au Grand Palais et celle d'aujourd'hui dans HADES. L'état d'esprit est différent: A l'époque je prenais tout très au sérieux et aujourd'hui je m'amuse...

Tof: On dit que la libido, l'appétit sexuel, sont souvent liés à la peur de la mort... Es-tu d'accord avec ça?
Il y a peut-être un peu de vrai dans tout ça, mais personnellement je n'ai pas peur de la mort. Par contre je peux constater que je suis plus épanouie dans ma vie sexuelle aujourd'hui que dans ma jeunesse. Avec l'âge on connaît mieux son corps et on est plus à l'écoute de son partenaire aussi.

Tof: Il y a une vraie gravité dans HADES, une mélancolie touchante qui semble te concerner et concerner François... Qu'est-ce que ça t'inspire?
A mon avis la gravité de ce clip vient du faite que nous touchons un vrai problème de société, l'éternelle jeunesse recherchée et la pression de notre société, qui met en valeur uniquement les atouts de cette jeunesse et oublie que nous sommes une population vieillissante, obligée d'accepter que l'âge de la retraite recule. A soixante ans aujourd'hui nous ne sommes pas vieux, mais souvent en pleine force de l'âge. Le travail nous entretient et je milite pour une activité professionnelle aussi longtemps que la santé le permet.

Tof: Avais-tu une expérience musicale auparavant? Est-ce qu'il y aura d'autres singles?
A part HADES je n'ai pas eu d'expérience musicale non, mais je suis ouverte à d'autres projets qui m'amuseraient...

Tof: En fait si toi et François étaient les Adam et Eve des Enfers, tu serais peut-être plutôt Adam...
Bien vu !

Tof: Finalement qui est le plus atypique des deux?
On est tous les deux autant atypiques dans notre genre. On sort des normes imposées par la société et on les dépasse. Ce n'est pas toujours bien accueilli, mais je pense que ça ne peut que faire progresser les mentalités.

Tof: Vois-tu ce nouveau projet comme une sorte d'hymne à la tolérance?
Définitivement et j'en suis fière! Nous vivons sur cette terre ensemble, qu'importe la couleur de la peau ou des tendances sexuelles. Soyons tolérants et un jour peut-être, l'humanité méritera son nom...

Tof: Quels sont tes projets à venir?
J'ai un très beau projet en Allemagne avec un ancien assistant de Helmut Newton, qui a fait une belle carrière de photographe à New York... mais chut... c'est encore un secret... ;-))

Tof: Merci Sylvia... Quelque chose à ajouter? Un message pour les internautes de CiteGAY?
Soyez vous-même, ne vous laissez pas influencer par les codes de la société. Allez de l'avant et réalisez votre vie comme vous l'aimez. Nous n'en avons qu'une et elle est bien courte...





















FRANCOIS SAGAT: [ Crâne au tatouage - Comédien - modèle - performer - Chanteur - Deuxième tête du Cerbère ]


Tof: As-tu déjà cotoyé la porte des Enfers, ou en as-tu déjà rêvé? Etait-ce agréable?
Je suis déjà allé plusieurs fois à Los Angeles oui... Et c'est bien ici que se trouve la porte des Enfers... mais je ne m'en suis pas trop approché... j' ai déjà senti les flammes me caresser par contre. On dit toujours qu'en Enfer c'est plus fun... mais qu'on s'y brûle les ailes plus vite... pas désagréable a priori.

Tof: Quel souvenir gardes-tu de ton premier contact avec Franck Glénisson? Qu'est-ce qui te plaît dans son travail global?
On se connaît depuis 4/5 ans, c'est notre second projet ensemble, on avait déjà travaillé sur ''Francois Sagat The Story'' ...qui était un projet aussi très ambitieux et structuré... Franck n'est pas brouillon, sait ce qu'il veut et ce qu'il ne veut pas... il est très précis dans ses envies et sait driver une équipe... donc vu que j'aime avoir beaucoup d'indications dans le travail, Franck est le réalisateur/photographe idéal... et il regorge d'idées ... c'est quelqu'un d'inspiré... son univers dramatique et romantique me séduit... on a toujours aimé travailler sur le coté Obscur, brut et diabolique des choses... c'est aussi mon truc. J'avais déjà apprécié cet imaginaire dark dans ''Requiem Nostram'' son projet 3D Relief avec Sylvia...

Tof: On t'a vu dans ''Saw'' ou ''L.A. Zombie'', tu twittes que tu aimes ''American Horror Story'', te voilà dans HADES... As-tu une fascination de la Mort? L'univers du film d'horreur est-il lié à celui du film pornographique?
C'est plus ou moins lié car ça reste toujours mis de côté j'ai l'impression... comme quand on parle de films de genre comme les John Waters ou les Argento... mais la classification je ne la comprends pas parfois: film de genre? C'est-à-dire?? ce sont des films comme les autres! Et la musique ''indépendante'' ?? Pareil ça ne veut rien dire ! Le porno par contre c'est autre chose, et puis ça ne raconte rien dans 90% des projets. Pour ''Saw'', on est venu me voir, pareil pour ''L.a. Zombie''. Mais pour être honnête je n'ai pas de fascination spéciale pour la mort non. Ni pour la mienne, ni pour celle des autres... j'aime juste les histoires et les esthétiques sombres... les films fantastiques, de poltergheist et fantômes me fascinent oui. C'est l'aspect fantasmagorique qui me plaît dans une certaine vision de la mort... pas le coté morbide ou sordide... quoique... tout est possible en fiction! Je n'aime que la fiction et la mise en scène de la mort, ainsi que la violence, même gratuite, mais fictive... ou d'autre chose d'ailleurs.

Tof: As-tu tout de suite été partant pour ce nouveau projet, quelle a été ta motivation principale? Comment as-tu appréhendé la perspective de chanter?
Il était primordial que cette chanson soit l'accompagnatrice du projet visuel HADES à mes yeux... en aucun cas je n'aurais accepté de poser ma voix à travers une chanson pour ensuite décider d'une ambiance visuelle.Je ne suis pas chanteur et ne me revendique pas comme tel... Et puis, nous sommes en duo, je préfère partager cette nouvelle expérience à deux, et avec une femme d'envergure comme Sylvia et un texte comme celui de Franck impossible de refuser!

Tof: Penses-tu avoir un problème avec l'image que tu renvoies aux autres?
Comme toute personne exposée aux yeux du public, à 80% : OUI. Je défie quiconque, exposé, artiste, acteur, chanteur ou autre de me dire l'inverse. Même en étant en harmonie avec soi-même... et sachant faire la part des choses entre sa vie publique et sa vie privée... Le public ne sait pas faire la part des choses... c'est du domaine du réflexe...la majorité font l'amalgame sur des petits moments qu'ils ont vus de vous, en se fiant a leur ressenti alors qu'ils ne vous connaissent pas personnellement... sauf que la vie, ce n'est pas juste des ''moments'' avec un bel éclairage, un beau montage, et une interview bien ficelée... Il existe des gens évidemment plus compréhensifs et sans jugement... mais je parle d'une majorité. Moi j'ai renoncé à devoir me justifier... je n'ai plus 25 ans.

Tof: Tu joues souvent avec ton apparence, atténuant ton côté viril avec des talons aiguilles par exemple, comme si tu tenais à dire '' Hé, ok je suis acteur porno, mais moi ça ne m'empêche pas d'avoir une vraie sensibilité''... ''Ne pas se fier aux apparences'', ''Ne pas me mettre dans une case'', c'est un combat pour toi?
Euh ...c'est pas vraiment ça non... y'a pas de combat du tout ou alors c'est plus personnel que ça! En fait je suis déjà dans la case ''acteur Porno'' pour la plupart... mais tout va bien et j'y resterai. Mais J'essaie surtout de détruire quelque chose qui était peut être trop inscrit autour de cette image et que je trouvais ennuyeux. J'ai aussi envie de me faire plaisir et de décevoir certaines personnes qui se disent admirateurs mais sur un plan primaire, je veux juste un peu détériorer l'affect des premiers fans. Oui c'est bien ça, décevoir, mais gagner peut-être une autre appréciation par rapport à une démarche peut-être moins sérieuse et de la part d'un autre type de personnes. Mais je fais aussi les choses naturellement sur le moment présent, car j'en ai tout simplement envie rien de plus.. Ca reste cependant très occasionnel. Ma vie c'est tout sauf ça et ça reste très très simplifié... je ne suis pas une personne extravagante au quotidien.

Tof: On dit que la libido, l'appétit sexuel, sont souvent liés à la peur de la mort... Es-tu d'accord avec ça?
Ah bon ? Qui dit ça ?? Je dois vraiment avoir très peur de ma propre mort alors. Pourtant j'ai plutôt peur de la mort de mes proches et des autres... Si on parle d'excès de libido, comme d'anorexie ou de boulimie oui, j'y verrais un fondement... mais là je ne vois aucun rapport non. Pourquoi ?

Tof: Avais-tu une expérience musicale auparavant? Est-ce qu'il y aura d'autres singles?
A part chanter avec mon ipod non ...il y aura d'autres singles si cela a un sens OUI, bien que l'idée ne me séduise pas pour le moment, comme il pourrait y avoir d'autres films traditionnels ou d'autres pornos. Si j'en vois l'intérêt oui ...

Tof: On t'imagine bien en slammeur ou en chanteur de rap... Quelle est ta culture musicale sinon?
C'est dommage je ne me retrouve pas du tout dans le rap... d'ailleurs, je n'en écoute pas jamais à part peut-être 2 morceaux de Booba... J'avais un album de NTM que je trouvais très bien... mais...le rap... non. Et puis je n'ai jamais vraiment aimé répondre à cette question ''goût musicaux'' en fait... j'ai pas envie de me placer là-dedans. Je pense ne pas être fan de musique mais de son... Pour tout dire les puristes qui proclament que ça c'est écoutable et que ça il vaut mieux éviter m'agacent. J'aime écouter de la merde aussi... et je déteste beaucoup de choses, les artistes français pop me donnent la diarrhée par exemple... Tu n'avais qu'à me demander un shuffle de 15 morceaux....LOL. Too late ....

Tof: Tu pratiques volontiers l'humour et l'autodérision... par réflexe? Pour atténuer ton côté ''brute''?
Non, je suis pas toujours comme ça... je suis pas drôle du tout même souvent... super ennuyeux, à mourir... et rien à dire , j'ai souvent rien à dire. Avec mes proches j'espère être drôle oui, tout comme eux. L'autodérision ouais tout est relatif, y en a qui trouvent ça pathétique aussi. Je n'attenue rien, ça a l'air nouveau on dirait?? C'est juste que je n'ai pas eu l'occasion de le montrer auparavant et qu'on ne m'en pas donné l'opportunité au début.

Tof: Etre dirigé par Franck Glenisson, une expérience difficile? Exigeante, Rigoureuse?
Franchement pas... enfin... certains facteurs ne permettaient pas un grand confort le jour du tournage (froid... timing, saison) mais ça n'avait rien à voir ce jour là avec la responsabilité de Franck... la rigueur oui, mais c'est normal... je n'ai pas senti une si forte exigence, apparemment on lui a donné ce qu'il voulait assez rapidement et instinctivement.

Tof: Aimes-tu l'idée d'incarner avec Sylvia un nouveau couple sulfureux dans la lignée de Bowie-Deneuve dans les ''Prédateurs''?
Ce film je l'ai beaucoup vu, au moins 10 fois... Il n'a pas pris une ride... et il est juste de A à Z, je n'y vois aucune imperfection. Si ça te fait penser à ça, ça me ravit. Malheureusement très peu de la nouvelle génération ont la chance d'avoir ces références là... les années 80, inépuisable source d'inspirations. Sublime film à la beauté pourrie de l'intérieur.

Tof: Il y a une vraie gravité dans HADES, une mélancolie touchante qui semble te concerner et concerner Sylvia. Est-ce que ça parle de ton effort difficile de reconversion?
Il n'y pas de reconversion .Je n'ai rien arrêté , je n'ai rien commencé.

Tof: En fait si toi et Sylvia étaient les Adam et Eve des Enfers, tu serais Eve ...
Non, je serais Adam, car j'ai une bite et que je sais m'en servir...surtout en enfer...

Tof: Es-tu à l'aise avec ton statut d'icône gay? Te sens-tu porte-parole d'une cause, investi d'une mission (peut-être en matière de lutte contre le SIDA ...)?
Le terme "icône" (ou Muse) c'est peut-être un peu ringard non? J'ai l'impression de subir ces termes... ça fait très handicap de nos jours... un peu lourd à porter!!! L'icône 2012 qu'on peut croiser au supermarché dans le Nord de Paris, mouais... bof... je pense qu'il faut évoluer avec son temps. Et aussi avec cette époque de chaos qui ne veut plus rien dire... LOL
J'ai collaboré à plusieurs projets significatifs pour la prévention et pour la lutte contre le Sida oui... mais c'est normal, pas forcement en tant qu'acteur porno mais en tant qu'être humain, c'est une cause importante. On est 100% de la population à être concernés, de toutes les générations... rien d'exceptionnel à ce que j'y participe!

Merci François: En conclusion Un message pour les internautes de CiteGAY?
Et bien je remercie tous les internautes pour leur compréhension, leur tolérance et leurs encouragements... et j'ai hâte qu'ils voient la vidéo d'HADES à l'état ''pur''... sans ces carrés noirs qui en ont énervé plus d'un... ce qui au final est une bonne chose... je vous embrasse ...
















FRANCK GLENISSON: [ Gardien des âmes sur le Styx - Artiste - Réalisateur - Photographe - Auteur - Troisième tête du Cerbère ]


Tof: Depuis quand mûris-tu ce projet musico-érotique avec François Sagat et Sylvia Gobbel? Quel était ton objectif principal? Que représente ce projet en terme de temps, d'impératif technique,

d'équipe... ?

Il y a 10 mois, suite à l'entrée de mon travail dans la collection photographique du Patrimoine Français,le magazine érotique Lachs m'a donné carte blanche pour une série de 10 photographies. Sylvia et François ont inondé de suite mes pensées, la Muse du Passé rencontrerait celle d'aujourd'hui aux portes de la Mort. Durant les trois premiers mois, j'ai écrit l'histoire, dessiné énormément(cf croquis) afin d'asseoir le langage visuel et les personnages d'HADES. Durant la première journée de tournage avec Marielle Loubet, maquilleuse incroyable issue de l'Opéra Garnier, Franck Nemoz coiffeur hors normes aux allures de Goliath, au stylisme Benjamin Fouché artisan talentueux, je réalisais toute la partie technique (tournage, direction artistique, montage). Lors de la seconde journée,l'équipe fut réduite à 2 personnes (Marielle et moi) pour la dernière partie du clip qui nécessitait un travail titanesque de maquillage et autres artifices afin de fusionner l'identité de Sylvia et celle de François.

Tof: As-tu tout de suite eu une vision claire de ce que serait le résultat ou est-ce que c'est venu progressivement?
Oui. Je travaille toujours énormément en amont (par exemple 1 mois avant le tournage j'avais déjà repéré et réservé auprès de la créatrice de Haute lingerie Christine Quartier la Tente la tenue que porte François au début du film. Hervé de chez Phyléa pourra aussi te parler de mon engouement lorsque j'ai découvert cette cagoule latex ''porc'' au fond de sa boutique fabuleuse) afin d'établir un univers bien précis et gagner un maximum de temps lors du tournage.

Tof: Est-ce que François et Sylvia ont apporté quelques idées?
Ils n'ont pas apporté d'idées mais bien plus que cela, leurs personnalités m'ont inspiré cette histoire, ces paroles. Sylvia et François sont l'Âme d'HADES.

Tof: Y a-t-il des écueils que tu as voulu éviter à tout prix?
HADES traite du temps qui passe, de la prise en main de sa destinée mais aussi de la contradiction entre notre âme et notre enveloppe. De ce paradoxe,l'aspect de François dans le film ne devait pas être perçu comme un simple travestissement mais comme l'épanouissement de son être.

Tof: Il y a un vrai risque de censure... Comment l'appréhendes-tu et où le clip sera-t-il amené à être diffusé?
Les plateformes actuelles ne permettent pas de mettre en ligne le clip non censuré, au risque de le supprimer. C'est pourquoi j'ai choisi de collaborer avec la commissaire d'exposition Charlotte Bouchet qui a su déceler autre chose que du sexe dans cette oeuvre et m'a proposé de présenter les photographies érotiques et le clip d'HADES tels que je les avais conçus. Le clip non censuré sera projeté durant ''les heures interdites'' du Purgatoire les 28 Avril,19 mai et 2 juin à 0h47 précise (Le Purgatoire - 54 Paradis, 54,rue de Paradis -75010 PARIS) Par ailleurs nous sommes en négociations afin de sortir dans les prochaines semaines une édition collector comprenant le clip HD non censuré avec de nombreux bonus.

Tof: Peux-tu nous parler du compositeur de la musique? De ce point de vue c'est assez éloigné de ce qu'on attend pour un projet ''gay'' ou ''queer''...
Hédayat est un être formidable, doté d'une sensibilité rare. Lorsque nous nous sommes rencontrés, que je lui ai parlé du projet, que je souhaitai une marche funèbre symphonique qui se terminerait en déchirements crépusculaires de guitares électriques, que les deux interprètes seraient Sylvia Gobbel et François Sagat.je pense qu'il m'a prit pour un fou. Nous nous sommes revus 3 semaines plus tard, au lendemain de la première journée de tournage, je lui ai montré les 10 premières secondes du film, il s'est assis au piano, à effleuré les touches et sa magie a opéré.

Tof: J'ai cru comprendre que tu étais contre l'idée de remixer HADES...
HADES, tu l'auras compris, n'est pas un single destiné à cartonner dans les charts mais une oeuvre unique témoignant de la rencontre de ses deux interprètes à ce moment précis de leur vie.

Tof: La mythologie grecque, une source éternelle d'inspiration?
Tout est dans la mythologie grecque! L'Amour y côtoie la Mort sans cesse. Et puis le texte d'HADES peut avoir plusieurs lectures. Je n'ai choisi aucun mot pour sa beauté mais pour son sens. Je n'ai pas voulu écrire un joli texte mais une complainte qui transpire le sexe et la Mort.









Tof: Peut-on dire que François et Sylvia incarnent des sortes de ''super-héros''?
Oui! Tous les deux sont des personnages publics controversés, ils attirent où on attiré la lumière et par conséquent des zones d'ombres béantes et dangereuses.

Tof: Dans ton travail, tu sembles vouloir ''banaliser'', voire ''faire accepter'' une différence, un vrai combat pour la différence. Est-ce que cette ''marque de fabrique'' a été évidente dès le début de ton cursus artistique?
Je ne sais pas si c'est ma marque de fabrique mais c'est un moyen de tenir la promesse que j'avais faite à l'enfant que j'étais.

Tof: Quel rapport entre François et Sylvia as-tu voulu mettre en évidence dans cette vidéo?
Sylvia, après avoir été montée aux nues par les magazines de mode, de par son âge plus avancé, s'est retrouvée dans l'impossibilité de revenir dans la lumière des podiums. François, de par sa présence médiatique lui apporte un peu de son rayonnement pour la sortir des Ténèbres mais aussi ressusciter l'enfant qu'il a été. HADES est l'histoire d'une résurrection commune.

Tof: Quelle est ta culture musicale?
Je n'en ai aucune.

Tof: L'écriture... Un nouveau dada?
De par l'admiration que j'ai envers mes deux interprètes, pour la première fois l'écriture est venue à moi. Elle ne reviendra que si je suis inspiré de nouveau par un artiste, et ce n'est pas le cas aujourd'hui.

Tof: Peut-on dire que le clip et le texte de la chanson ont été inspirés directement par ses protagonistes?
Ce projet est construit autour de Sylvia et François, je l'ai écrit pour eux. Sans eux, HADES n'aurait jamais vu le jour.

Tof: As-tu déjà côtoyé la porte des Enfers, ou en as-tu déjà rêvé? Etait-ce agréable?
L'Enfer est devant moi et je suis prêt.

Tof: Tu as déjà collaboré par le passé avec Sylvia et tu sembles bien la connaître, si bien qu'on sent une sorte de complicité entre vous. Te souviens-tu de votre premier contact? Qu'est-ce qui
te fascine chez elle?

Ma première rencontre avec Sylvia s'est faite en feuilletant le Vogue de ma Mère lorsque j'avais 17 ans. « La Gobbel » incarnait, à travers Newton, le changement, la femme devenait enfin « Le sexe fort ».J'ai découpé la page du magazine, l'ai punaisé au dessus de mon bureau et à travers elle, je projetais mes fantasmes de photographe. Sylvia était mon passé, elle est désormais à conjuguer au présent.

Tof: Et François?
Nous nous sommes rencontrés chez son agent il y a 5 ans. Collaborer avec lui est une expérience unique pour un réalisateur. Son implication en tant qu'acteur est sans limite.

Tof: As-tu tourné un making-Of de ce clip?
Inutile ! Le clip raconte déjà la vérité.

Tof: Comment s'est passé le tournage? Des difficultés particulières? Une anecdote?
Lors de la deuxième journée de tournage, il y a eu des manifestations étranges dans la vieille demeure où nous tournions de nuit. Je trouve que l'on sent cette tension que nous subissions dans la dernière partie du clip.

Tof: A quand un long-métrage?
Tout comme pour HADES, je ne réaliserai mon premier long-métrage que lorsque je pourrai en être le producteur et réaliser ainsi du début à la fin une oeuvre dont je sois fier...

Tof: D'autres projets musicaux ou surprenant à l'avenir? D'autres projets tout court?
Vous allez être surpris...

Tof: Merci beaucoup Franck... Quelque chose à ajouter? Un message pour les internautes de CiteGAY?
A vous d'écrire votre histoire...








Crédits-Photo : Franck Glenisson (http://www.franckglenisson.com)


VIDEO PLUS: HADES en version censurée:

SYLVIA GOBBEL + FRANCOIS SAGAT - HADES (CENSORED) from FRANCK GLENISSON on Vimeo.






Exposition HADES par Franck Glenisson, jusqu'au 6 Juin avec la participation de Sylvia Gobbel et François Sagat au Purgatoire - 54 rue de Paradis - 75010 Paris

13/04/2012 Themes Culture Interview TOF

Partager :
People  
John Travolta homosexuel ? Son ex-boyfriend balance sur leur vie intime

Olivier Minne serait ''hétéromo'' !

Coming out Wentworth Miller : ''Je pense que le public le savait''

Emmanuel Moire contraint d'annuler une partie de sa tournée

Le groupe Indochine fait huer Christine Boutin au Stade de France


Publicité






Publicité

© copyright 1997/2014   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés