Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Les associations durcissent leur opposition aux Franchises médicales


Le ministère de la Santé zappé par Act Up Paris samedi dernier et tribune commune avec Aides dans le quotidien Le Monde alors que la discussion du projet de loi est entamée ce jour au Sénat...



La lutte contre le projet de Franchises médicales est toujours d'actualité malgré la volonté du gouvernement, comme sur d'autres sujets, de ne rien lâcher malgré les oppositions des premiers intéressés, en l'espèce les associations de malades.

Perçu par les associations comme un projet inique, elles dénoncent une privatisation de la santé, un abandon du principe de solidarité et une atteinte à l'accès aux soins, elles maintiennent la pression sur l'exécutif et continuent à dénoncer le projet de Franchises médicales alors qu'après avoir été débattu à l'Assemblée, c'est au tour du Sénat d'entamer aujourd'hui les discussions sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

Samedi dernier encore, une vingtaine de militantEs de l'association de malades du sida Act Up-Paris ont zappé le ministère de la Santé. Aux cris de : «franchises médicales, Bachelot coupable» et «malades précaires, malades en colère», les militants d'Act Up-Paris ont maculé de sang l'entrée du ministère avant d'être interpellés par la police. Les passants du quartier se sont intéressés au thème de l'action rapporte l'association, une personne a déclaré : «c'est dommage qu'ils soient si peu nombreux, on devrait tous se mobiliser contre ça». Tous les militants ont été emmenés dans les commissariats des environs où ils ont été retenus plusieurs heures.

Par cette action les malades entendaient exprimer leur colère quant «aux mensonges proférés par Roselyne Bachelot-Narquin» laquelle déclarait en séance parlementaire : «Qui ne peut pas payer 4 euros par mois ?». Pour les associations, «Les franchises pénaliseront les plus malades et les plus précaires d'entre-elles/eux notamment les 25% de personnes séropositives qui ne disposent que d'une Allocation Adulte Handicapé, 622 euros par mois pour vivre et se soigner».

Egalement, Act Up Paris et Aides ont fait paraître dans le quotidien Le Monde (édition du 11-12 novembre 2007) une tribune titrée «Sommes-nous coupables d'être malades ?» où les deux associations expriment leur opposition aux franchises «injustes», «dangereuses» et «inacceptables».

L'opposition parlementaire peine à faire entendre sa voix sur ce sujet comme sur d'autres alors qu'elle ne se remet ni de ses échecs électoraux successifs ni de ses divisions internes.

EN SAVOIR PLUS

Le site d'Act Up Paris, d'AIDES.

REAGIR

NOUVEAU !!! Vous souhaitez réagir à cet article, poster votre commentaire sur notre blog : http://citegay.hautetfort.com. Nous vous invitons avant votre publication à consulter la Charte des Commentaires. IL S'AGIT D'UN ESPACE DE LIBERTE PAS D'IMPUNITE, NOUS DEVONS ÊTRE RESPECTUEUX DE LA LOI ET D'AUTRUI SI NOUS SOUHAITONS QUE CET ESPACE SOIT PERRENISE.

(Webmasters ! Vous souhaitez intégrer les Actualités LGBT CitéGAY sur votre site et les Communiqués de Presse associatifs ? Rien de plus simple, renseignez-vous : Ici)





12/11/2007 Themes Prevention G.L. (PHotos : Act Up Paris)

Partager :
A votre écoute... 
Sida Info Service vous répond

Pin-Aides sur nos dialogues


Prévention 
Dossier Prévention

Le Sida aujourd'hui

Modes de transmission

Primo-infection

IST et hépatites

Le préservatif

News Prévention 
Assos Prévention  

Remerciements 
Syndicat National des Entreprises Gaies
Aides
Sida Info Service
Internet Prevention and Sexuality Research


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés