Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

VV Brown : Mon public gay est fabuleux !


Nouvelle sensation pop, VV Brown a déjà une longue carrière derrière, notamment en tant que choriste de Madonna et des Pussycat Dolls. L''artiste a accueilli CitéGAY pour parler de son album ''Travelling Like the Light'', né d'une rupture ...
VV Brown, travelling like the light, madonna



Une fois n'est pas coutume, ce matin nous avons rendez-vous dans un studio-photos. A première vue on pourrait trouver ce genre de lieu original pour une interview, mais en fait il n'en est rien. D'abord, la maison de disques a réservé l'endroit pour qu'il soit à la fois le théâtre de sessions acoustiques, de rencontres avec les journalistes et bien entendu de shooting-photos. La jeune fille qui sera toute la journée le centre de tous les intérêts ne sera pas dépaysée puisqu'en plus d'être auteur, compositeur, et même dessinatrice de BD, elle est aussi modèle, et vient même d'ouvrir son propre site, (http://www.vvintage.com) sur lequel elle vend des vêtements qu'elle dessine elle-même. Probablement à cause de son côté pop-rétro, certains la voit déjà comme une nouvelle Amy Winehouse. Minute papillon, c'est un peu facile comme comparaison ! VV Brown , de son vrai nom Vanessa Brown, 27 ans semble, au contraire de la lolita trash, prendre bien plus au sérieux une carrière qui s'annonce prometteuse. Il suffit de la suivre sur son twitter pour constater qu'elle prend rarement une minute pour souffler, et c'est ce que me confirme l'attachée de presse de la maison de disques dès notre arrivée ... "Depuis des mois, elle enchaîne concerts, promo, shooting-photos, sessions acoustiques avec beaucoup de courage. Elle est épatante de volonté" nous dira-t-elle. Quelques temps après lorsque VV prend place dans le fauteuil rouge, nous constatons que c'est effectivement le cas ... L'interview peut commencer ...

Tof : Bonjour VV, tout d'abord je dois t'annoncer que je me sens un peu privilégié, comparé aux autres français, car j'ai eu la joie de te voir en concert avant eux, au Festival Lovebox de Londres de Juillet 2009. Te souviens-tu de ce concert en particulier ?

VV Brown : Wahou, c'est vrai ? Ce n'était pas ma première scène tu sais. Nous avons fait énormément de festivals auparavant, dont le célèbre Festival de Glastonbury ... Lovebox est un très bon souvenir même si c'est plutôt un petit événement ...

Tof : A cette occasion j'ai été surpris de découvrir ta cover de "Use Somebody", une chanson de "Kings Of Leon". Cet excellent groupe me paraissait pourtant aux antipodes de ton style ...

VV Brown : Oui, oui ! En fait c'est toujours un jeu de faire une chose à laquelle personne ne s'attend ! J'adore me lancer des challenge ! En plus je pense que c'est assez ennuyeux de faire une reprise trop similaire à l'original. C'est pour ça que je m'efforce de faire quelque chose de très différent. J'aime beaucoup le résultat et je sais que le groupe l'apprécie aussi ! J'ai d'ailleurs pu rencontrer Kings Of Leon sur le show télévisé de Jools Holland. Ils sont vraiment adorables et ils font vraiment des chansons incroyables ...






Tof : Tu as participé aux Transmusicales de Rennes, c'était ton premier concert en France ?

VV Brown : Disons que c'était notre premier "Gros Concert" oui, mais nous avons aussi déjà joué à l'occasion de la Fashion Week parisienne durant la soirée privée de Paco Rabanne ...

Tof : Tu décris ta musique comme du « Do-Wop Indie » ... Quels sont les artistes qui t'ont vraiment influencée ?
VV Brown : Ho, il y en a tellement que je ne sais même pas par lequel commencer pour commencer ! Je peux citer Les Specials, Kim Burrell, Ruth Brown. Tu sais mes parents étaient de très grands fans de ska old school et de reggae. Enfant je me suis naturellement retrouvée dans une chorale gospel. Et puis j'ai pris des leçons de piano classiques, ce qui a développé chez moi un amour pour la musique de film et les instrumentaux. Ensuite durant mon adolescence je me suis plus rapprochée de la musique électronique et même de la musique de jeux vidéo !

Tof : Si j'ai bien compris ton album "Travelling Like The Light" a mis beaucoup de temps à voir le jour, notamment à cause de problèmes rencontrés avec les labels ... C'est vrai que tu as même traversé une période de dépression ...

VV Brown : Oui tout à fait ! Tu sais je suis vraiment passionnée de musique depuis que je suis toute petite. J'ai déménagé à Los Angeles pour pouvoir m'y épanouir artistiquement, mais arrivée là-bas je ne me suis pas sentie bien , et j'ai carrément déprimé. En fait je suis tombée amoureuse d'un mec qui m'a complètement brisé le coeur. Je suis donc revenue à Londres, ce qui était primordial pour que je me retrouve musicalement. Du coup une grande partie de ce disque vient de la peine que j'ai ressentie à cette période. Une vraie thérapie !

Tof : Cet album, tu le vois plus comme un moyen de t'échapper du passé ou comme un booster pour mieux avancer vers l'avenir ?

VV Brown : Les deux ! A la base le titre "Travelling like the light" veut dire que je veux irradier les choses de lumière ! Rien ne disparaît ni n 'est détruit, tout voyage ... Même si son point de départ est triste, c'est un album qui aide à avancer, en voyant plutôt les choses d'un point de vue optimiste ! On peut dire que "Travelling Like The Light" aborde des thèmes sombres sur une musique joyeuse et festive ... Ca m'intéresse toujours de créer de la contradiction !

Tof : Dis-moi, en général qu'est ce qui t'influence pour tes textes ?
VV Brown : Beaucoup de choses ! L'amour bien sûr mais aussi le sexe, les jeux vidéos, la musique, les séparations, les disputes, les enfants ... Tout est une inspiration. La vie est une inspiration !






Tof : J'ai vu que tu étais également Top Model ...
VV Brown : Oui il se trouve qu'il y a environ 8 mois, j'ai signé en tant que mannequin chez Select Model Management. Mais c'est quand même la musique qui passe avant tout, car je pense que c'est ce qui m'a intéressée dès le plus jeune âge ... Je vois plus le mannequinat comme un hobbie ...

Tof : Parle-moi de ton public gay très nombreux ...
VV Brown : Je dois dire qu'ils sont fabuleux et qu'ils me soutiennent beaucoup c'est vrai ! Je ne sais pas pourquoi je leur plais tant, mais en fait je ne fais pas de distinction parmi mon public tu sais ... Les gays aiment beaucoup la musique, mais c'est également vrai pour les hétéros, les blacks, les jeunes, les moins jeunes etc ... En fait je pense que cette communauté en particulier me suis parce qu'elle s'intéresse aussi beaucoup à la mode et aux arts. Ma musique est excentrique, elle célèbre la passion et les arts. Et à mon avis les gays adore "célébrer" les choses qui leur tiennent à coeur ...

Tof : Est-ce que tu te sens impliquée dans certains des combats chers à la communauté LGBT, comme le mariage gay ou l'adoption ?

VV Brown : Hmmmm, je ne sais pas. J'essaie de ne pas m'engager politiquement en fait. Je pense que c'est difficile à faire lorsque tu n'es pas directement concerné par le sujet, et que tu n'est pas directement confronté aux problèmes que cela implique.

Tof : Tu as signé pour la première fois avec un label en 2001. Des chansons de cet album datent-elles de cette période ?

VV Brown : Non en fait elles sont toutes récentes puisqu'elles parlent de ma rupture à Los Angeles ... P. Diddy m'avait proposé un contrat dans sa maison de disques, mais je l'ai refusé. Je n'ai jamais fait aucune musique avec lui parce que je voulais vraiment quelque chose qui me ressemble. J'ai préféré signer avec Island Records car je me sentais plus proche des artistes qui étaient signés dans cette maison, comme Amy Winehouse, Sting, Bob Marley. Bad Boy Records, le label de P. Diddy est plus spécialisé dans le hip-hop.

Tof : Tes chansons sont beaucoup utilisées comme bande son de spots de pub ("Leave !" pour BNP Paribas, et "Crying Blood" pour Alinéa; Ndlr) ... Du point de vue de la promotion je suppose que c'est une bonne chose, mais n'as-tu pas peur que cela dévalorise le côté artistique de ton travail ?






VV Brown : Je pense que ça dépend de la façon dont la musique est utilisée, et de l'endroit où on décide de la placer ... Toutes les musiques ont la capacité de transformer les choses en art, alors pourquoi pas ? Je n'aime pas la prétention et je pense que quelquefois l'Art peut être très prétentieux. C'est sur ce point qu'à mon avis on peut perdre quelque chose. Qu'un titre soit utilisé dans une pub, je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose. Si tu sous-entends que lorsqu'on associe une musique à quelque chose de commercial, elle peut ne plus être considérée comme unart, je ne suis pas d'accord. Regarde Andy Warhol, il était tout simplement l'un des plus grands artistes commerciaux de notre temps ! Son oeuvre reste pourtant complètement de l'Art ... En fait lorsqu'il est associé à la pub, l'Art prend une toute autre dimension. C'est une façon de connecter les gens ensemble, et d' influencer encore plus de monde . Si je peins un tableau et que je le garde pour moi, je ne peux pas le considérer autant comme une oeuvre artistique, que si je décide de le partager avec le monde ...

Tof : Tu as commencé en tant que choriste de Madonna. Peux-tu m'en dire plus sur cette expérience ?

VV Brown : Oui, ma voix fait partie des choeurs de "Frozen", mais en fait je n'ai pas rencontré Madonna. En fait on a fait notre travail et elle est venue chanter sa partie ensuite ... J'ai aussi travaillé avec les Pussycat Dolls sur la totalité d'un disque, et d'ailleurs c'est moi qui ai écrit le titre "I don't need a man" !

Tof : Avant cela, lorsque tu étais plus jeune tu as beaucoup chanté dans une chorale gospel. Est-ce que Dieu est important pour toi ?

VV Brown : Oui complètement, mais pas vraiment d'un point de vue religieux. Ca a plus à voir avec l'Amour et le fait qu'il faille toujours chercher quelque chose de grand au fond de soi-même. Créer tout simplement ! Je pense que lorsque tu fais cela cela te rend heureux, ainsi que les personne avec qui tu le partages ...






Tof : Tu décris toi-même ta musique comme une "salade mixte". Est-ce que tu veux dire que tu peux chanter absolument tous les styles de musique ou y a-t-il un style en particulier que tu détestes par dessus tout ?

VV Brown : Oui je déteste la Soca [Rires] et le Happy Hard Core, la techno quoi ! [Elle imite le rythme tribal trance]. Mais tout le reste j'adore ...

Tof : Les remixes sont tout de même importants pour toi ?



VV Brown : Oui oui tout à fait et j'espère qu'on en fera encore plein. Grâce à eux ma musique peut être diffusée dans les clubs [Sourire]




Tof : Merci VV, Quand pourrons-nous te voir en France pour un nouveau concert ?VV Brown : Très bientôt j'espère. J'adore Paris et j'espère revenir très bientôt !



Merci de nous avoir accordé ce (trop court) instant VV Brown. On attend avec impatience ta prochaine venue en France pour un nouveau show décapant ... En attendant, rien de mieux que de se visser un casque sur les oreilles pourapprécier encore un peu, et sans aucune limite, ton album "Travelling Like The Light" , qui donne instantanément la pêche !





EN SAVOIR PLUS : Découvre la chronique CitéGAY de l'album "Travelling Like The Light" [ ICI ]


http://www.vvbrown.com et http://myspace.com/vvbrown

Crédits-Photos : Alex Lake


VIDEO PLUS : Leave !

















Crédits-Photos du slideshow : Paule Rémy pour CitéGAY.com ( http://ladyp.fr )


23/02/2010 Themes Culture Interview TOF

Partager :
People  
Frédé­ric Mitter­rand est formel !

Migos réagit aux accusations d'homophobie !

Une demande en mariage d'un couple gay en plein concert d'Adele

Keegan Hirst, le rugbyman gay, a failli se suicider.

Boy George - Il soutient Macron car il le croit gay


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés