Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Sida : lecture fluctuante par les associations de l'avis du CNS


Pour Warning, «L'avis du CNS siffle la fin du tout préservatif», Aides voit «une excellente nouvelle» alors que pour Act Up Paris «De nombreuses questions déterminantes sont en effet passées sous silence»...
Sida, Aides, Act Up, Warning, CNS, Santé



Après l'avis du Conseil National de Sida (CNS) sur l'intérêt du traitement comme outil novateur de la lutte contre l'épidémie d'infections à VIH, les réactions diffèrent entre associations de lutte contre la pandémie.

Sans surprise, à avis nuancé, lecture fluctuante. Pour Warning, place à l'optimisme béat : «cet avis marque un tournant positif dans la politique de prévention contre le VIH. En reconnaissant qu'en matière de prévention le risque zéro n'existe pas et que le traitement pris chaque jour par une personne séropositive est un outil de prévention à prendre en compte au même titre que le préservatif, le CNS s'est rapproché des réalités du vécu des personnes». Pour la jeune association, il s'agit d'un «changement de paradigme» alors même que le CNS a pris soin de rappeler que le préservatif demeurait le mieux disant en matière préventive et qu'il s'est gardé pour l'heure de donner des modalités pratiques quant à une mise en ouvre à court terme de cet avis, ce que Warning regrette.

Pour Aides, l'avis du CNS est «une excellente nouvelle». Si le fait qu'un «document institutionnel (...) reconnaît que « la mise sous traitement des personnes infectées réduit fortement le risque que ces personnes transmettent le virus par voie sexuelle»» est salué par Aides, l'association souligne à juste titre la limite principale du texte : l'obligation d'accroitre significativement le dépistage et la mise sous traitement.

Outre les conséquences épidémiologiques bénéfiques qui pourraient découler de cet avis, avec cette limite importante de l'accroissement du dépistage et de la mise sous traitement, Aides souligne l'aspect social positif qui pourrait également en découler : «Cette reconnaissance est vécue par de nombreuses personnes vivant avec le VIH comme une excellente nouvelle car elle réduit la peur et la stigmatisation à leur encontre, et contribue à améliorer leur qualité de vie, y compris du point de vue sexuel».

Pour Act Up Paris, intégrer le traitement à la prévention, constitue bien un «bénéfice collectif», mais l'association prend soin de souligner que l'avis «réaffirme clairement que le seul traitement ne saurait remplacer le préservatif au niveau individuel». Act Up rappelle également que le CNS a souligné un risque de modification comportementale avec des pratiques risques plus fréquentes. Pire pour Act Up Paris, «De nombreuses questions déterminantes sont en effet passées sous silence, comme les distinctions entre populations (gays, hétéro, migrants), entre partenaires occasionnels ou réguliers, selon leur statut sérologique ou la question des Infections Sexuellement Transmissibles (IST), ou encore celle de la charge virale rectale».

Le sujet n'est pas éteint, il est justement ouvert. Le CNS a pris soin d'avoir des propos mesurés et de souligner, partiellement, les limites d'une nouvelle politique préventive intégrant les traitements. Si les aspects positifs d'une telle politique doivent tout autant être soulignés, l'avis rappelle qu'ils ne seront possibles qu'avec l'implication de tous : pouvoirs publics, institutionnels, soignants, associations et personnes concernées.

EN SAVOIR PLUS

Le communiqué de Warning : Ici.
Le communiqué de Aides : Ici.
Le communiqué d'Act Up Paris : Ici.

L'avis complet du CNS (Format PDF) : www.cns.sante.fr

Nos articles liés au sujet :
-Sida : le traitement, vers un moyen de prévention complémentaire au préservatif mais limité et complexe.
-La recommandation de l'usage du préservatif dans tous les cas confirmée.
-Sida : une étude conteste l'avis suisse sur la non transmissibilité en cas de thérapie efficace.
-Retour sur l'avis suisse concernant la non transmission du VIH dans certaines conditions.
-Avis suisse sur la transmission du VIH.

Notre portail Prévention : prevention.citegay.com.

(Webmasters ! Vous souhaitez intégrer les Actualités LGBT CitéGAY sur votre site et les Communiqués de Presse associatifs ? Rien de plus simple, renseignez-vous : Ici)


04/05/2009 Themes Prevention G.L.

Partager :
A votre écoute... 
Sida Info Service vous répond

Pin-Aides sur nos dialogues


Prévention 
Dossier Prévention

Le Sida aujourd'hui

Modes de transmission

Primo-infection

IST et hépatites

Le préservatif

News Prévention 
Assos Prévention  

Remerciements 
Syndicat National des Entreprises Gaies
Aides
Sida Info Service
Internet Prevention and Sexuality Research


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés