Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Nicolas O. : Cherchez le Garçon


Tout seul, je peux être plus authentique et c'est tellement plus agréable....



Cette fois j'ai fait fort : un quart d'heure de retard pour un rendez-vous qui avait déjà été déplacé d'une heure .
Rendez-vous avec Nicolas O. ex WhatFor, qui se lance dans une carrière solo, avec un single pas innocent du tout, puisqu'il s'agit de la reprise du tube de Taxi Girl Cherchez le garçon
L'atmosphère est détendue, Nicolas souriant, l'interview peut commencer .

Tof : Nicolas, comment es-tu sorti de l'expérience What For ?
Nicolas O. : Ben fatalement j'ai traversé une petite période de déprime et de grosse remise en question. Je me suis carrément demandé si je continuais ou pas et si c'était vraiment un métier pour moi . J'en connais beaucoup qui partent en dépression suite à des aventures similaires. Ca peut même être dangereux, jusqu'au suicide. On a dû faire face à beaucoup de stress avec les WhatFor, on en a pris plein la gueule, et ce n'était pas forcément mérité d'ailleurs. Finalement j'ai repris confiance assez rapidement. J'ai compris ce qu'était le métier, éliminé les parasites qui étaient là parce que j'étais connu et gardé uniquement les personnes essentielles.

Tof : Tu as gardé des contacts avec les autres WhatFor?
Nicolas O. : Oui, surtout Cyril et Erika. Sinon on s'appelle de temps en temps avec Mounia. En fait à l'époque de WhatFor, même si je me suis amusé, je n'étais pas vraiment à l'aise dans le groupe et je pense que ça se voyait. On devait faire un deuxième album et quand on a vu que Mounia voulait du R'n B, Cyril et Erika du Rock et moi de l'Electro, on a tout de suite compris que ça ne pouvait plus coller. La séparation était inévitable, et puis pour tout dire on ne s'entendait pas vraiment bien . Tout seul, je peux être plus authentique et c'est tellement plus agréable !

Tof : Est-ce que tu connaissais la chanson Cherchez le Garçon ?
Nicolas O. : En fait pas du tout. J'avais rendez vous chez Valery Zeitoun pour lui faire connaître mes titres perso et faire le choix du single. Et puis la veille, je suis allé chez le coiffeur, et j'ai entendu ce titre dont je suis tombé fou, pensant même que c'était actuel . Le coiffeur m'a dit que la chanson avait 20 ans, composée par Mirwais et écrite par Daniel Darc. J'ai dit Bingo, il faut que je la reprenne, elle est tellement énorme aussi bien musicalement qu'au niveau du texte . Valery Zeitoun a tout de suite été d'accord.

Tof : Tu voulais déjà faire un titre sur ce sujet ?
Nicolas O. : A peu près oui. Ce problème de sexualité, je trouvais ça tellement énorme. Tu vois on ne comprend pas forcément le texte, mais il parle à tout le monde. Il reflète un peu ce qui se passe dans la tête des gens, à une époque où il y a un bouleversement de la société, un nouveau statut de la Femme . et de l'Homme, des mentalités qui s'ouvrent et des gens qui ont de moins en moins de difficultés à vivre leurs expériences. Malgré le fait qu'elle ait 20 ans elle reste complètement actuelle .
Personnellement je sais que si j'étais resté en province je serais toujours avec une fille. Mais je suis aussi convaincu que chacun recherche son Masculin ! Ca peut-être l'amour d'un père, ou ça peut se manifester par des jeux de vestiaires avec tapes sur les fesses, c'est un univers propice à retrouver sa part de masculinité-féminité . Biologiquement on est tous homosexuels, seulement c'est le contexte social qui va faire qu'on le développe ou pas. Pour ma part je n'ai pas envie de mettre les choses dans des cases .
Avec Cherchez le garçon j'ai envie de dire que tout ça n'est pas un drâme, encore moins une maladie. Si quelqu'un te plaît il faut foncer, et surtout ne pas te freiner à cause de l'opinion de tes parents ou de la société.

Tof : Il y a donc un album en préparation avec des textes dont tu es l'auteur, parle-moi du contenu de ce futur album .
Nicolas O. : Au niveau du style ce sera de l'électro, et les textes parlent beaucoup de ma remise en question perpétuelle sur plein de choses. Mine de rien, je suis un torturé de la tête et de l'esprit. Je me remets tout le temps en question, et même la société . Je suis insomniaque donc j'ai le temps de réfléchir. Je parle d'Amour, de tolérance entre différentes formes d'amour, couleurs ou religions. Et puis il y a une chanson un peu plus fun sur un coup de foudre, car je suis quelqu'un qui fonctionne beaucoup au coup de foudre. Beaucoup de réflexions personnelles en somme.

Tof : Donc des textes personnels parfois courageux .
Nicolas O. : Oui complètement. En fait, je me suis servi de Popstars pour accéder au métier facilement même si je sais que c'est très dur et qu'on se retrouve dans la ligne de mire de beaucoup. C'est à double tranchant . J'ai pris le train Whatfor mais à la base je ne voulais pas être un simple interprète. J'ai envie d'être quelqu'un qui a des trucs à dire, à défendre et à assumer . c'est le but d'un artiste.

Tof : On m'a dit que tu étais un grand timide .
Nicolas O. : Oui très ! C'est vrai que Popstars m'a aidé à dépasser ma timidité . Ce métier aide beaucoup, c'est aussi pour ça que je le fais. C'est une énorme thérapie. Ca fait du bien. Tu as des coups de stress qui te font obligatoirement sortir tes émotions ou ta sensibilité, que ce soit pour le tournage d'un clip, en scène, devant les caméras ou en interview tout simplement.

Tof : Tu n'as pas peur de désorienter le public des WhatFor ?
Nicolas O. : Pas du tout ! Tu sais, je n'ai pas choisi Cherchez le Garçon pour rien. Pendant l'aventure Popstars je recevais beaucoup de courriers et de mails d'homosexuels et de gens qui venaient chercher du réconfort parce qu'ils se sentaient mal dans leur peau et demandaient des conseils. Beaucoup voulaient savoir qui j'étais vraiment, aimaient ma sensibilité et voulaient se confier à moi. J'étais triste aussi d'avoir des courriers de personnes mal dans leur peau, parfois rejetées par leurs parents. Je te rassure ça ne m'est pas arrivé. Enfin on n'est plus au Moyen-âge tout de même! Si je peux ouvrir certaines mentalités de gens coincés sur le sujet de l'homosexualité ou aider des gens, ce sera gagné !

Tof : Tu penses quoi du mariage gay et de l'adoption ?
Nicolas O. : Je suis pour le mariage à 100 %. On est en 2004, dans un pays des droits de l'homme et on refuse le mariage aux homosexuels, c'est quand même un truc de fou. Merde quoi ! [rires] Je suis content qu'il y ait enfin des maires qui osent le faire même si c'est en dehors de la loi. De toutes façons celle-ci doit changer. Et s'il y a un truc que j'ai trouvé vraiment honteux, ce sont les manifestants anti-mariage gay qui brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « A quand le mariage Zoophile ? » Honteux ! Vraiment ça me dépasse, comme d'entendre que la cause de l'homosexualité est génétique .
Sinon personnellement je ne suis pas pour le mariage, ce n'est pas mon truc. Mais je ne vois pas pourquoi on le refuserait à deux hommes ou deux femmes qui s'aiment.
L'adoption c'est autre chose. En fait, comme pour les hétérosexuels je pense qu'il faut que le couple homo soit épanoui, sinon l'enfant en paiera les pots cassés. Dans ce contexte je suis pour bien sûr, d'autant plus que des études ont démontré que la mentalité de l'enfant n'était pas influencée.

Tof : Est-ce que tu as trouvé le garçon ?
Nicolas O. : Et non pas encore !

Tof : Peux-tu me parler de tes projets ?
Nicolas O. : Et bien vous pourrez venir me voir le soir de la gay pride, le 26 Juin à la Glam As You . Et puis cet été je vais faire quelques petits concerts dans le Sud. Et si le single marche on devrait entendre d'autres titres .

Tof : Tu as un message à laisser aux internautes de Citégay ?
Nicolas O. : J'espère qu'ils ont ou vont trouver le garçon, eux . Et qu'ils n'hésitent pas à me contacter sur mon site, je réponds !


Le site de Nicolas O. : http://nicolasoonline.free.fr

Rendez-vous avec Nicolas O. à la Glam As You le 26 Juin, au Club Med World de Paris, pour le lancement de Cherchez le Garçon




18/06/2004 Themes Culture Interview Tof

Partager :
People  
Frédé­ric Mitter­rand est formel !

Migos réagit aux accusations d'homophobie !

Une demande en mariage d'un couple gay en plein concert d'Adele

Keegan Hirst, le rugbyman gay, a failli se suicider.

Boy George - Il soutient Macron car il le croit gay


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés