Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Anne-Laure : ''Restons Fièr(e)s !''


Anne-Laure s'est confiée à CitéGay par téléphone . Elle nous livre ses impressions sur l'expérience qu'elle vit actuellement avec la tournée Star Ac', et nous parle de son single electro ''SuperWoman'' ainsi que de ses projets ...



Souvenez-vous, il y a quelques mois , nous avions pris en sympathie une certaine candidate de Star Academy et ça n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd .
Tournée Star Ac' oblige , il est difficile aujourd'hui de rencontrer Anne-Laure en tête à tête pour savoir ses impressions depuis sa sortie du château , et parler notamment de la sortie de son premier single « SuperWoman » , un titre électro-pop , qui va vous faire bien danser cet été.
C'est donc depuis l' autobus de la tournée, que la belle m'a très gentillement accordé une interview par téléphone . L'occasion de faire connaissance avec une jeune fille vraiment pétillante et pleine de gentillesse .




Tof : Salut Anne-Laure, merci de me consacrer un peu de ton temps précieux . La tournée Star Ac' n'est pas trop crevante ?
Anne-Laure : En fait on a commencé avec des répétitions très dures au mois de Février. C'est cette phase qui est la plus crevante, avec des journées qui commencent à 9 heures du matin pour finir vers 2 heures du matin . Ensuite on a pu vraiment rencontrer notre public lors des premières dates , avec des salles de 8000 à 12000 personnes . Avec deux heures de scène par jour, on ne sent pas vraiment de fatigue . Il reste du temps pour se reposer et faire attention à soi . On ne peut pas se permettre d'arriver sur scène tous cassés de partout, autant vocalement que physiquement . Je fais donc très attention à moi, c'est une question de gestion .

Tof : Mais ce n'est pas un peu frustrant de te consacrer à la tournée de Star-Ac avant de te consacrer à tes propres projets solo ?
Anne-Laure : Non pas du tout . Heureusement que je fais cette tournée là car elle m'apporte énormément de métier . Aujourd'hui, je suis vachement plus à l'aise sur scène qu'avant . C'est l'occasion de voir vraiment beaucoup de gens . 9000 personnes tous les soirs, c'est plus que les 2000 personnes que peuvent contenir les discothèques dans lesquelles je vais ensuite me produire seule . Tout est chorégraphié et orchestré . C'est donc une super préparation pour ce que je veux faire après .
En plus je fais de la variété depuis que j'ai 12 ans avec mon père . Il a un orchestre avec lequel je tournerai toutes les semaines .

Tof : Parle-moi du titre Super Woman . Par qui a-t-il été écrit ?
Anne-Laure : La maison de disques m'a fait écouter une centaine de titres et j'ai craqué sur celui-là , qui vient de Suède .
Moi je voulais faire absolument de la House et la maison de disques voulait absolument faire de la musique populaire . Je n'étais pas très emballée par la reprise d' Eve lève toi, qu'on m'avait initialement proposé, et il ne fallait pas espérer me faire changer d'avis car je suis très têtue . Résultat : je fais l'électro populaire, ce qui constitue un bon compromis, même si j'arrive dans la House à grands pas !

Tof : Qu'est-ce que tu aurais à répondre à ceux qui doutent de la légitimité de l'émission Star Academy à créer de réels artistes ?
Anne-Laure : Ben si tu veux, on a tous un passé . Le casting est fait de gens qui sont musiciens . Par exemple, moi je suis sur scène depuis l'âge de 12 ans . Les participants sont donc tout aussi musiciens que plein d'autres qui sont déjà dans le métier depuis quelques temps . L'émission est réellement un formidable tremplin . Pour faire court, passer par la télé-réality en ce moment, c'est profiter du plus gros tremplin de variété française qu'on puisse imaginer . Le concept de Star Academy est génial . Il te permet de sortir de l'anonymat en trois mois .

Tof : Trois mois ce n'est pas un peu trop rapide ?
Anne-Laure : Non je ne crois pas . Bon, je vais pouvoir faire des erreurs parce que je suis jeune mais depuis la sortie du château on est en plein dedans et on apprend comment tout ça marche et se gère . On profite du coup de pouce qui nous a été donné et ensuite c'est à nous d'être super stratégiques dans nos choix et d'avoir les épaules assez carrées pour gérer tout ça .

Tof : Et est-ce que tu crois qu'il y a en ce moment un manque d'artistes français, qui expliquerait notamment la multiplication des programmes de style « télé-crochet » ?
Anne-Laure : Les gens accrochent à ce concept parce qu'il procure du rêve . On se dit que tout le monde peut y participer , tout le monde peut sortir de sa cambrousse et être médiatisé en trois mois comme nous l'avons été . Ca donne de l'espoir à tous ces gens qui aiment la musique autant que nous, mais qui chantent dans leur salle de bain .
C'est vrai que le marché du disque était en chute de 30 % et que grâce à Star Ac', la barre a été redressée .


Tof : Après ton coming out télévisé, est-ce que tu souhaites utiliser ta notoriété pour sensibiliser ton public plutôt jeune, aux problèmes liés à la gestion de son identité ?
Anne-Laure : J'ai voulu participer à Star Ac' pour plusieurs raisons : D'abord montrer ma gueule et ma voix, ensuite j'ai voulu faire passer mon coming out très doucement .
Chanter La Différence avec Lara Fabian, c'était quelque chose que je rêvais de faire . La production a été super réglo avec moi . J'ai pu montrer l'image qui me correspondait le mieux .
Déjà au départ j'avais un look à part avec mes survets . Et je n'avais pas envie de me changer . Ensuite j'ai réalisé qu'il y avait énormément de jeunes devant la télé tous les soirs, à regarder la quotidienne, et parmi eux certainement des gens hostiles au sujet de l' homosexualité . Si ces jeunes en particulier adhéraient à ma personnalité, et me trouvaient plutôt sympa parce que je joue au foot ou au tennis, ou parce que je fais de la batterie, ce serait un coup de pouce pour la communauté . Ca ferait changer peut-être changer les états d'esprit chez plein de monde . Evidemment que ça c'était une grande victoire aussi . Dans ma famille aussi , car tous n' étaient pas au courant .

Tof : Apprendre l'homosexualité de sa fille dans le cercle familial, c'est une chose, mais voir sa fille l'annoncer à la télévision , c'en est une autre .
Anne-Laure : Je ne l'ai pas vraiment dit tu sais . J'ai jamais dit le mot lesbienne, j'ai juste chanté Sans Contrefaçons de Mylène Farmer et ensuite j'ai écrit un texte assez émouvant, qui parle du moment où l'adolescente comprend que les mecs ne sont pas faits pour elle et que sa vie risque d'être compliquée, quitte à passer par le mensonge . Du coup elle comprend qu'il faut déjà s'accepter soi-même avant de se faire accepter par les autres . Mais peu de gens l'ont vu car ça n'est pas passé à la quotidienne, seulement sur le câble . En fait tout a été implicite car mon homosexualité fait partie de moi et je n'ai pas eu besoin de la dire de manière explicite . J'ai pu contrôler mon image et c'est venu naturellement quand j'avais envie de me libérer et de dire un peu plus de choses sur moi , ce qui est plutôt jouissif à la télé !

Tof : As-tu déjà été confrontée à l'homophobie ?
Anne-Laure : Moi je n'ai aucun problème par rapport à mon identité . J'ai les épaules pour assumer . Bien sûr il y a eu des cons qui m'ont chambré . En général je regarde la personne dans les yeux et je lui montre que c'est lui qui a un problème .

Tof : Tu as quelqu'un en ce moment ?
Anne-Laure : Oui . C'est assez difficile de la voir , en général une fois par semaine par ce que c'est mon jour off . Et là que je sois n'importe où en France, en Belgique ou en Suisse, je prends un avion pour la retrouver .

Tof : De quelle manière vas-tu participer à la marche des Fiertés ?
Anne-Laure : J'ai déjà participé à celle de Londres, en Belgique, mais encore jamais en France . Par contre je sais déjà que je ne serai pas sur un char comme on me l'a proposé . Mais je ne m'y vois pas et je préfère être dans la foule et marcher . Franchement je préfèrerais par exemple faire un concert au Pulp, où je me sens vraiment chez moi - c'est la boîte où j'étais tous les samedis pendant mes années Lycée .

Tof : Quels sont tes projets pour cet Eté ?
Anne-Laure : Je pars en tournée des discothèques avec deux danseuses et Fabrice Sioul qui sera aux platines avec moi, pour un show de 25-30 minutes avec chorégraphies, jeux de lumière et on va faire le maximum de boîtes en France, en Suisse et en Belgique .
Au niveau musical, je fais le meilleur son possible, de l'électro-pop , que je propose aussi à l'étranger . Parallèlement à ça, l'année prochaine il y a des chances que je participe à la tournée de Nollwen pour un duo . On en a vraiment très envie et on va se faire ce plaisir là .

Tof : En conclusion, qu'aurais-tu comme message à laisser aux internautes de CitéGay ?
Anne-Laure : Restons fier(e)s !

Tof : Sur ces bonnes paroles je te laisse continuer ton voyage avec les autres académiciens . Merci beaucoup et à bientôt !

Merci Anne-Laure pour ta fraîcheur et ta sympathie . Non seulement tu réalises ton rêve, mais en plus tu as su utiliser l'expérience Star Ac' pour enrichir ta personnalité et faire passer un message de tolérance . Malgré le tourbillon qui emporte les académiciens en tournée , tu as su garder les pieds sur Terre . Toute l'équipe de CitéGay t'encourage dans cette ascension qui ne fait que commencer .

Clique ici pour le single "SuperWoman"







10/06/2003 Themes Culture Interview TOF

Partager :
People  
Frédé­ric Mitter­rand est formel !

Migos réagit aux accusations d'homophobie !

Une demande en mariage d'un couple gay en plein concert d'Adele

Keegan Hirst, le rugbyman gay, a failli se suicider.

Boy George - Il soutient Macron car il le croit gay


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés