Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Marion Maréchal-Le Pen craint que le mariage homosexuel ouvre la voie à la polygamie


En déplacement en Italie, la députée FN a fustigé «les délires et les fantasmes LGBT, du mariage homosexuel aux mères porteuses en passant par la théorie du genre».



Creuser son sillon en marge de l'appareil frontiste, faire entendre sans éclats une «petite musique en Marion majeur», comme s'en amuse un proche : telle est la stratégie suivie par Marion Maréchal-Le Pen depuis son entrée en politique. Il arrive toutefois que la députée joue en fortissimo. Comme ce mercredi à Milan, où elle achevait une tournée italienne de deux jours à la rencontre de la Ligue du Nord, parti populiste allié du Front national au Parlement européen. Lors d'une conférence de presse, celle qui s'était engagée en France contre l'ouverture du mariage aux couples homosexuels a jugé qu'une telle mesure ouvrait la voie «à de nombreuses dérives», et «notamment à la polygamie».

Alors que l'Italie vient de voter une union civile ouverte aux homosexuels (sans adoption), la députée a appelé à défendre la famille «traditionnelle et naturelle», à «conserver le mariage comme cadre juridique et comme protection de la famille et de la filiation». Et à «ne pas en faire une reconnaissance sociale de l'amour, qui ouvrirait la voie à de nombreuses dérives. Car évidemment, d'autres minorités chercheront à faire reconnaître leur forme d'amour, je pense notamment à la polygamie qui nous paraît être un sujet essentiel».

La veille à Rome, Marion Maréchal-Le Pen avait déjà fustigé «cette Europe qui s'en prend à nos familles et à nos enfants en promouvant tous les délires et les fantasmes LGBT, du mariage homosexuel aux mères porteuses, en passant par la théorie du genre». Du miel pour la Ligue du Nord, qui s'est fermement opposée au projet d'union civile adopté par le Parlement italien.

Subventions au Planning familial

En 2011, Marine Le Pen avait elle-même jugé que le mariage homosexuel pouvait mener à une reconnaissance de la polygamie. Et promet toujours, si elle arrive au pouvoir, d'abroger la «loi Taubira» et de la remplacer par un «pacs amélioré». En pratique, toutefois, les dirigeants frontistes semblent marcher sur des oufs, s'abstenant d'évoquer spontanément un sujet jugé trop clivant. Marion Maréchal-Le Pen, au contraire, s'exprime régulièrement sur les questions sociétales. Menant campagne en Paca pendant les régionales, elle avait notamment proposé de supprimer les suventions au Planning familial, une initiative qui avait mécontenté Marine Le Pen.

Lors de sa conférence de presse, la petite-fille de Jean-Marie Le Pen a également souhaité un renforcement des liens entre son parti et la Lega Nord. Initialement favorable à l'indépendance du Nord italien, le mouvement se concentre désormais sur un discours populiste, islamophobe et hostile à l'Union européenne. Moins puissant que le FN dans les urnes, il a toutefois accédé aux responsabilités dans plusieurs collectivités, notamment dans les régions Lombardie et Vénétie. Marion Maréchal-Le Pen a promis de «valoriser [en France] les résultats» de son allié italien pour «rassurer» quant aux conséquences d'une future victoire du FN au niveau régional.

Source : Libération


16/03/2016 Actualites Gay

Partager :
Actualités Gay  
Roselyne Bachelot s'engage contre l'homophobie dans le sport sur RMC ce mercredi

Braderie solidaire Mode et Déco Les Créateurs ont du coeur du 31 mai au 3 juin

Matthias Fekl saisit la justice après des propos visant Xavier Jugelé

Être homosexuel en Tchétchénie veut dire la mort ou l'exil

Pays-Bas - les hommes main dans la main pour dénoncer une agression homophobe

Le Japon reconnaît son premier couple adoptif homosexuel

La première exposition d'art homosexuel ouvre à Londres

A Paris, un bar gay en résistance face à la gentrification du Marais

L'inventeur du drapeau arc-en-ciel, emblème homosexuel, est mort

Drôme - Un homosexuel frappé à coups de barre de fer par deux ados de 15 ans


Associations  
Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides


Publicité






© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés