Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Jeanne Mas : ''20 ans de carrière ? Pour moi c'était essentiel de fêter ça!''


Jeanne mas reçoit citégay pour une interview toute en sensibilité



Déjà derrière la porte, j'entends les rires enjoués d'une jeune femme, heureuse. J'entre dans une grande salle, qu'une immense table occupe presque complètement, et autour de laquelle sont disposées de nombreuses chaises. Nous sommes dans les locaux d'EMI, et la jeune femme radieuse m'attend en bout de table, décidément plus jolie que jamais, avec ses cheveux nouvellement blonds, délicatement lâchés sur des épaules nues, qu'une jupe d'été noire laisse apparaître. Jeanne Mas semble détendue et fière de ses 20 ans de carrière, qu'elle fête comme il se doit avec la sortie de son Best-Of et le remix de Toute Première Fois. L'interview, toute en intimité, peut commencer .

Tof : Bonjour Jeanne, alors dis-moi, ça fait quoi 20 ans de carrière ?
Jeanne Mas : [sourire] Et bien écoute, ça fait long quand on y pense, mais en fait je n'ai pas vu tout ce parcours. On dit vingt ans mais c'est un peu jouer sur le temps parce que j'ai eu des moments de pause quand même.
Avec la compilation qui sort le 7 Septembre, j'avais envie de marquer l'évènement. C'était nécessaire pour mon public qui m'a suivi et soutenu dans tous les moments, que ce soient les meilleurs ou les moins bons. C'était essentiel pour moi de fêter ça. Tu sais là je rentre de tournée et ce sont eux qui m'ont motivé pour faire un spectacle, quelque chose de différent et là je crois qu'on a pu marquer cette différence. Et puis c'est très drôle de faire 20 ans après le remix de Toute Première Fois

Tof : Comment est venu ce projet de remix ? Il y en a d'autres prévus pour d'autres titres ?
Jeanne Mas : Tout à fait, maintenant que la machine est lancée ! J'adore cette nouvelle forme de travail, très motivante et aussi très pertinente. Je suis très excitée par ce concept qui permet de faire revivre une chanson, en la rhabillant en quelques sortes, pour qu'elle existe toujours .
Jusque là je n'avais jamais voulu toucher à mes chansons. Pour moi c'était impensable car elles étaient bien comme elles étaient.
Et puis, on m'a proposé de remixer Toute Première Fois afin d'apporter un plus à la compilation, j'ai dit « pourquoi pas ? ». Quand j'ai entendu le résultat ça m'a beaucoup plu. Et puis quand ça a commencé à passer régulièrement sur radio FG et que j'ai vu la réaction des fans, à ce moment là j'ai vraiment compris que j'avais un catalogue et qu'il était là en train de dormir. Je suis donc allée voir les éditeurs pour voir si on pouvait retravailler d'autres titres. Il m'ont regardé tout surpris et se sont exclamés « ah bon vous voulez vraiment qu'on retravaille dessus, vous êtes d'accord ? » Et c'est la phrase « vous êtes d'accord ?» qui m'a fait comprendre que jusque là j'avais tout bloqué . Grâce aux remixes et au Best-Of, je fais plaisir à ceux pour qui ces chansons ont été importantes et je redonne une chance à celles-ci.
Cela ne m'empêche pas de travailler à mes projets parallèles car c'est vrai que j'ai encore beaucoup de choses à dire.

Tof : Quel regard portes-tu sur ta carrière ? J'ai l'impression, sans pouvoir citer de nom, que tu n'es pas la seule à avoir fait des erreurs de parcours. Pourtant on a peut-être pardonné plus facilement à d'autres . D'où ça vient à ton avis ?
Jeanne Mas : Je crois qu'en général on a pardonné plus aux garçons qu'aux filles. En ce qui me concerne, c'est vrai que j'ai eu des moments où j'ai peut-être été un peu à la dérive, abandonnée ou non comprise par mon équipe de l'époque. Je ne tiens personne pour responsable de ces erreurs en dehors de moi. Je pense qu'on gère une carrière avant tout soi-même. A partir du moment où tu délègues c'est que tu veux minimiser tes responsabilités. En fait j'avais averti après la naissance de ma fille, que j'étais dans une période très sensible, ce qui m'a poussé par exemple à faire des déclarations et à me battre contre le viol . Et je sais maintenant que ce n'est pas le rôle d'un artiste.
Tu sais en France je suis vraiment la seule artiste féminine, qui a osé un jour lever le bras en disant « je trouve ça injuste !», sûrement maladroitement j'en conviens. Donc les médias qui attendaient la chute, en ont profité pour me taper dessus.
C'est peut-être aussi une histoire de mentalité, en Italie par exemple je pense qu'on m'aurait plutôt glorifiée, parce que là-bas, on aime les gens qui prennent position.
Tu sais j'ai une anecdote : dans les années 80, au moment du concert pour l'Ethiopie, qui avaient réuni plusieurs chanteurs, un journaliste m'a demandé « quel est votre combat ? » en parlant de ce projet humanitaire. Je l'ai orienté vers Daniel Balavoine car je pensais qu'il en parlerait mieux que moi. Le journaliste s'est exclamé : « Ah mais lui il râle sur tout ! ». J'ai trouvé ça dégueulasse. Ca montrait bien qu'on n'attend pas d'un artiste qu'il s'engage. Moi j'ai été un peu inconsciente de penser que je pouvais faire bouger les choses, c'est ridicule !



Tof : Quelle est la cause qui te tient le plus à coeur aujourd'hui ?
Jeanne Mas : Sans aucun doute, mes deux enfants . Tu sais je crois que je suis arrivée à cette conclusion un peu pessimiste mais plutôt réaliste, que je ne pourrai pas changer le monde. Bien sûr, ça me révolte et ça me fait mal de voir qu'il y a des enfants qui sont maltraités, violés et qui meurent de faim. Mais en même temps je sais très bien que je ne pourrai jamais rien y changer. Il faut déjà avant tout que je réussisse à rendre mes propres enfants heureux. Sinon je suis très attentive à autrui, à mon échelle. Le monde c'est trop vaste. [sourire]

Tof : Tu as un garçon de 12 ans et une fille de 17 ans .Comment voient-ils leur maman ?
Jeanne Mas : Et bien cet été je les ai emmené avec moi en tournée figure-toi ! Et je crois qu'ils ont redécouvert leur maman ... Tu sais, chez moi dans la vie de tous les jours, je ne suis pas artiste, sauf quand je m'enferme dans mon studio et que je travaille sur mes projets. Il n'y a pas de disques d'or accrochés aux murs, et très peu de photos dans mon bureau. Cette tournée a été pour eux l'occasion de voir leur maman différemment et ils étaient vraiment fiers de moi. Pour moi c'était vraiment très important.

Tof : Quel genre de mère es-tu ? Moi je t'imagine bien dans le rôle d'une mère-copine par exemple .
Jeanne mas : Oh non pas du tout ! Je ne supporte pas que ma fille soit ma copine. Je suis là pour l'aider et pour la soutenir. Si je deviens sa copine je vais me rétrograder dans le temps et je vais donc lui demander d'être à la hauteur, ce qui risque de lui faire perdre ses repères.
Hors, je veux rester une mère pour mes enfants, imposer une autorité parce que c'est le meilleur moyen de les aider et de les soutenir. Ma fille quant à elle a tendance a beaucoup me protéger car elle a l'impression que ce n'est pas toujours facile d'élever seule deux enfants. De mon côté je tiens absolument à lui laisser son adolescence pour elle, tout comme plus tard sa vie de femme. Il y a des choses que je dois partager avec mes enfants mais pas tout.

Tof : Durant ta carrière, tu as osé quelques changements de style en t'orientant vers le rock, ce qui n'a pas vraiment convaincu. Est-ce que tu crois que le succès d'un disque dépend également de l'air du temps ? Par exemple justement en ce moment on parle d'un retour du Rock .
Jeanne Mas: Mon aventure Rock avec les Egoistes, a pu être ressentie comme un changement de style, mais c'était en fait un retour à mes sources, car je suis née avec le Rock & Roll. Je suis très contente qu'on entende plus de Rock à la radio en ce moment. Je trouve ça très bien et je suis fan.
Quant à ta question sur l'air du temps, oui probablement.
Par exemple ma chanson C'est pas Normal était très techno et à l'époque on ne m'a pas comprise alors qu'aujourd'hui je reviens à des choses techno et ça fonctionne . Et puis, dans mon album Désir d'Insolence j'ai fait une chanson avec un rappeur, aujourd'hui c'est Calogero qui en fait une sur le même principe. Et d'un seul coup on dit « tiens c'est bien ! »

Tof : As-tu de nouveaux projets en tant que comédienne ?
Jeanne Mas : Pas pour l'instant mais j'aimerais beaucoup revenir au théâtre et à des choses comme ça. Mes expériences en tant que comédienne (Malone et L'instit ndlr) ont provoqué des réactions très positives et je crois que même les médias ont été agréablement surpris. Moi j'étais très contente de ça parce que ça m'a rassuré . Ca m'a permis d'exister autrement.

Tof : Changer d'image comme tu as l'habitude de le faire, ça veut dire quoi pour toi ? C'est un nouveau départ ?
Jeanne Mas: Déjà à la base, j'ai du mal à porter des vêtements roses, verts ou violets si tu veux [Rires] J'ai donc tendance à m'habiller plutôt en noir. La seule chose que j'aime changer c'est la couleur de mes cheveux . J'aime parce que c'est la Femme qui revit à ce moment là. Récemment on a regardé des vidéos où j'avais les cheveux rouges, mais c'était dingue, très hard ! Je ne me rendais pas compte finalement.
Bref un changement de look pour moi c'est un renouvellement total, et peut-être une façon de déjouer le temps. Si tu te vois avec la même coiffure et le temps qui passe, à un moment ou un autre tu vas finir par voir tes rides .

Tof : C'est quelque chose qui te fait peur ?
Jeanne Mas : Oui et non. C'est quelque chose qui me fait peur tant que je fais ce métier, mais le jour où j'arrêterai, où je ne me verrai plus à la télé, je n'aurai plus de problème avec ça et je vivrai beaucoup mieux. Mais bon je pense aussi que pour une femme, le temps qui passe c'est tout de même quelque chose de cruel .

Tof : Si on te proposait de participer à une émission de télé-réalité style Star Ac, en tant que membre du jury par exemple . ?
Jeanne mas : Oui pourquoi pas, et en même temps de quel droit ? Je ne sais pas si je serai capable d'être un bon juge. Je n'ai pas la science infuse. Il y a tellement de paramètres .

Tof : Que penses-tu du principe de telles émissions ?
Jeanne Mas : Je trouve ça bien dans le sens où ça donne l'occasion à des jeunes de se faire connaître

Tof : Si il y a 20 ans tu avais pu le faire tu l'aurais fait ?
Jeanne Mas : Ben figure-toi que c'est ce qui s'est passé . Je suis arrivée d'un jeu qui s'appelait Jour J où j'étais en compétition avec d'autres chanteurs et le gagnant venait à la finale le Samedi . Et j'ai gagné !



Tof : Oui mais si on te suit du matin au soir avec une caméra, tu es toujours d'accord ?
Jeanne Mas : Ah mais t'es fou là ! Ca dépasse le travail d'artiste. Il ne faut pas exagérer. J'ai regardé un peu la Ferme cet été et j'ai halluciné.
Avant il fallait avoir du talent pour passer à la télé aujourd'hui on te demande juste de porter des jupettes et de pouvoir filmer ton fond de culotte. Je trouve ça dur. Moi j'ai honte pour certains qui ont été filmé dans des moments un peu particuliers . On n'a plus de dignité et c'est terrible de vivre sans dignité.

Tof : Qu'est-ce que tu reprocherais aujourd'hui au monde de la musique ?
Jeanne Mas : De ne pas être à l'écoute des artistes. Il y en a plein et on ne leur donne pas leur chance. Il faut que les maisons de disques se mettent en tête que ce métier n'est pas juste du marketing. Le public a besoin d'idôles par ce que ça les fait rêver. Arrêtons avec le karaoké. Bon on en a sûrement besoin aussi, de ce karaoké, mais laissons aussi une belle marge aux artistes, ceux qui sont là, qui frappent aux portes et qu'on met de côté parce que, pour l'instant on ne sait pas quoi en faire. Et on recommencera peut-être à revendre des disques. D'ailleurs si je peux me permettre je trouve que ceux-ci sont un peu chers. Voila, commençons déjà par baisser le prix des disques et peut-être qu'on en vendra un peu plus !

Tof : Tu comprends le phénomène des téléchargements sur internet ?
Jeanne Mas : Oui, maintenant je comprends, depuis que j'ai voulu m'acheter une compilation et qu'elle était à 27 euros . Je me suis dit que c'était de la connerie !
Mon fils de 12 ans est un acheteur potentiel, toujours fourré dans les magasins de disques. Au prix du cd, il dépasse très vite son budget !
Si on ne donne pas la chance aux jeunes de découvrir des artistes, c'est normal qu'ils aillent télécharger. Je comprends certains qui finissent par le faire. Par contre qu'on télécharge des films je trouve ça moyen. En fait chacun fait suivant sa conscience. Pour ma part je trouve plus sympa de s'acheter un album pour l'objet qu'il représente, avec une belle pochette et un beau graphisme, et les textes des chansons un l'intérieur du livret.

Tof : Parmi les chansons que tu connais, laquelle aurais-tu voulu écrire ?
Jeanne Mas : Tous les cris les SOS de Daniel Balavoine, est une des plus belles chansons que j'ai jamais interprété, mais je n'aurais pas voulu l'écrire car elle n'aurait pas la même valeur aujourd'hui. Et j'aurais voulu chanter Il Volo de Zucchero dont je suis une grande fan. En fait j'aimerais bien travailler avec lui.

Tof : Tu me rappelles ton actualité ?
Jeanne Mas : Et bien la compilation sort donc le 7 Septembre avec le remix de Toute Première Fois et un medley de tous mes tubes. Et nous fêterons mes 20 ans de carrière lors d'un concert le 27 Septembre à l'Espace Cardin, et particulièrement avec mon public gay le 9 Octobre au Club Med World, lors de la soirée Glam As You !

Tof : Tu as un petit mot pour ton public gay ?
Jeanne Mas : Surtout qu'ils viennent nombreux à la Glam As You et on va passer un très bon moment ensemble !

Merci Jeanne, de nous avoir fait découvrir la Femme, l'Artiste et la Mère que tu sais être avec tant de simplicité et de sincérité. Nous serons nombreux à venir t'applaudir le 27 Septembre et le 9 Octobre !


Jeanne Mas sera en concert le 27 Septembre à l'Espace Cardin - 1, Avenue Gabriel - 75008 PARIS

et le 9 Octobre au Club Med World Paris - 39 cour St Emilion 75012 PARIS pour la soirée Glam As You ...

Visite www.jeannemas.com le site officiel de Jeanne Mas

Clique ici pour commanderle Best Of de Jeanne Mas contenant le remix de Toute première Fois!








06/09/2004 Themes Culture Interview TOF

Partager :
People  
Frédé­ric Mitter­rand est formel !

Migos réagit aux accusations d'homophobie !

Une demande en mariage d'un couple gay en plein concert d'Adele

Keegan Hirst, le rugbyman gay, a failli se suicider.

Boy George - Il soutient Macron car il le croit gay


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés