Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

James Franco prépare un film d'Art inspiré du cultissime Cruising


Le nouveau projet de l'acteur multi-talents s'annonce très hot!
franco, gay, cruising, pacino, matthews



A 34 ans le sex-symbol continue de mener une carrière cinématographique atypique, alternant avec bonheur blockbusters (Spider-man, La planète des Singes: les Origines), films à petit budget, clins d'oeils à la communauté trans' (il a posé en drag pour le magazine Candy, dédié aux transgenres) et projets arty underground. En plus de ses prises de position en faveur des LGBT, l'acteur, réalisateur, scénariste et écrivain qui entretient malicieusement le mystère sur les détails de sa propre sexualité, enchaîne aussi les films à thématique gay, comme Howl et Harvey Milk, mais aussi The Broken Tower, un film dans lequel il interprète le poète gay Hart Crane ou encore Sal, un biopic consacré à Sal Mineo, un acteur homosexuel resté dans l'ombre de James Dean.

Pour le nouveau projet qu'il produit, James a - c'est le cas de le dire - décidé d'y aller encore plus ''Franco'', avec ''James Franco's Cruising'', un court-métrage pour lequel il s'est adjoint les services du réalisateur Travis Matthews.

Ce court-métrage d'Art s'inspire du cultissime ''Cruising'' réalisé en 1980 par William Friedkin avec Al Pacino dans le rôle d'un flic infiltré au sein de la scène gay sado-maso afin de débusquer un serial killer qui y évolue, aurait déjà été filmé en deux jours, et comporterait - tenez-vous bien - une scène de sexe gay non simulée, et tournée par James lui-même.

En fait l'histoire veut qu'à l'époque le film a dû être amputé de 40 minutes pour obtenir la classification R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d'un adulte) et échapper à la classification NC-17 (Interdit aux moins de 17 ans). Ces 40 minutes comportant probablement des scènes explicites incluant le personnage d'Al Pacino, l'idée de James Franco et Travis Matthew était d'imaginer ce qu'elles auraient pu contenir... N'ayant pas les droits pour réalisé un véritable remake du film James Franco réussit ainsi à contourner les contraintes en prévoyant d'estampiller son projet d'une étiquette "Lost Footage" ("Scènes perdues"; Ndlr)








23/08/2012 Themes Culture Cinema-Video TOF

Partager :
Spectacles  
L'homosexualité façon burlesque au lycée JBD d'Alès

Entre chorale gay et western débridé, le répertoire déjanté des ''Caramels fous''

Blues Cabaret


Cinéma & Vidéo  
STAND, un film engagé sur l'homophobie en Russie en DVD

Peter Greenaway : ''Personne en Russie ne veut admettre qu'Eisenstein était homosexuel''

Cinéma - Le Cercle


Bouquins  
Jonathan Gillot reçoit le Prix Découverte du roman gay 2016

Accusée d'homophobie, une romancière ne sait plus comment se défendre

Nu masculin - sortie de Normal Magazine #7


Musique  
Le rap gay va bientôt (enfin) devenir mainstream

Un ''Lac des cygnes'' gay friendly

Tchaïkovski et la cause gay


Expos  
Dessins et photos de Bruno S

Au Bonheur du Jour, Paris

Avignon : les artistes solidaires contre l'homophobie


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés