Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Vidéo Buzz : Découvrez 5 top-models se déchainer dans la peau de Duran Duran


Naomi Campbell, Eva Herzigova, Cindy Crawford, Helena Christensen, Yasmin Le Bon ... Toutes ont dit oui pour figurer dans le nouveau clip sublime de Duran Duran, réalisé par Jonas Akerlund (Telephone de Lady Gaga)
duran, campbell, girl panic, gaga, gay



Oubliés les problèmes de voix du chanteur Simon Le Bon, à l'origine du report d'une partie des dates de la tournée mondiale du groupe ! Pour ses trente ans de carrière, Duran Duran frappe un grand coup avec un clip décadent, glamour et rock, plein d'humour et d'autodérision.
 
L'idée vient de John Taylor, le bassiste du groupe, qui explique qu'il avait imaginé une histoire où plusieurs top models incarneraient les membres du groupe. Sur le papier l'idée semblait irréalisable et c'est pourtant ce qui vient d'arriver !
 
Réalisé par Jonas Akerlund, à qui on doit notamment le clip de "Telephone" (Lady Gaga), "Girl panic" propose de revivre les grands moments de la journée-type du groupe pop mythique, de manière drôle et décalée puisque chacun des membres y est interprété par un top model.
 
Le résultat est bien entendu Sex, drug et Rock'n'Roll, et contient même quelques scènes de baisers lesbiens qui, il faut bien l'avouer, plairont surtout plus volontiers au public hétéro (imagerie plus proche de Playboy que de Lesbia magazine quand même).
 
Avec une durée de 9 minutes 35, Duran Duran signe là carrément un vrai-faux docu-clip dans lequel Eva Herzigova joue le rôle de Nick Rhodes, clavier membre fondateur du groupe, pendant que Naomi Campbell incarne le chanteur Simon Le Bon, que Helena Christensen manie les baguettes presqu'aussi bien que le batteur Roger Taylor, Yasmin Le Bon (la vraie femme du chanteur) joue le rôle du "guitariste anonyme" (clin d'oeil aux nombreux changements de guitaristes au sein du groupe durant sa longue carrière), et Cindy Crawford prend très au sérieux son rôle de John Taylor, bassiste fondateur du groupe.
 
Grâce à l' "avatar" que représente chaque mannequin, le groupe se permet une vraie liberté et par le biais de vraies-fausses interviews, de vraies-fausses séances de shooting ou de répétitions, il revient sur sa carrière sans que l'exercice ne tourne trop au nombrilisme flagrant. Au détour de coupures de presse qui apparaissent de manière quasi subliminale, il s'amuse même des titres de tabloids qui ne se sont pas privés pour les descendre, comme les fameux puristes anti-synthé qui auraient pu titrer le fameux "99% Style, 1% Music" ...
 
Helena, Naomi, Yasmin, Eva et Cindy se révèlent être des comédiennes plutôt très convaincantes, imitant à la perfection jusqu'à l'intonation des voix des membres originaux, dans des citations qui semblent être directement tirées des archives du groupe. Le rythme très rapide du court-métrage donne un portrait assez incroyable de ce qui a pu être le tourbillon de la vie de popstar, avec des scènes assez drôles si on les transposent aux vrais membres du groupe (Imaginer Nick Rhodes sortir littéralement de la Tamise avec l'air hagard par exemple). De même on ne peut que s'interroger sur une sorte de "coming out" du groupe, ou du clavier Nick rhodes, qui a toujours entretenu une certaine ambiguité à ce niveau par son androgynie et son maquillage, notamment lorsqu'on voit Eva, son double, embrasser à une de ses fans lors d'une séance de dédicace ...
 
Ces derniers ne s'effacent pas totalement derrière les top-models mais interviennent de manière discrète dans leur entourage, en tant que personnel de l'Hôtel Savoy ou dans la peau de journalistes, ou de paparazzi. Ils sont souvent malmenés par les stars d'ailleurs ...
 
Sorte de premier clip qui mêle docu-fiction avec une approche assez télé-réalité même si c'est très polissé, le film semble puiser son inspiration du côté du film Doors, ou Velvet Goldmine, notamment pour ses scènes assez chaudes ...
 
A la surprise générale, le côté sulfureux et sex du clip n'a pas été l'objet d'une censure, alors que Duran Duran est plutôt coutûmier du fait (dernière censure pour le clip de 7 minutes de "Falling Down", avec Justin Timberlake en 2007) et comptabilise plus de 2 500 000 de vues sur le web au bout d'à peine une semaine.
 
Il faut dire que le titre "Girl panic" est un vrai titre festif sur lequel on a tout de suite envie d'improviser une chenille qui redémarre, appuyé par les synthés à outrance, dans la plus pure tradition de Duran Duran.
 
Il se différencie également des clips traditionnels dans le sens où la version originale de la chanson "Girl Panic" n'y est pas présentée en entier mais dans une sorte de patchwork entre la version origniale, le remix que David Lynch en avait fait à l'occasion d'un des concerts qu'il avait filmé cette année pour le groupe, et un Youthkill remix particulièrement taillé pour les dancefloors.
 
Duran Duran prouve que son son a réussi à traverser les décennies et assure que "la musique reste dans leur sang", et qu'ils ne sont pas près de raccrocher ...
 
Le clip, sorte d'immense spot de pub (ne soyons pas duppes) est également tourné en collaboration avec le très chic magazine Harper Bazaar, les éléments Zwarovski, et Dolce & Gabbana, qui y font une apparition très sympathique ...
 
"Girl Panic" semble être le nouveau single choisi pour promouvoir le superbe 13ème album "All You Need Is Now" du quartet, produit par Mark Ronson et comptant les collaborations de Kelis, Owen Pallett (Arcade Fire) et Ana Matronic (Scissor Sisters).
 
C'est pourtant la très jolie ballade "Leave a Light On" qui semble mieux fonctionner actuellement aux USA où Duran Duran vient de finir une série de concerts.
 
Le groupe s'apprête à réattaquer la partie européenne de sa tournée après quelques dates au Royaume-Uni, mais pour le moment la nouvelle date française n'a pas encore été annoncée. Pour ceux qui préfèrent un format plus classique de clip vidéo, une version courte est également disponible ...
 
Rassurez-vous : "Aucune top-model n'a été maltraitée durant le tournage".
C'est ce qui est en tout cas précisé en fin de clip ...
 
A découvrir !
 
EN SAVOIR PLUS : http://www.duranduran.com
 
VIDEO PLUS : Girl Panic (9min35)
 
 
 
Girl Panic (4min37)
 
 


14/11/2011 Themes Culture Musique TOF

Partager :
Spectacles  
L'homosexualité façon burlesque au lycée JBD d'Alès

Entre chorale gay et western débridé, le répertoire déjanté des ''Caramels fous''

Blues Cabaret


Cinéma & Vidéo  
STAND, un film engagé sur l'homophobie en Russie en DVD

Peter Greenaway : ''Personne en Russie ne veut admettre qu'Eisenstein était homosexuel''

Cinéma - Le Cercle


Bouquins  
Jonathan Gillot reçoit le Prix Découverte du roman gay 2016

Accusée d'homophobie, une romancière ne sait plus comment se défendre

Nu masculin - sortie de Normal Magazine #7


Musique  
Le rap gay va bientôt (enfin) devenir mainstream

Un ''Lac des cygnes'' gay friendly

Tchaïkovski et la cause gay


Expos  
Dessins et photos de Bruno S

Au Bonheur du Jour, Paris

Avignon : les artistes solidaires contre l'homophobie


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés