Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Las Vegas - le jackpot du mariage gay


Grâce à l'ouverture des unions aux couples de même sexe, en 2014, le marché rebondit dans la plus grande ville du Nevada.



Quand elles ont quitté Milwaukee pour passer des vacances à Las Vegas, Allyson et Camiel, 28 et 33 ans, n'avaient pas prévu de se marier. Les voilà pourtant en robe, échangeant des voux écrits le matin même : « Je ferai miennes tes victoires », déclare Camiel, en larmes devant l'autel. Ce dernier a été installé sur le parking à limousines de la première chapelle de la ville à accueillir les homosexuels, la Viva Las Vegas Wedding Chapel. « Des amis nous ont conseillé cet endroit, car les propriétaires sont gays, précise Allyson. On savait qu'on serait bien reçues et en plus, on aide la communauté. »

Sosies de James Bond et Elvis

Leur cour a donc penché pour la chapelle de Ron Decar et Jamie Richards, mariés à la ville et patrons d'une affaire qui marche depuis 1999. Et pour cause : ils se sont spécialisés dans les cérémonies à thème, avec jeux de lumières, machines à fumée et sosies de James Bond ou de l'inévitable Elvis. Dans la ville des casinos et des paillettes, les deux anciens artistes - l'un était danseur professionnel et l'autre, patineur artistique - reçoivent depuis leurs débuts des couples de même sexe : « Las Vegas a longtemps été le seul endroit où les gays pouvaient célébrer leur amour, même si c'était pour le show. On n'imaginait pas qu'on pourrait un jour légalement marier les gens. » Aujourd'hui, le duo d'entrepreneurs reçoit en moyenne une dizaine de couples gays par semaine, comme Allyson et Camiel, ou comme Stephen et Yeinon qui sont venus s'épouser en costumes ivoire.



En dix ans, une baisse de 37 % des célébrations

Grâce à la culture populaire et au cinéma, Las Vegas s'est imposée depuis plus de soixante-dix ans comme la capitale mondiale du mariage. Une activité qui rapporte 2 milliards de dollars par an, selon une étude de 2014. Mais depuis quelques années, ce business décline. Récession de 2008, baisse du nombre d'unions outre-Atlantique, concurrence d'Hawaï ou des Caraïbes. Entre 2004 et 2014, leur nombre est passé de 128 000 à 81 000 dans le comté de Clark, soit une baisse de 37 %. Et la chute continue : en 2016, 79 000 personnes se sont dit oui à Vegas. La reconnaissance du mariage gay élargie à 32 Etats en octobre 2014 (ils sont 37 depuis le 9 février 2015), dont le Nevada, a donc été perçue comme une excellente nouvelle. Le boom a bien eu lieu : les deux premiers jours d'octobre 2014, plus de 100 licences de mariages ont été vendues à des couples de même sexe. Depuis, ces alliances vont crescendo : +10,9 % entre 2015 et 2016 avec 4 490 contrats, selon les chiffres officiels du Bureau du recensement américain.

Ce n'est pas fini. La mairie compte un chargé de mission pour les personnes lesbiennes-gays-bi-trans, et vante le côté gay friendly de la ville sur son site Internet. Tout comme les boutiques du Strip, l'artère principale de Las Vegas, qui proposent toutes sortes de gadgets, dont des statuettes de pièces montées représentant des mariés de même sexe. Ces initiatives ont concouru à faire de Vegas la meilleure destination gay au monde, selon le classement publié le 2 janvier par le guide de voyage en ligne Gay Travel. Suffisant pour sauver l'industrie du mariage ? Ron Decar, le patron de la Viva Las Vegas Wedding Chapel veut y croire. En ce samedi, nous quittons le charmant entrepreneur, tout en jambes et en porte-jarretelles. Il va marier un joli couple, déguisé en travestis sortis tout droit du film The Rocky Horror Picture Show. Pas de doute, Las Vegas dit oui au mariage pour tous.

Source : Le Parisien

30/01/2017 Actualites Gay

Partager :
Actualités Gay  
Pérou - Proposition de loi pour légaliser le mariage homosexuel

La Finlande entérine le mariage gay

New-York - la communauté gay manifeste contre Trump

Trois morts dans l'incendie d'un célèbre sauna gay à Berlin

Las Vegas - le jackpot du mariage gay

En Inde, un prince gay sur la ligne de front contre le sida

Les rescapés du Paris-Foot Gay Rouge de colère

La ville de Mexico reconnaît pour de bon le mariage homosexuel

Exclu de l'armée car il était gay, il obtient réparation à 91 ans

Footballeur et gay ? Pourquoi pas un coming out collectif ?


Associations  
SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides

L'Inter-LGBT porte plainte contre Christine Boutin


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés