Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Grindr se défend d'être le fossoyeur de la scène gay


Dans une interview à un magazine hongkongais, Joel Simkhai estime, au contraire, que sa célèbre application de drague contribue au succès de nombreux établissements.



Deux millions d'utilisateurs quotidiens. En sept ans, l'application Grindr s'est forgée un succès commercial enviable dans le business de la drague gay. Son récent rachat à prix d'or par une entreprise chinoise en témoigne. Mais ce carton ne s'est-il pas réalisé aux dépens de la «scène gay», le réseau de bars, clubs et associations qui assuraient la socialisation des homosexuels dans les pays occidentaux? De fait, le nombre d'établissements étiquetés LGBT, dans les grandes villes américaines et européennes, a fortement chuté ces dix dernières années, période qui correspond à l'essor des rencontres online.

Joel Simkhai, le créateur de l'app de rencontres par géolocalisation, s'est expliqué dans l'édition hongkongaise de «Time Out». Selon lui, la réduction des scènes gay n'a rien à voir avec le succès de Grindr. Au contraire. «Nos utilisateurs socialisent très bien dans les bars et clubs. Même si vous êtes dans ces établissements et êtes trop timide pour aborder quelqu'un vous pouvez toujours utiliser Grindr», explique le patron californien.

ANNONCEURS

Simkhai relève, par ailleurs, que beaucoup de ses annonceurs sont en réalité des bars et clubs: «Le feedback qu'ils nous donnent est que Grindr est un moyen efficace d'amener du public.»

L'interview a suscité un large débat sur l'app à tête de mort. Au delà d'un Grindr-bashing de circonstance, de nombreux internautes anglosaxons estiment que le déclin des lieux dits gay a commencé longtemps avant les premiers glougloutements de Grindr. «La raison pour laquelle les bars gay sont en déclin est que la jeune génération n'a plus besoin de la sécurité de bar à eux, explique Larry, un ancien tenancier de bar gay à Miami, via Facebook. Ils peuvent aller dans n'importe quel établissement et se sentir chez eux.»

Source : 360

15/03/2016 Actualites Gay

Partager :
Actualités Gay  
Roselyne Bachelot s'engage contre l'homophobie dans le sport sur RMC ce mercredi

Braderie solidaire Mode et Déco Les Créateurs ont du coeur du 31 mai au 3 juin

Matthias Fekl saisit la justice après des propos visant Xavier Jugelé

Être homosexuel en Tchétchénie veut dire la mort ou l'exil

Pays-Bas - les hommes main dans la main pour dénoncer une agression homophobe

Le Japon reconnaît son premier couple adoptif homosexuel

La première exposition d'art homosexuel ouvre à Londres

A Paris, un bar gay en résistance face à la gentrification du Marais

L'inventeur du drapeau arc-en-ciel, emblème homosexuel, est mort

Drôme - Un homosexuel frappé à coups de barre de fer par deux ados de 15 ans


Associations  
Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés