Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Grippes : les séropos en première ligne


Alors que l'épidémie de Grippe A-H1N1 demeure stable pour l'heure, les personnes séropositives ont intérêt à anticiper leur vaccination contre la grippe traditionnelle compte tenu du calendrier et des procédures...
Santé, Grippe, Sida, Bachelot



Les épidémiologistes ne se perdent plus en conjoncture et les scénarios sont devenus tellement nombreux qu'il faut bien avouer qu'avec la Grippe A-H1N1 nous sommes dans une configuration atypique. Alors que le seuil épidémiologique est dépassé depuis 4 semaines en France et malgré la rentrée scolaire, il n'y a pour l'heure, et il faut s'en réjouir, pas d'explosion épidémique. L'épidémie a marqué par ailleurs le pas dans l'hémisphère sud qui n'a pas enregistré non plus de scénario catastrophe.

Interrogé par le quotidien 20minutes, Bruno Lina, le responsable au Centre national de référence sur la grippe, n'a pas de doute sur la survenue de l'épidémie et a rappelé l'enjeu de la vaccination de masse face au risque de désorganisation du pays et rejette le fait que le risque pandémique aurait été surestimé. Mais c'est sur ce sujet de la vaccination que les personnes séropositives doivent particulièrement être vigilantes, notamment sur la question du calendrier vaccinal.

Alors que les personnes fragilisées par des infections respiratoires ou immunodéprimées sont prioritaires pour la vaccination contre la forme A-H1N1, elles devraient recevoir par courrier, comme l'a présenté hier Roselyne-Bachelot, une lettre les invitant à se faire vacciner dans les centres spécialement affectés à l'opération avec un premier bon de vaccination, et un second pour le rappel vaccinal dont la date n'a pas été indiqué pour l'heure. Si la gratuité, l'absence d'avances de frais, est un point à souligner, il n'en est pas de même concernant la vaccination contre la grippe traditionnelle.

Alors que les spécialistes recommandent cette double vaccination pour les personnes séropositives, elles doivent respecter un délai de 3 semaines minimum entre les deux injections. Or, les CPAM, qui envoient aux patients en affection de longues durée (ALD) ou aux personnes âgées un bon pour retirer gratuitement le vaccin contre la grippe saisonnière, étalent ces envois sur plusieurs semaines voire plusieurs mois. Alors qu'il est particulièrement recommandé aux séropos de se faire vacciner de manière précoce contre la grippe traditionnelle, ces lourdeurs administratives risquent dans les faits d'avoir des effets néfastes, également par ce qu'il faut une quinzaine de jours pour que la protection vaccinale soit effective.

Concernant la grippe A-H1N1, la ministre de la Santé a indiqué qu'«En gros, le premier million de doses (94 millions de doses ont été commandées par la France) devrait nous être livré aux alentours du 15 octobre». Le lancement de la campagne vaccinale est prévu à la fin du mois d'Octobre a-t-elle indiqué encore.

EN SAVOIR PLUS

Grippe A/H1N1 : les S+ parmi les personnes à vacciner en priorité.

Le site dédié du gouvernement sur la pandémie grippale : http://www.pandemie-grippale.gouv.fr.

VIDEO PLUS

On adore ! La campagne Suisse télévisée contre la Grippe A interprétée par Marie-Thérèse Porchet




08/10/2009 Actualites Gay G.L.

Partager :
Actualités Gay  
Les créateurs ont du coeur du 20 au 23 décembre 2017

Roselyne Bachelot s'engage contre l'homophobie dans le sport sur RMC ce mercredi

Braderie solidaire Mode et Déco Les Créateurs ont du coeur du 31 mai au 3 juin

Matthias Fekl saisit la justice après des propos visant Xavier Jugelé

Être homosexuel en Tchétchénie veut dire la mort ou l'exil

Pays-Bas - les hommes main dans la main pour dénoncer une agression homophobe

Le Japon reconnaît son premier couple adoptif homosexuel

La première exposition d'art homosexuel ouvre à Londres

A Paris, un bar gay en résistance face à la gentrification du Marais

L'inventeur du drapeau arc-en-ciel, emblème homosexuel, est mort


Associations  
Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés