Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Homophobiol. Une campagne teintée d'humour contre l'homophobie


En marge de la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, qui avait lieu mardi, l'association Aides propose un (faux) médicament pour soigner l'homophobie.



Connaissez-vous le médicament « Homophobiol » ? Présenté comme le premier traitement contre l'homophobie, il s'agit en fait d'une pure invention de l'association Aides, qui a lancé samedi une nouvelle campagne, en marge de la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie.

Disponible en pastille à sucer en cas de crise aiguë, Homophobiol existe aussi en patch pour vous aider à lutter au quotidien contre les symptômes de l'homophobie latente (ou syndrome du « je-ne-suis-pas-homophobe-mais .») », avance, avec humour, l'association de lutte contre le sida, sur son site internet.

Rappeler le lien entre homophobie et sida

Et grâce à la formule imaginaire de la molécule, « fruit de plusieurs années de recherches et d'essais cliniques », « la haine et le rejet ne seront bientôt plus une fatalité », promet l'association.

Si cette initiative souhaite faire sourire, elle vise aussi à faire prendre conscience du lien étroit entre homophobie et lutte contre le sida, explique l'association. Aides estime ainsi que « la stigmatisation et la pénalisation de l'homosexualité font le lit de l'épidémie de VIH », en condamnant les malades à la clandestinité et à la prise de risques. L'association précise, en outre, que la criminalisation de l'homosexualité est encore en vigueur dans plus de 70 pays dans le monde.

Distribution de boîtes au programme

La campagne de communication, lancée sur le web mais également dans la presse papier, s'achèvera le 27 mai. À cette occasion, des milliers de boîtes seront distribuées.

L'association a également prévu de cibler des hommes ou femmes politiques réputés pour leur prise de position anti-homosexuels, afin de leur faire parvenir des exemplaires du médicament. À ce sujet, toujours avec humour, les militants prévoient « une prescription à vie pour les cas les plus désespérés ».




Source : Ouest France


18/05/2016 Actualites Gay

Partager :
Actualités Gay  
Taïwan - la justice saisie de la question du mariage gay

Refus d'un mariage gay - une maire relaxée

La Gay Pride parisienne aura lieu le 24 juin

Un mouvement gay pro-Fillon va être lancé

La Gay Pride de Los Angeles transformée en ''marche de résistance''

Gard - un couple condamné pour avoir détroussé un jeune handicapé mental rencontré sur un site gay

Un homosexuel de nationalité algérienne violé et séquestré à Marseille

Benjy, le taureau gay sauvé de la boucherie

Polémique autour d'un livret distribué à des lycéens

Un camping ''100% homo'' va ouvrir ses portes en 2019


Associations  
Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés