Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Dans les yeux de Guesch Patti


Chilly Gonzales a sollicité Guesch pour un titre de son album Presidential Suite . Elle est venue dans les locaux de CitéGay, nous parler de cette rencontre, de ses projets et a fait quelques confidences ... Portrait d'une artiste hors du commun ...



Tof : Bonjour Guesch , merci de m'avoir accordé un peu de ton précieux temps pour répondre à mes questions . Pour commencer , j'ai envie qu'on parle un peu d'Etienne, ça t'embête ?
Guesch Patti : Non ça ne m'embête plus maintenant . Ca m'a permis d'exister, d'avoir un nom, mais ça a pris beaucoup trop de place par rapport à ce que j'avais envie de proposer . Quand on arrive avec un truc qui fait un peu Bombe , c'est très difficile d'enchaîner. En fait je suis un peu Caméléon . On aime bien quand un artiste fait quelque chose de précis, moi c'est pas trop mon truc, j'ai envie de faire des choses différentes .


Tof : Justement ce n'est pas un peu difficile, particulièrement en France ?
Guesch Patti: Bien sûr que c'est difficile ! Ici on a le problème de la multiplicité et on pense toujours que les gens qui sont multiples font forcément les choses mal, alors qu'on peut très bien être multiple et faire des choses différentes, tout en restant très professionnel . Par exemple j'ai eu l'opportunité de faire un film . Aujourd'hui, il y a des gens qui sont très intéressés à ce que je fasse du théâtre, ça ne s'est pas concrétisé mais c'est vrai que ça m'intéresse beaucoup . Je vois pas pourquoi on se cantonnerait à une seule formule . C'est un phénomène assez français en effet .

Tof : J'ai l'impression que tu t'es un peu assagie, moins provoc' qu'à tes débuts ...
Guesch Patti: On peut provoquer de mille et une façons . A l'époque d'Etienne, on était très proche d'un fonctionnement de cabaret, et puis six mois plus tard je pouvais avoir envie de faire d'autres choses . Ce dont un artiste a besoin, c'est simplement la communication . On n'est pas forcément liés au "marché" . Face au public, on n'a pas du tout de problèmes avec ça ...

Tof : Le côté « Madonna française » correspondait-il à la vraie Guesch Patti ?
Guesch Patti : J'aime beaucoup Madonna . En fait, ça aurait pu être la vraie Guesch Patti si on m'avait donné les moyens que j'avais demandé . J'aurais fait un truc à ma manière . Je n'aurais de toutes façons pas bénéficié d'un système hollywoodien, comme en bénéficie Madonna, et qui n'existe pas ici .

Tof : Si tu devais choisir entre Théâtre, Cinéma, chanson ?
Guesch Patti: Le cinéma était un accident, si d'autres accidents arrivent pourquoi pas ? Je n'ai pas eu de réelles propositions intéressantes depuis le film Elles de Luís Galvao Teles . Pour tout dire j'ai pas du tout envie de faire un choix , même si je suis très attachée à la danse contemporaine, qui était en amont de ma carrière de chanteuse .

Tof : Parlons maintenant de ta collaboration récente avec Chilly Gonzales, qui figure sur son album, Presidential Suite . Comment s'est passé la rencontre ?
Guesch Patti: Au départ, c'est une proposition qui avait été faite au travers de mon label , où il avait envie de faire des remixes de certains titres que j'avais déjà enregistré . La rencontre fut fructueuse et riche d'intérêt, d'ailleurs on est tous les deux multiples . Lui est assez extrémiste, c'est probablement ce qui fait qu'on s'est bien entendus .
Gonzales est avant tout un super musicien, assez prestigieux, très showman et très grand pianiste, pas vraiment danseur, mais il a une manière de prendre l'espace . Il faut aller le voir en concert, la surprise est permanente . Notre rencontre n'est finalement pas un hasard .

Tof : Le titre Dans Tes Yeux aurait-il pu s'intégrer à ton dernier album Dernières Nouvelles, qui fait toujours partie de ton actualité ?
Guesch Patti: Oui ça parle de la même chose : Une petite séparation avec beaucoup d'humour et de provocation . C'est une provocation sentimentale, un texte un peu cinglant par en dessous, avec tout de même une certaine élégance . Au niveau du style, ça aurait pu tout à fait coller, à l'album, par contre elle n'est pas du tout produite de la même manière .

Tof : Peux-tu me parler du dvd ?
Guesch Patti: C'est un tournage improvisé pendant trois jours, une succession de petits films conçus avec très peu de moyens, faussement clips puisqu'il s'agit de performances chorégraphiques filmées . On est donc plus proches de l'Art et Essai . Avec une interview au milieu, un peu impromptue .

Tof : Tu n'as donc pas essayé d'effectuer un retour aux clips très scénarisés des années 80 ?
Guesch Patti: Non, c'est même carrément le contraire . C'est une chose un peu décalée en fait .

Tof : Tu as conçu l'album, le dvd et le spectacle qui a suivi au théâtre de la ville, en même temps ?
Guesch Patti: Pas du tout, c'est un peu arrivé par hasard, mais ça se lie finalement très bien .

Tof : Est-ce que tout ça est un peu biographique ?
Guesch Patti: Il est question de séparation . Qui n'a pas vécu une telle situation ? En fait, je ne l'ai pas fait parce que je le vivais, je l'ai fait parce que je l'ai vécu .


Tof : On te sent un peu plus libre aujourd'hui ...
Guesch Patti : C'est vrai . A partir du moment où je me suis séparée du système de multinationale, à qui je ne reprocherai rien, mais qui a priori ne me convient pas . Je me sens mieux sur un label indépendant . Et l'axe plus chorégraphique et théâtral me convient mieux . En revenant à la danse, j'ai l'impression d'apporter quelque chose de nouveau aussi, c'est une vraie continuité , un pas en avant, sûrement pas un retour en arrière !



Tof : On a comparé ton univers actuel à celui de Bashung ...
Guesch Patti: Je ne suis pas vraiment d'accord du point de vue musical, mais peut-être dans la démarche oui . La dramaturgie n'est pas très loin de la mienne . On n' est pas des gens très gais, sans faire de jeu de mot ! Moi je veux bien être comparé à lui, c'est un des artistes que j'apprécie le plus en France .

Tof: Si je te dis que le véritable Art, c'est surprendre et provoquer, se remettre en question ?
Guesch Patti: Ah ben oui, voilà tout à fait une idée à laquelle j'adhère . J'ai pas envie de dire que ceux qui vendent à tour de bras de la musique extrêmement populaire et facile, ne sont pas des artistes . S'ils sont heureux de le faire, je n'ai vraiment rien contre . Moi je ne sais pas le faire .

Tof : Par exemple, qu'est-ce que tu penses des émissions TV qui s'évertuent à créer des artistes en ce moment ?
Guesch Patti: Attention, Aiie, Aiie, Aiie . On va mettre une grosse croix dessus et puis on va essayer de ne pas en parler parce que ça ... Huuuum ... Je trouve ça très pervers . Bon je trouve Popstars un tout petit peu mieux au niveau du fonctionnement, on est moins sur un jeu . Le problème, c'est pas ces charmantes personnes qui sont persuadées qu'elles sont au bon endroit . Ils n 'y sont pour rien . En fait, au lieu de faire croire que c'est une école, on ferait mieux de nous avouer que c'est un jeu et que l'enjeu, c'est les êtres humains . Même s'il peut y avoir une exception, je ne suis pas sûre que ça fasse de véritables artistes .

Tof : Tu penses quoi de la reprise d'Etienne qui a été faite récemment à Star Academy ?
Guesch Patti: Je n'étais pas au courant . Ca m'est passé au dessus !

Tof : Quels sont tes projets ?
Guesch Patti: On a très envie avec Gonzales de trouver un moment pour faire un album extrêmement minimaliste . Il sera probablement enregistré en Avril prochain . Actuellement je construis un spectacle important, de danse à Bobigny, qui devrait voir le jour en Janvier 2004 .

Tof : Guesch Patti en tant que chanteuse sur scène, c'est pour quand ?
Guesch Patti: Mon entourage a très envie de me voir faire de petits concerts assez intimistes, dans un théâtre par exemple . C'est vrai qu'avec Gonzales j'ai apprécié cette simplicité et cette complicité, lorsque j'ai participé à son concert à l'Elysée Montmartre . C'est pas encore prévu, mais ça arrivera sans doute plus vite qu'on ne le pense !

Tof : Est-ce que tu surfes sur le net ?
Guesch Patti: Pas du tout ! Ceci dit je découvre cela grâce à mon secrétaire particulier, qui s'occupe aussi de mon site gueschpatti.com, et je trouve ça formidable . C'est un contact que je ne connaissais pas . Je reçois plein de surprises et de messages de fans, qui font vraiment plaisir . Cette communication immédiate et directe est tout à fait sympathique . Je suis convaincue du fait que l'internet ne renferme pas les gens sur eux-mêmes . Aujourd'hui on communique moins humainement certes, mais on communique rapidement avec des choses nécessaires, ça me convient pas mal . Il peut se passer des tas de choses avec cet instrument .

Tof : Est-ce que tu es consciente du fait que tu as un public important chez les gay ?
Guesch Patti: En effet, je suppose que j'appartiens à une catégorie de chanteuses, qui ont à la fois un côté mystérieux, et à la fois un côté caricatural . Je me suis vue « caricaturée » avec beaucoup de poésie en spectacle de travesti par exemple . Ce sont des gens qui me touchent énormément car je trouve que c'est un milieu très lucide et très pointu dans l'analyse à la fois de leur vie et de leur société . J'ai toujours été très proche du milieu homosexuel, je les aime beaucoup .
Leur sensibilité artistique, leur rapport à la féminité, le côté large d'esprit, me touchent beaucoup . Et puis il y a le combat, parce que je pense que même si ça va mieux, ce n'est pas fini . En fait, je pense que je m'entends bien avec tous les gens où il faut casser les frontières .

Tof : Qu'est-ce qui te révolte particulièrement aujourd'hui ?
Guesch Patti: L'irresponsabilité . Je trouve ça très grave . Je pose la question de savoir jusqu'où va notre responsabilité dans tout ce qui se passe, et c'est un vaste sujet ... Racisme, xénophobie, homophobie, tout ça me hérisse . A chacun de nous d'essayer de grandir, d'évoluer, de penser mieux . C'est pas facile parce que ça passe toujours par la connaissance et donc la curiosité . C'est une démarche particulière et pas évidente, de simplement penser que l'autre n'est pas forcément comme soi .

Tof : Si tu avais un message à délivrer aux internautes de CitéGay.com ?
Guesch Patti : Prenez soin de vous ! Soyez à l'écoute de l'autre . Ca va avec la responsabilité et ça n'est pas juste histoire de faire attention à sa petite personne . Justement peut-être qu'avec internet on peut alimenter sa curiosité, on peut fouiller, faire tomber les frontières .

Tof : Merci beaucoup de ta gentillesse Guesch, et continue de nous surprendre encore et encore , avec tout le talent qu'on te connaît . A CitéGay on adoore !

Plus d'infos sur Guesch Patti : www.gueschpatti.com




30/10/2002 Themes Culture Interview Tof

Partager :
People  
Frédé­ric Mitter­rand est formel !

Migos réagit aux accusations d'homophobie !

Une demande en mariage d'un couple gay en plein concert d'Adele

Keegan Hirst, le rugbyman gay, a failli se suicider.

Boy George - Il soutient Macron car il le croit gay


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés