Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Journées de retrait de l'école : délires et désinformation


L'Inter-LGBT condamne ces propos délirants du mouvement « égalité et réconciliation » qui incite les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l'école les vendredi 24 et lundi 27 janvier.



Communiqué de presse,

Paris, le 27 Janvier 2014

 

 

Journées de retrait de l'école : délires et désinformation.

 

L'Inter-LGBT condamne ces propos délirants du mouvement « égalité et réconciliation » qui incite les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l'école les vendredi 24 et lundi 27 janvier. Ainsi l'Inter-LGBT appelle le ministère à faire preuve de fermeté et à ne pas faiblir dans sa volonté de lutter contre les LGBT-phobies et les stéréotypes de genre.

 

Ce mouvement, initié par Farida Belghoul, proche de Dieudonné, de Soral, et de son mouvement « égalité et réconciliation » appelle les parents à créer des comités locaux de retrait de l'école un jour par mois, et à ne pas y envoyer leurs enfants les vendredi 24  ou lundi 27/01.

 

Des tracts et des sms nauséabonds sont ainsi diffusés, sous prétexte que « l'éducation sexuelle prévue en 2014 en maternelle avec démonstration et apprentissage de la masturbation dès la crèche.. »

Ajoutant au traditionnel délire antisémite et complot franc-maçon, adossé à une vision très naturaliste des sexes, -la femme portant ainsi « naturellement » une robe-, l'initiatrice du mouvement explique déceler un sombre complot LGBT qui menace l'avenir des enfants, en particulier celui des petits garçons.

Toutes les contre-vérités et les délires les plus fulgurants sont là. Le lobby LGBT armé de la théorie du genre veut couper le pénis des petits garçons, l'homosexualité est « dégradante », les familles de couples de même sexe, des « impostures ». Le lobby LGBT s'est emparé de l'éducation sexuelle afin que tous les élèves deviennent homosexuels. Elle pense qu'à la devise « Liberté Égalité Fraternité » le ministère est en train de lui substituer « Illettré, Athée, LGBT »...

 

L'Inter-LGBT rappelle que chaque semaine, des élèves sont victimes de LGBTphobies, que des élèves, en raison de leur orientation sexuelle réelle ou supposée, sont victimes de violences, que certaines et certains quittent l'école, ou même se suicident, en raison de LGBT-phobies. Il n'y a pas de théorie du genre ni de complot, simplement des stéréotypes de genre qui doivent être combattus, pour que chaque élève, fille ou garçon, hétéro, LGBT, puisse construire sereinement son avenir au sein de l'école.

 

L'Inter-LGBT condamne ces propos délirants et s'inquiète de l'écho et des retentissements que peuvent avoir de tels propos sur des familles et des élèves en difficulté, surtout de la part de quelqu'un qui, même en disponibilité, fait toujours partie du corps enseignant. L'Inter-LGBT appelle le ministère à faire preuve de fermeté face à ce genre de comportements, et à ne pas faiblir dans sa volonté de lutter contre les LGBT-phobies et les stéréotypes de genre.

 

Florian Baratte et Olivier Lelarge,

porte-parole de l'inter-LGBT en charge des questions Education

 

Pour toute question, demande de visuels ou d'interview avec un-e porte-parole de l'Inter-LGBT, n'hésitez pas à vous adresser au service de presse.

 

 







27/01/2014 Communiques Associations Interlgbt

Partager :
Actualités Gay  
Les créateurs ont du coeur du 20 au 23 décembre 2017

Roselyne Bachelot s'engage contre l'homophobie dans le sport sur RMC ce mercredi

Braderie solidaire Mode et Déco Les Créateurs ont du coeur du 31 mai au 3 juin

Matthias Fekl saisit la justice après des propos visant Xavier Jugelé

Être homosexuel en Tchétchénie veut dire la mort ou l'exil

Pays-Bas - les hommes main dans la main pour dénoncer une agression homophobe

Le Japon reconnaît son premier couple adoptif homosexuel

La première exposition d'art homosexuel ouvre à Londres

A Paris, un bar gay en résistance face à la gentrification du Marais

L'inventeur du drapeau arc-en-ciel, emblème homosexuel, est mort


Associations  
Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés