Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Ceremonials, Florence and The Machine


Notre sorcière bien aimée Florence Welch nous avait enchantés avec ''Lungs'', son premier opus acclamé de toute part. La voilà qui fait encore mieux avec ''Ceremonials'', un deuxième album majestueux qui fleure bon l'apocalypse
florence, machine, welch, gay, ceremonials



Notre sorcière bien aimée Florence Welch nous avait littéralement enchantés avec '' Lungs'', son premier opus acclamé de toute part. La voilà qui fait encore mieux avec ''Ceremonials'', un deuxième album majestueux qui fleure bon l'apocalypse. N°1 dès sa sortie en Angleterre
 
D'emblée ''Ceremonials'' sonne plus abouti, plus personnel et plus riche au niveau des arrangements que le tout premier disque, déjà excellent, de la rousse flamboyante.
 
Pour faire simple et sans prétention, on a quelquefois l'impression d'être face à un véritable opéra lyrique, emporté par les violons tournoyants, les choeurs obsédants et les accords de piano obsédants ....
 
La production ultra soignée a été confiée à Paul Epworth a qui on doit les albums d'Adele et Bloc Party.
 
Si les fans du premier battement de coeur ont été séduits par la puissance incroyable de la voix de Florence et ses intonations quasi-incantatoires ("Dog Days are over","Drumming Song", "Rabbit Heart (Raise It Up)" et j'en passe), ils ne seront pas déçus par ce nouvel opus qui part parfois dans des délires tribaux (le très efficace "Heartlines"), Arcade Fire-esques (le sixties "Breaking Down" ), soul,groove et gospel (l'envoûtant "Lover to Lover"), et épiques (le magique "No Light, No Light").
 
Si pratiquement chaque titre est chanté comme un hymne et dans une atmosphère de quasi reccueillement, le high-light absolu reste pour moi le très ésothérique "Seven Devils", dont le refrain, mélancolique en diable, accompagné des accords de piano dignes de la BO de l'exorcisme, et les cordes apocalyptiques donnent un monument gothique susceptible d'émouvoir même un roc ...
 
Les thèmes abordés sont souvent sombres et si Florence parle quelquefois d'autre chose que de la mort, c'est pour mieux jouer les folles dans son clip de "Shake It Out", premier extrait tonitruant de l'album, pas très éloigné de l'univers de "Shining", ou de la dernière série américaine événement "American Horror Story" ...
 
On apprend aussi que Florence Welch confirme également son statut d'égérie de la mode.
 
Ainsi après avoir participé à des défilés et s'être imposée comme véritable icône, elle vient de faire appel au grand Karl Lagerfeld pour designer la pochette du single vinyle collector blanc de "Shake It Out", 500 exemplaires seulement dans une pochette sérigraphiée et signée de la main du maître ...
 
Le superbe visuel, comme celui de l'album, rappelle l'univers visuel de l'artiste Tamara de Lempicka ...
 
Définitivement l'album "Ceremonials", enregistré aux studios d'Abbey Road au Printemps dernier, est un immense bijou d'émotion et de sensibilté, qui confirme que Florence Welch est L'ARTISTE à suivre plus que toute autre actuellement.
 
Sorte de rencontre entre Kate Bush, Bjork, Fever Ray, Siouxie and The Banshees, The Irrepressibles, et si Florence + The Machine était tout simplement celle qui serait la plus susceptible de combler le vide artistique laissé par Amy Winehouse ?
 
 
VIDEO PLUS :
 
 


03/11/2011 Themes Culture Musique TOF

Partager :
Spectacles  
L'homosexualité façon burlesque au lycée JBD d'Alès

Entre chorale gay et western débridé, le répertoire déjanté des ''Caramels fous''

Blues Cabaret


Cinéma & Vidéo  
STAND, un film engagé sur l'homophobie en Russie en DVD

Peter Greenaway : ''Personne en Russie ne veut admettre qu'Eisenstein était homosexuel''

Cinéma - Le Cercle


Bouquins  
Jonathan Gillot reçoit le Prix Découverte du roman gay 2016

Accusée d'homophobie, une romancière ne sait plus comment se défendre

Nu masculin - sortie de Normal Magazine #7


Musique  
Le rap gay va bientôt (enfin) devenir mainstream

Un ''Lac des cygnes'' gay friendly

Tchaïkovski et la cause gay


Expos  
Dessins et photos de Bruno S

Au Bonheur du Jour, Paris

Avignon : les artistes solidaires contre l'homophobie


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés