Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?





 Communiqué      26 juin 2014

 

Marche des Fiertés de Paris, 28 juin 2014

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

 

Un an après la fête gâchée du mariage pour touTEs, notre communauté a la gueule de bois. Nous nous sommes réveilléEs dans un pays plus homophobe que jamais[1], lâchéEs au milieu du gué par un pouvoir paralysé par l'éruption réactionnaire des sbires de la Manif pour tous & associés.

Et pourtant, l'occasion était belle de transformer l'essai pour affirmer plus encore que l'égalité des droits ne se résume pas au mariage, que la loi Taubira n'est pas une faveur adressée à une communauté décidément bien exigeante.

De quel côté place-t-on la « volonté d'apaisement », quand ce sont les homophobes que l'on reçoit au ministère pour leur garantir sur le cadavre de la PMA que rien ne viendra heurter leur sensibilité ?

Nous aussi, nous voulons être apaisés. Notre sensibilité à nous, elle s'exprime à travers tous ces droits non ouverts, toutes ces réformes qui tardent à venir. Les amendements se suivent et se refusent sur la PMA. Les textes sur le changement d'état civil pour les personnes trans tardent à venir. Les plans de lutte contre les violences et discriminations à raison de l'identité sexuelle ou de genre prennent la poussière dans les tiroirs. Alors que les contaminations au VIH ne cessent d'augmenter chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, la lutte contre le VIH/Sida semble loin des priorités des politiques de santé publique.

Les inégalités sociales de santé vécues par nos communautés, nos vulnérabilités au VIH, aux hépatites, aux IST ne sont pas une fatalité. Les réponses sont là, proches de nous, mais toujours suspendues à un sursaut politique qui tarde à se manifester.

Nous avons besoin de plus d'outils pour nous protéger et nous soigner, pour renforcer l'accès à une offre de prévention et de santé de qualité adaptées aux besoins spécifiques de nos communautés. La Prep[2], le dépistage rapide du VHC & des IST, l'accès le plus large possible à la vaccination pour nous protéger de l'hépatite B - et l'accès au vaccin contre le HPV qui nous est pour l'instant refusé - les autotests, les centres de santé sexuelle adaptés et animés par les associations de santé communautaires au plus proche des personnes, de leur vie et de leurs besoins, voilà ce qu'il faut permettre.  Les études sur la santé trans, sur les interactions entre les trithérapies et les hormonothérapies sont urgentes. Les messages et campagnes de préventions pour les personnes LGBT de tout âge, y compris aux heures de grandes écoutes doivent être proposés.

Notre objectif est bien de rester SAFE dans notre vie, nos rencontres, nos consommations. C'est un véritable Plan Marshall de la Santé LGBT dont nous avons besoin aujourd'hui : seule une politique volontariste et courageuse permettra de faire baisser le nombre de contaminations dans nos communautés et de faire un pas décisif vers plus d'égalité.

Alors le 28 juin 2014 à Paris, marchons ensemble vers cet objectif commun.

SAFE SEX & DRUGS !

---


[1] +78% d'appels chez SOS Homophobie en 2013

[2] Traitement préventif pré-exposition, déjà mis à disposition aux Etats Unis depuis plusieurs mois pour les populations les plus exposées



26/06/2014 Communiques Associations Prevention C.P. Aides

Partager :
A votre écoute... 
Sida Info Service vous répond

Pin-Aides sur nos dialogues


Prévention 
Dossier Prévention

Le Sida aujourd'hui

Modes de transmission

Primo-infection

IST et hépatites

Le préservatif

News Prévention 
Assos Prévention  

Remerciements 
Syndicat National des Entreprises Gaies
Aides
Sida Info Service
Internet Prevention and Sexuality Research


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés