Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Charles-Henri Michaux condamne les chansons homophobes interprétées le 12 juillet à Fort-de-France


Charles-Henri Michaux estime «intolérables» et «regrettables» les chansons homophobes interprétées lors du Festival culturel de Fort-de-France - An Nou Allé et SOS homophobie demandent une politique de lutte contre l'homophobie à Fort-de-France



Charles-Henri Michaux estime «intolérables» et «regrettables» les chansons homophobes interprétées lors du Festival culturel de Fort-de-France
- An Nou Allé et SOS homophobie demandent une politique de lutte contre l'homophobie à Fort-de-France

-=-=-
Rivière-Salée, le vendredi 3 novembre 2006
Communiqué de presse n°ANA2006/35
-=-=-

Le 12 juillet dernier, lors du XXXVème Festival culturel de Fort-de-France, des «artistes» comme D. Pleen, Straika et Lieutenant avaient interprété des chansons au contenu explicitement homophobe : «Je bute les pédés», «Brûlez les pédés», «Saignez les pédés», «On a rien à attendre de l'Europe, y'a que des homos là-bas»...

Le 7 août, An Nou Allé saisissait Charles-Henri Michaux (président de la commission Culture de la ville de Fort-de-France et président du conseil d'exploitation du SERMAC, service municipal d'action culturelle de Fort-de-France), ainsi que Lydie Bétis (directrice du SERMAC).

Le 3 octobre, par une lettre à An Nou Allé, Charles-Henri Michaux a pris position contre «ces incidents que nous ne saurons tolérer» et qu'il a qualifié de «regrettables». Il a précisé que les contrats liant le SERMAC aux artistes à l'occasion des concerts organisés par la ville de Fort-de-France intègreraient désormais une «clause interdisant tout propos discriminatoire». Il a ajouté que cette clause s'étendrait aux «interviews accordés pour ces mêmes manifestations».*

Par retour de courrier du 27 octobre, An Nou Allé et SOS homophobie se sont félicitées de cette prise de conscience de la gravité des propos tenus - et de la justesse de la réaction de la municipalité foyalaise. Les associations ont souligné que la clause évoquée par Charles-Henri Michaux pourrait utilement renvoyer à l'article 24 alinéa 9 de la loi du 29 juillet 1881 modifiée sur la liberté de la presse (qui prévoit des peines d'un an d'emprisonnement ou de 45.000 euros d'amende pour les propos tenus).**

Enfin, An Nou Allé et SOS homophobie ont renouvelé la demande de rendez-vous déjà formulée par An Nou Allé le 7 août en vue de d'étudier les conditions de mise en place d'une politique de lutte contre l'homophobie à Fort-de-France, incluant notamment le conseil municipal des jeunes, dont les participantEs sont les relais auprès de ce jeune public, premier consommateur malgré lui, et par ignorance, de «lyrics» sexistes et homophobes.

Pour An Nou Allé !
CGL Antilles-Guyane & Outre-Mer,
Association des NoirEs LGBT & de leurs amiEs en France,
Le Vice-Président Martinique-Guadeloupe-Guyane,
Alain Oncins

Pour SOS homophobie,
Le Président,
Jacques Lizé

* Lettre du 3 octobre 2006 de Me Charles-Henri Michaux à An Nou Allé
http://www.annoualle.org/2006/20061003.tif
** Lettre du 27 octobre 2006 de An Nou Allé et SOS homophobie à Me Charles-Henri Michaux
http://www.annoualle.org/2006/20061027.rtf
__._,_.___

- - - - -
© AN NOU ALLÉ ! CGL Antilles & Guyane
Association des NoirEs lesbiennes, gais, bi & trans en France
Consultez notre forum et nos informations sur notre site Internet :
http://www.annoualle.org
- - - - -


 




03/11/2006 Communiques Associations Annoualle C.P. An Nou Allé !

Partager :
Actualités Gay  
Les créateurs ont du coeur du 20 au 23 décembre 2017

Roselyne Bachelot s'engage contre l'homophobie dans le sport sur RMC ce mercredi

Braderie solidaire Mode et Déco Les Créateurs ont du coeur du 31 mai au 3 juin

Matthias Fekl saisit la justice après des propos visant Xavier Jugelé

Être homosexuel en Tchétchénie veut dire la mort ou l'exil

Pays-Bas - les hommes main dans la main pour dénoncer une agression homophobe

Le Japon reconnaît son premier couple adoptif homosexuel

La première exposition d'art homosexuel ouvre à Londres

A Paris, un bar gay en résistance face à la gentrification du Marais

L'inventeur du drapeau arc-en-ciel, emblème homosexuel, est mort


Associations  
Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés