Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Cinéma: L'inconnu du lac: Une belle réussite mêlant romantisme, sexe et frisson


Le 4ème film d'Alain Guiraudie - Queer Palm 2013 et prix de la mise en Scène Un Certain Regard - arrive le 12 Juin sur les écrans
inconnu, lac, homosexuel, guiraudie, gay



Sortie le 12 Juin 2013

97 minutes



avec Pierre Deladonchamps
Christophe Paou
Patrick d'Assumçao



Prix de la mise en scène Un Certain Regard à Cannes 2013
Queer Palm 2013







L'histoire:

L'été. Un lieu de drague pour hommes, caché au bord d'un lac. Franck tombe amoureux de Michel. Un homme beau, puissant et mortellement dangereux. Franck le sait, mais il veut vivre cette passion.



L'avis de Tof: Une belle réussite mêlant romantisme, passion, sexe et frisson

Difficile de ne pas rester insensible à l'intrigue de ce véritable ovni cinématographique tant il sait mêler avec brio romantisme, passion, sexe et frisson...

Dès le premier plan le décor est planté: Franck, jeune homme séduisant, contemple la majesté du lac vers lequel tous les regards convergent, fascinés, interrogateurs parfois. Il se trouve sur un lieu de drague gay naturiste où chacun se jauge avec les yeux du chasseur: Amour, sexe, amitié, autre, cochez la case inutile...

Le réalisateur Alain Guiraudie a filmé l'endroit en respectant la lumière naturelle retranscrivant une atmosphère particulière, à la fois paisible et angoissante: pas de musique mais le bruit du vent, des feuillages des arbres, des respirations, des silences. Le long-métrage est calé sur la respiration du spectateur, donnant lieu quelquefois à des scènes contemplatives, voire méditative, d'une sensibilité extrême.

On découvre que le lac est un personnage à part entière du film. Omniprésent dans toutes les scènes, il trône au milieu de protagonistes à la plastique naturelle, qui errent autour de lui, semblant fascinés par lui, par sa prestance, l'énigme qu'il représente. Chacun semble aimanté par ce point magnétique, qu'ils questionnent du regard et qui les questionnent sur eux-mêmes un peu à la manière d'un gigantesque miroir. Un endroit où chaque journée recommence inlassablement de manière identique à la précédente, dominée par un profond sentiment de solitude

Dans un premier temps on n'a aucun mal à adhérer à ce décor familier estival et anodin, baigné d'insouciance et d'érotisme, guidé par un Pierre Deladonchamps (Franck) au jeu impeccable de naturel et de sincérité. Le tableau va pourtant commencer à se craqueler lorsque notre homme va prendre connaissance d'une légende urbaine: L'annonce de la soit-disant présence d'un silure long de 10 mètres dans le lac va donner à l'étendue d'eau des allures de Lock Ness, et coïncider avec l'arrivée sur les lieux d'un homme qui va subjuguer Franck, avant de se révéler dangereux.

Devant nous se déroule alors une intrigue aux allures de mythe, véritable légende grecque où on se demande jusqu'où Franck va céder à l'irrépressible passion qu'il va éprouver pour cet homme.

Comme les personnages du film, le spectateur se retrouve bloqué avec délice dans la faille spatio-temporelle que représente le lac, et prend part à un véritable huis-clos à ciel ouvert, ou chacun est un inconnu pour l'autre. Hypnotisé par la beauté du diable, attiré par son odeur de souffre, Franck pourtant en grande demande de stabilité, va vouloir goûter à l'amour absolu et chimérique qui se présente à lui malgré les conseils d'un ami bienveillant, qui comme une sorte d'oracle va le mettre en garde du danger potentiel.

Les corps nus s'harmonisent avec la nature, et tout est montré sans concession, y compris certaines scènes de sexe non simulé. Pour autant l'objet, pudique, ne verse jamais dans la vulgarité gratuite. La façon de filmer les errances des personnages, leur solitude et leur quête de l'amour, rappelle quelquefois La Chatte à deux têtes, film de Jacques Nolot sorti en 2003, qui montraient des scènes de drague dans un cinéma porno de Pigalle.

L'Inconnu du Lac est une expérience unique et audacieuse, à la fois sensuelle et psychologique, qui laisse encore des traces plusieurs jours après son visionnage. L'histoire a priori anodine d'une rencontre amoureuse s'y transforme avec finesse et subtilité en thriller hitcockien, teinté d'une atmosphère presque fantastique, auquel le spectateur se laisse prendre sans peine. Une belle réussite, sublimée par une photographie impeccable!




EN SAVOIR PLUS:

La page Facebook de l'Inconnu du Lac

L'inconnu du Lac

Le Tumblr de Tom de Pékin



VIDEO PLUS:



12/06/2013 Themes Culture Cinema-Video TOF

Partager :
Spectacles  
L'homosexualité façon burlesque au lycée JBD d'Alès

Entre chorale gay et western débridé, le répertoire déjanté des ''Caramels fous''

Blues Cabaret


Cinéma & Vidéo  
STAND, un film engagé sur l'homophobie en Russie en DVD

Peter Greenaway : ''Personne en Russie ne veut admettre qu'Eisenstein était homosexuel''

Cinéma - Le Cercle


Bouquins  
Jonathan Gillot reçoit le Prix Découverte du roman gay 2016

Accusée d'homophobie, une romancière ne sait plus comment se défendre

Nu masculin - sortie de Normal Magazine #7


Musique  
Le rap gay va bientôt (enfin) devenir mainstream

Un ''Lac des cygnes'' gay friendly

Tchaïkovski et la cause gay


Expos  
Dessins et photos de Bruno S

Au Bonheur du Jour, Paris

Avignon : les artistes solidaires contre l'homophobie


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés