Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Jesse Mc Cartney : Mon nouvel album symbolise un nouveau départ


Aucun lien de parenté avec un certain Paul, mais un artiste accompli à seulement 21 ans. Ce délicieux jeune homme a reçu CitéGAY pour parler de son album Departure, entre electro et R'n B ...
Jesse Mc Cartney, Departure, interview



Les entrevues se suivent et ne se ressemblent pas, mais bizarrement le lieu de rencontre, lui est souvent le même en ce moment. Je ne vais pas m'en plaindre car il s'agit des locaux d'EMI, dotés d'une sympathique pelouse intérieur où le soeil est souvent généreux en rayons de soleil. Hélas pour ce nouveau rendez-vous, il n'y avait pas d'autres créneaux possibles qu'en fin de journée. J'arrive donc paisible, avec ma chemise contenant mes questions à la main, et m'annonce à l'accueil. L'air ambiant commençant à se faire frisquet, une demoiselle me dirige vers un bureau vide, au premier étage, duquel je peux toiser la fameuse pelouse, plus très ensolleillée à cette heure (nous sommes Vendredi et il est 19h00 passé). Sur une petite table ronde, j'aperçois le jeune homme dont le CD est atterri sur mon bureau, quelques semaines plus tôt, finissant de répondre aux questions d'un autre journaliste. Le chanteur semble s'investir à fond dans ce qui ressemble à une journée marathon de promotion, et je suis semble-t-il le dernier devant lequel il va passer. Lui, c'est Jesse Mc Cartney, joli garçon au visage d'ange, d'à peine 21 ans, mais avec déjà une longue carrière de comédien-chanteur derrière lui (on l'a vu notamment dans une série intitulée Summerland). Il est venu en France parler de son troisième album pop-electro-R'n B, intitulé Departure ! A cause d'un débordement d'horaire, la jeune fille vient m'annoncer que le temps qui est mis à ma disposition a été raccourci. Je n'ai que 20 minutes devant moi pour essayer d'en savoir plus sur cet album, qui regorge a priori de tubes potentiels. Quelques minutes d'attentes, et je le vois venir à ma rencontre, tout sourire même s'il semble un peu fatigué. Quelqu'un vient lui apporter un plateau de fruits dans lequel il tape sans tergiverser, sans doute à l'affut de la moindre vitamine. Du regard il me fait comprendre qu'il est prêt ... L'interview peut commencer ...





Tof : Bonjour Jesse, j'espère que tu n'es pas trop fatigué par toute cette journée de promo. Tout d'abord je ne peux faire que remarquer que tu es très jeune, mais que tu as déjà accompli énormément de choses, de la comédie à la musique. D'où vient ce goût immodéré pour le show ?



Jesse Mc Cartney : En fait j'ai quasiment grandi au sein d'un environnement musical, mes parents et ma famille étant vraiment passionnés par ça ... Mon père et ma mère ont toujours joué du piano ou même écrit des chansons par exemple. Tu sais ça ne s'explique pas : certaines familles regardent beaucoup le sport, certaines sont passionnées par les voitures ou le tuning, la mienne, c'était la musique ! [Rire] Je me souviens qu'à 7 ans j'ai fait ma première représentation sur scène, et c'est vraiment là, après mon premier contact avec un public, que j'ai senti que je commençais à vraiment aimer ça, et à faire l' "entertainer" ...























Tof : Tu t'es rapidement investi dans la musique, avec des concerts etc... Ce n'était pas trop difficile de concilier cela avec une vie normal d'adolescent ?


Jesse Mc Cartney : Non, non ... Je pense que j'ai eu une enfance relativement normale. J'ai pu faire mes études normalement à New-York, et je pense vraiment que j'ai bénéficié de "solides fondations" lorsque je retournais voir ma famille et mes amis. Ils ont toujours été très présents, ce qui fait que je n'ai jamais ressenti la pression d'un "travail".


Tof : Ce nouvel album est le troisième. Comment a évolué ton son depuis le premier ?

Jesse Mc Cartney : Hmmm, disons que le premier album était un album très pop. A l'époque je n'avais que 16 ans, et il était très light, très "easy" à écouter. Pour le deuxième j'ai voulu une direction plutôt pop-rock, avec pas mal de guitares électriques. Departure est complètement le reflet de ce que ma vie est depuis deux ans et de ce que j'ai écouté durant cette période. Musicalement j'ai l'impression que cela faisait longtemps que je voulais orienter ma musique vers le R'n B, et en y réfléchissant, cela résulte tout simplement de ce que j'écoutais lorsque j'étais enfant, comme James Brown, Michael Jackson, Elvis Presley, Aretha Franklin, des choses très soul aussi. Cela faisait partie de la collection de disques de mes parents ... J'ai réalisé que j'étais plus un artiste de R'n B et donc nous avons fait ce disque.



















Tof : J'ai vu que tu t'étais aussi beaucoup plus investi dans l'écriture de ce nouvel opus. Alors même question, de quelle manière tes textes ont-ils évolué depuis tes débuts ?

Jesse Mc Cartney : [Sourire] Je ne suis bien sûr plus le même ! Fatalement, j'en sais plus aujourd'hui sur la vie qu'à l'époque. Le fait de voyager à travers le monde, de rencontrer des gens différents, avec des cultures différentes, m'a aussi probablement enrichi. A mon avis, les paroles de mes chansons sont du coup devenues plus profondes. Je pense que chaque jour est une nouvelle aventure. Chaque jour j'apprends quelque chose de nouveau !


Tof : D'où te vient l'inspiration ?

Jesse Mc Cartney : J'écris sur ce que je connais, sur mes expériences en ce qui concerne les relations, ou tout simplement la vie, mais j'aime aussi beaucoup écrire à propos de ce que je vois. Par exemple il y a une chanson sur l'album, qui s'appelle "Not Your Enemy", et qui parle d'un ami qui cherche à draguer une fille depuis très très longtemps. Mais celle-ci a été abusée émotionnellement et n'est pas prête à s'engager à nouveau dans une relation sérieuse. Dans la réalité, c'était triste, parce que cette situation brisait le coeur de mon ami. Cela m'a inspiré ce titre de façon très intuitive. Il n'y avait pas de modèle pré-établi, de format, de "guide lines" à respecter. A vrai dire c'est la méthode de travail que je préfère.














Tof : Et est-ce que tu as besoin d'une ambiance particulière pour écrire ?
Jesse Mc Cartney :
Non je pense que l'ambiance peut influencer ta façon d'écrire, mais je ne pense pas qu'on ait besoin d'une ambiance spécifique pour écrire. Pour moi il n'y a pas d'endroit ou d'heure particulière, pas de format. Je suis capable de pondre un texte à n'importe quel moment et n'importe quand. Ca peut se passer dans un avion comme partout ailleurs, c'est toujours différent !

Tof : Tu as choisi de travailler avec la crème des producteurs actuels. Comment s'est passée la rencontre avec eux ?

Jesse Mc Cartney : En fait il y a 4 producteurs, Sean Garett (Beyoncé), JR Totem (50 Cent), kwame (Christina Aguilera, Mary J Blige), et the Clutch (Timbaland, Ciara) qui se sont partagés la tâche. Je les ai vraiment voulu eux parce qu'ils sont connus et respectés dans le monde du R' n B. Lorsqu'ils ont su que je voulais bosser avec eux ils ont juste dit "Où sont les chansons ?" et quand je leur ai montré mes textes ils ont dit "Ok on y va !"


Tof : Pour moi ce disque, c'est bien sûr du R'n B, mais il y a un petit quelque chose en plus que je n'arrive pas vraiment définir. Peux-tu m'aider ?

Jesse Mc Cartney : [Sourire] L'album est aussi complètement electro. La plus grosse différence est qu'il a été écrit sur un piano, alors que les précédents albums ont été écrits sur une guitare. Lorsque tu travailles sur un clavier il y a beaucoup plus d'options qui s'offrent à toi qu'avec une guitare acoustique. Nous avons essayé différents synthétiseurs. Le résultat, c'est un disque résolument fun, avec beaucoup de titres dance et electro, mais il y a aussi des ballades classiques comme la dernière chanson "Not Your Enemy". En fait il y a de quoi faire plaisir à tout le monde sur ce disque !


Tof : Avec ce titre Departure, tu as voulu parler de départ ou est-ce que c'est plutôt l'idée de nouveau départ ?

Jesse Mc Cartney : C'est un nouveau départ, un nouveau chapitre pour moi ! Si j'avais dû écrire un livre, ce titre aurait été le titre d'un des chapitres ... Beaucoup de choses se sont passées dans ma vie en l'espace de deux ans. Je suis désormais célibataire et je sors d'une assez longue relation. Maintenant j'ai 21 ans, je vis de façon autonome à Los Angeles, et j'ai l'impression que j'ai eu beaucoup de responsabilités durant les deux dernières années. Ce titre est vraiment complètement approprié, et musicalement aussi c'est différent. Il matérialise une importante étape !





















Tof: Est-ce qu'il va te servir à changer ton image également ? Dans le clip de Leavin' , tu as l'air plus adulte par exemple ...

Jesse Mc Cartney : Un petit peu oui ! Ma musique est plus mâture donc visuellement je voulais que mes clips soient en phase. Pour moi la vidéo est quasiment une composante à part entière de la musique et il était important que les deux se rejoignent, s'unifient ... Je ne voulais pas un changement seulement au niveau du son mais aussi du point de vue visuel !


Tof : Est-ce que tu as participé à son élaboration ?

Jesse Mc Cartney : Carrément oui ! Je voulais une vidéo qui soit complémentaire de la chanson. C'était assez facile d'imaginer des choses assez folles par rapport au texte de Leavin', et pour cela j'ai fait appel à Sanji Senaka, un réalisateur qui avait déjà collaboré avec moi sur le clip de "She's No You" du premier album. Ce mec a vraiment un regard étonnant sur ce qu'il réalise. Je l'ai appelé et il a tout de suite pensé à quelque chose de très minimal. Une sorte de conversation très sexy entre moi et une fille. Le résultat est du très beau travail, parfaitement exécuté.


Tof : Tu as fait partie d'un boys-band appelé Dream Street il y a quelque temps. Ce passé est-il difficile à assumer aujourd'hui ?

Jesse Mc Cartney : [Expression de surprise] Oh, tu penses que ça peut donner une mauvaise image ? Nooon pas du tout ! Je pense que les boys-band sont perçus différemment en Amérique et en Europe. En Amérique ils restent très populaires tu sais ... J'étais dans ce groupe il y a déjà 8 ans, mon dieu que le temps passe vite ! Pour moi, c'était juste une nouvelle étape dans ma carrière, une expérience pour apprendre. J'y suis resté durant 3 ans. Ca a été la première fois que j'enregistrais, la première fois que je partais en tournée. En fait ça a représenté une période très formatrice pour moi, et réellement préparé le terrain pour ce qui allait venir ensuite. Je peux donc difficilement la renier !

Tof : Mes titres préférés sur l'album son "Rock You" et "My Baby" , sais-tu déjà quel sera ton prochain single ?

Jesse Mc Cartney : [Rire] C'est vrai qu'en Europe il y a une vraie demande pour que "Rock You" sorte en single, et je pense que ça pourrait vraiment fonctionner, surtout en clubs ! Mais il y a aussi des possibilités pour que ce soit le titre "It's Over" qui soit choisi. Et je dois dire que "My Baby" est aussi une de mes préférées ... Je suis content que tu l'aimes. [Sourire]

Tof : Désormais, penses-tu te consacrer totalement à la chanson ou as-tu l'intention de refaire l'acteur prochainement ?

Jesse Mc Cartney : En fait après cet album j'ai envie de mettre un peu de coté ma carrière de comédien. Je trouve qu'alterner les deux métiers est quelque chose de très difficile. Cet album est complètement ma priorité en ce moment et il me prend tout mon temps. D'ailleurs lorsque tu fais un album, il faut t'attendre à le promouvoir pendant quasiment un an, ce qui ne te laisse pas le temps de faire autre chose. Après si tu veux savoir si j'ai une préférence entre les deux métiers, je te répondrai non. Ce que j'aime par dessus tout, c'est l' "entertaining", que ce soit dans le domaine de la musique, de l'écriture, ou de la comédie. J'aime la notion de pouvoir émouvoir quelqu'un. Et puis tu sais une chanson peut très vite être appréhendée comme une scène dramatique dans un film [Sourire].


Tof : Dis-moi, est-ce que c'est vrai que tu as tourné avec Britney Spears, à l'époque où tu étais dans ce fameux boys-band ?

Jesse Mc Cartney : Oui oui c'est vrai, je l'ai rencontré à l'époque où nous faisions sa première partie. Oh tu sais je me sens très mal par rapport à ce qui lui arrive aujourd'hui. Je pense profondément que Britney est une fille bien. A mon avis elle a été abusée, et maintenant elle a juste besoin d'être à nouveau bien entourée. Elle se remettra probablement sur pieds. L'important c'est qu'elle a produit un super disque et qu'elle continue à faire de bonnes chansons. Pour le moment elle est juste un peu perdue, mais ce ne sera pas la première artiste à avoir traversé des périodes un peu troubles. Ca reste la petite princesse de la pop, elle continue d'avoir ce formidable sens de l'entertainment, et la capacité de rendre les gens heureux ... Je pense que ça va aller mieux pour elle !


Tof : C'est toi qui as écrit le formidable méga-hit "Bleeding Love" pour Leona Lewis ... Peux-tu me raconter l'histoire de ce titre ?

Jesse Mc Cartney : En fait j'ai écrit cette chanson avec Ryan Tedder, le leader de One Republic. Nous avions commencé à écrire ensemble un grand nombre de titres pour mon album. L'un d'entre eux était "Bleeding Love". Une fois qu'il a été totalement terminé, Ryan m'a dit qu'il conviendrait sûrement bien mieux à une voix féminine. A ce moment là, Leona Lewis était à la recherche de ce qui serait son premier single. Sa maison de disques a adoré la chanson et lui a donné. La suite on la connaît, ce titre l'a vraiment propulsé nouvelle diva R'n B ! Si tu savais, encore maintenant, j'ai du mal à y croire, c'est complètement fou ! [Sourire]


Tof : Cindy Lauper, organise chaque année le "True Colors Tour", une série de concerts en faveur de la défense des droits des homosexuel(le)s. Pourrais-tu participer à un tel événement si elle te le demandait ?

Jesse Mc Cartney : Ah c'est vrai ? Je n'étais pas au courant de cela mais je trouve que c'est une super initiative. Bien sûr que j'y participerais avec plaisir si elle me le demandait ! Tout le monde devrait avoir le droit au bonheur comme il l'entend et non comme on veut lui imposer. Je suis très attentif aux problèmes que peuvent rencontrer les gays dans la vie de tous les jours, et je peux te dire qu'ils sont les premiers à défendre ma musique, et que ce son vraiment un des meilleurs publics ! Ce serait chouette de rejoindre cette tournée oui ! [Sourire]


Tof : Dis-moi, quand pourrons-nous avoir le plaisir de venir te voir en concert en France ?

Jesse Mc Cartney : J'espère que ce sera possible à la fin de cette année ou au début de l'année prochaine, car je commence ma tournée aux Etats-Unis en Septembre-Octobre ... Merci beaucoup en tout cas pour cette agréable interview !


C'est moi qui te remercie de ce moment sympathique. Dommage que l'entrevue ait été écourtée, mais je pense qu'elle aura eu au moins le mérite de présenter un nouvel artiste plein de charme, et définitivement passionné. On espère très bientôt te voir sur scène en France et on te souhaite bonne chance avec l'album Departure !


Toutes les infos sont sur http://www.jessemccartney.fr/ et http://myspace.com/jessemccartney

Découvre aussi la chronique-CitéGAY de l'album Departure, ICI







Le clip de Leavin':







15/07/2008 Themes Culture Interview TOF

Partager :
People  
Frédé­ric Mitter­rand est formel !

Migos réagit aux accusations d'homophobie !

Une demande en mariage d'un couple gay en plein concert d'Adele

Keegan Hirst, le rugbyman gay, a failli se suicider.

Boy George - Il soutient Macron car il le croit gay


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés