Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Entretien avec Vincent Mc Doom - En partenariat avec Gaitittude le magazine pluriculturel


Egérie d'une exposition photo à Paris en octobre dernier, sortie de son premier single et de deux nouveaux longs métrages. extraits d'une rencontre du troisième type.



Danny : Pourquoi la France. Choix ou Hasard ?

Vincent Mac Doom : Ni choix, ni hasard. j'ai toujours eu l'impression d'être né en France car elle représentait pour moi une certaine forme de liberté. La tour Eiffel aussi car elle est « masculin » par son côté phallique et « féminin » dans le côté robe de dentelle, et enceinte avec tous ces gens dans son ventre. Je ne pouvais pas m'imaginer vivre ailleurs.

Danny : Quelle a été la première chose que tu as faite quand tu as débarqué à Paris ? Visiter la Tour Eiffel alors?

VMD : non ! (rires) J'étais tellement effrayé quand je suis arrivé ici (je ne parlais pas le français) que je suis resté 1 mois enfermé dans ma chambre d'hôtel ! Je descendais seulement pour manger et remontais tout de suite. Heureusement que ma chambre donnait sur la rue.(rires)

D : Quelles ont été les grandes rencontres de ta vie ?

VMD : Ces grandes rencontres, je les appelle « mes étoiles » parce qu'elles ont toujours changé quelque chose d'important dans ma vie. Et bizarrement, ces personnes-là ont toujours été des femmes. Ma première étoile a été Claude Allègre, une des premières à me faire travailler. Grâce à elle, j'ai pu payer le loyer de mon premier appartement. Ma deuxième étoile fut Sabrina Azoulay, directrice des programmes de Paris Première qui a misé sur moi. Ma troisième étoile est Yamina Benguigui qui m'apprend beaucoup sur moi-même, sur le cinéma et la tolérance.

D : Tu es dans la mode, la télé, le cinéma. alors plutôt Denise (Fabre), Carine (Roidfeld) ou Catherine (Deneuve)?

VMD : Si ces 3 femmes n'étaient qu'une, ce serait peut-être moi.(rires) mais. avec l'impertinence de Marc-Olivier Fogiel (rires)!

D : En parlant d'impertinence, Laurent Ruquier a dit de toi « il est black et habillé comme une fille, jamais une chaîne hertzienne ne voufra de lui». Que réponds tu ?

VMD : Le monde de la télévision a beaucoup grandi et a fait de la place à des gens comme lui qui ne pouvaient pas en faire il y a encore 5 ans ! Je trouve cela choquant de sa part car lui aussi utilise des « marginaux » dans son émission. Et quoi penser quand il dit « moi j'aime les ravissantes idiotes » ? On a tous notre place et moi peut-être plus que lui « dans mon genre ». Et puis on arrive toujours à faire ce que l'on veut dans la vie avec un peu d'intelligence. Il le sait ça aussi , alors rendez-vous bientôt cher Laurent.

D : La critique, c'est aussi la rançon du succès. Comment gères-tu tout ça?

VMD : Les gens sentent que je m'accepte bien moi-même alors cela rend la relation humaine et professionnelle plus facile. J'ai rarement eu de propositions malsaines d'ailleurs. Et ma notoriété, je veux l'utiliser pour aider les autres, surtout au travers de l'association « Blue Angel » qui milite contre le viol des enfants en Afrique. Car dans ces pays là il n'y a pas de lois qui les protège. Je crois qu'il est important de savoir donner et partager.

D : Pour finir, soyons plus léger. il paraît que tu as 2 passions : les chaussures et le maquillage.

VMD : (il rit) .il faut savoir que je suis devenu célèbre grâce à mes jambes et mes pieds ! Et les deux extrêmités du corps sont très importantes : quand la tête et les pieds se présentent bien, alors le reste suit (rires) !

D : Tu as fait la fashion week à Paris récemment, Quels conseils peux-tu nous donner ?

VMD : Une fois de plus Paris a prouvé qu'elle était la capitale de la mode avec des créations et des mises en scènes somptueuses. Des conseils ? La grosse tendance va être à la djellaba/kimono et à la couleur vert. Vert pomme.

Portrait Chiné "je cherche, je trouve..."
Dans ton sac ?
Un mini gode-michet. de Sonia Rykiel !! (rires)
Dans ton frigo ?
Ma crème pour le visage (j'aime quand c'est froid!)
Dans ta chambre ?
900 paires de chaussures !
Dans ta salle de bain ?
des centaines de produits de beauté surtout au thé vert. Alors quand je suis dans mon bain, j'ai l'impression d'être dans une grande théière !
Dans tes rêves ?
La personne idéale. (et je n'ai pas dit l'homme idéal.)
Dans ton coeur ?
Une Mère thérésa des temps modernes. une sorte de camionnette de l'amour qui lâche un peu de bien sur son passage.
Dans tes cauchemards ?
Mathew Roberts (son oncle qui l'a violé à l'âge de 13 ans)
Dans ton lit ?
Mon petit chat Charly.. La seule personne qui me tient chaud en ce moment.
Dans ta boite à outils ?
Ah... important ! Une aiguille.(rires) parce que j'aime bien coudre, ça me relaxe !


Cette interview est egalement disponible dans le magazine pluriculturel Gaittitude



19/11/2002 Themes Culture Interview Danny pour Gaittitude & CitéGay

Partager :
People  
Frédé­ric Mitter­rand est formel !

Migos réagit aux accusations d'homophobie !

Une demande en mariage d'un couple gay en plein concert d'Adele

Keegan Hirst, le rugbyman gay, a failli se suicider.

Boy George - Il soutient Macron car il le croit gay


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés