Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Les homosexuels, une cible de l'État islamique


Le tueur d'Orlando, Omar Mateen, qui aurait fait allégeance au groupe terroriste, a visé une boîte de nuit emblématique de la communauté homosexuelle en Floride.




La communauté LGBT est sous le choc, alors que le pire attentat aux États-Unis depuis le 11-Septembre a visé une boîte de nuit emblématique de la communauté homosexuelle en Floride. Plus qu'un night-club, le Pulse, théâtre du massacre d'Orlando dimanche, est en effet un lieu symbolique où sont organisées des soirées en défense de la reconnaissance des droits homosexuels, bisexuels et transsexuels.

Si ses motivations exactes restent à déterminer, difficile de croire que l'auteur de la fusillade, Omar Seddique Mateen, a choisi au hasard la cible de son attaque préméditée. Pour le père du tueur, la fusillade n'a «rien à voir avec la religion», mais pourrait avoir pour origine l'aversion de son fils pour les homosexuels. À l'appui, une anecdote - impossible à vérifier - qu'il a raconté sur la chaîne NBC News: «Nous étions dans le centre-ville de Miami (...) les gens jouaient de la musique. Et il a vu deux hommes qui s'embrassaient devant les yeux de sa femme et son enfant, et il est devenu très énervé», a confié Mir Seddique. «Ils s'embrassaient et se touchaient et il a dit: "Regarde ça. Devant mon fils, ils font ça"». «Il y avait définitivement des moments où il exprimait son intolérance envers les homosexuels», a souligné son ex-femme, Sitora Yusufiy, interrogée par The New York Times.

Des homosexuels jetés des toits et lapidés à mort

Au cours de son attaque, Omar Seddique Mateen a appelé les services d'urgence pour faire «allégeance» à l'État islamique, a fait savoir le FBI. L'enquête doit encore déterminer son degré de connection avec le groupe terroriste. A-t-il lui-même choisi sa cible? A-t-il été piloté par un ou plusieurs complices au sein de Daech? En revendiquant le massacre sur sa radio officielle, Daech évoque en tout cas la cible sans détour: «Dieu a permis au frère Omar Mateen, un des soldats du califat en Amérique, de mener une ghazwa (terme islamique pour désigner une attaque) durant laquelle il est parvenu à entrer dans une boîte de nuit des sodomites dans la ville d'Orlando (...) et à tuer et blesser plus de 100 d'entre eux», a indiqué le bulletin d'Al-Bayan.

Depuis le début de son implantation en Syrie et en Irak, l'EI a diffusé textes et vidéos de propagande pour dénoncer l'homosexualité. En septembre 2015 dans son magazine Dabiq, le groupe terroriste écrivait que les musulmans migrant vers l'Europe vivraient «sous la menace permanente de la fornication, de la sodomie, des drogues et de l'alcool».

En août dernier, l'ONU s'était alarmée des témoignages évoquant la mort de dizaines de personnes massacrées par Daech en raison de leur orientation sexuelle, en Irak et en Syrie. «Dans l'État islamique, les gays sont traqués et tués tout le temps», avait témoigné Subhi Nahas, originaire d'Idleb (Syrie) lors d'une réunion à huis clos au siège des Nations unies. Les homosexuels sont jetés des toits et lapidés par des foules en liesse qui réagissent, y compris les enfants, comme s'ils étaient «à un mariage», avait raconté l'homme qui avait fui son pays. Les militants de l'EI «traquent les gays de façon professionnelle, avait témoigné un Irakien. Ils les chassent un par un.»

Source AFP


14/06/2016 Actualites Gay

Partager :
Actualités Gay  
En Inde, un prince gay sur la ligne de front contre le sida

Les rescapés du Paris-Foot Gay Rouge de colère

La ville de Mexico reconnaît pour de bon le mariage homosexuel

Exclu de l'armée car il était gay, il obtient réparation à 91 ans

Footballeur et gay ? Pourquoi pas un coming out collectif ?

La maire de Bollène jugée pour avoir refusé de célébrer un mariage homosexuel

Un couple gay immortalisé dans le nouveau métro de New York

Un médecin de Dijon accusé d'homophobie sur Facebook, le conseil de l'ordre saisi

Creusot - Un jeune homosexuel embarqué de force dans un fourgon et victime de violences sexuelles

Dangereusement gay, le foot virtuel !


Associations  
SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides

L'Inter-LGBT porte plainte contre Christine Boutin


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés