Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Une icône de la communauté LGBT retrouvée morte à Istanbul


Hande Kader, 22 ans, était devenue le symbole de la résistance contre l'annulation de la Gay Pride d'Istanbul en juin 2015. Elle a été retrouvée brûlée et mutilée le 8 août.



Hande Kader, 22 ans, était devenue le symbole de la résistance contre l'annulation de la Gay Pride d'Istanbul en juin 2015. Elle a été retrouvée brûlée et mutilée le 8 août. Quatre jours avant, un réfugié syrien homosexuel avait été retrouvé décapité dans le centre de la ville.

À Istanbul, la communauté LGBT est en deuil. En l'espace de quelques jours, deux crimes particulièrement violents ont eu lieu dans cette ville pourtant réputée pour sa diversité et sa relative tolérance. Dernier en date, le meurtre de Hande Kader dont le corps a été retrouvé intégralement brûlé le 8 août dernier le long d'une route dans un quartier résidentiel de la ville, selon le Daily Mail. La jeune prostituée transgenre de 22 ans était une figure de la communauté LGBT turque. Fin juin 2015, le monde découvrait son visage, photographiée alots qu'elle s'opposait aux canons à eau de la police anti-émeute chargée de disperser la Gay Pride d'Istanbul. Ce jour-là, Hande Kader est devenue une icône dans son pays, et au-delà.

L'association trans turque Pembe Hayat a déclaré au magazine Têtu que les amis de la jeune femme avaient prévenu la police de sa disparition. La dernière fois qu'elle a été aperçue, une semaine avant que son corps ne soit retrouvé, elle montait à bord de la voiture d'un client. Les associations LGBT, qui dénoncent le silence des médias officiels, appellent à se rendre dans la rue dimanche prochain pour réclamer justice. Une pétition a également été lancée sur Change.org pour que toute la lumière soit faite sur ce meurtre, et un hashtag est relayé par de nombreux internautes sur Twitter en sa mémoire: #HandeKaderSesVer.



Deuxième meurtre de ce type en quelques jours

Si les autorités ne se sont pas encore exprimées sur les motifs de ce meurtre, tout semble indiquer qu'il s'agit d'un acte transphobe. Ce crime rappelle celui de Muhammed Wisam Sankari, un réfugié syrien homosexuel, qui avait été retrouvé décapité et horriblement mutilé le 4 août dans le centre d'Istanbul. Le jeune homme souhaitait quitter la métropole turque où il ne se sentait pas en sécurité après avoir été menacé de viol par un gang d'hommes armés de couteaux, selon ses amis.

L'homosexualité est légale en Turquie mais la communauté gay se plaint régulièrement de discriminations et de harcèlement dans ce pays musulman conservateur. Selon l'agence de presse indépendante turque Bianet, 1993 transgenres ont été assassinés dans le pays depuis 2008.



Source : Le Figaro


19/08/2016 Actualites Gay

Partager :
Actualités Gay  
En Inde, un prince gay sur la ligne de front contre le sida

Les rescapés du Paris-Foot Gay Rouge de colère

La ville de Mexico reconnaît pour de bon le mariage homosexuel

Exclu de l'armée car il était gay, il obtient réparation à 91 ans

Footballeur et gay ? Pourquoi pas un coming out collectif ?

La maire de Bollène jugée pour avoir refusé de célébrer un mariage homosexuel

Un couple gay immortalisé dans le nouveau métro de New York

Un médecin de Dijon accusé d'homophobie sur Facebook, le conseil de l'ordre saisi

Creusot - Un jeune homosexuel embarqué de force dans un fourgon et victime de violences sexuelles

Dangereusement gay, le foot virtuel !


Associations  
SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides

L'Inter-LGBT porte plainte contre Christine Boutin


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés