Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

La Manif pour tous dénonce le revirement ''déplorable'' de Nicolas Sarkozy


En affirmant dans son livre ne plus vouloir revenir sur la loi sur le mariage homosexuel, l'ex-président s'est attiré les foudres de l'association.



« Nicolas Sarkozy a visiblement congédié ses convictions», explique dans un communiqué la Manif pour tous, ce mouvement en pointe de la contestation du mariage homosexuel au début du quinquennat de François Hollande. L'ex-chef de l'État « se réfugie derrière le politiquement correct et semble n'avoir pour ambition que d'éviter de faire la moindre vague », dénonce l'association, qui « exprime (s)a stupeur devant une telle instabilité ». Sens commun, un mouvement issu de la Manif pour tous, qui avait placé une trentaine de ses militants sur les listes Les Républicains - que préside Nicolas Sarkozy - aux dernières régionales, a de son côté qualifié de « déplorable » ce « virage à 180 degrés ».

« Démarier les mariés, ce serait injuste «  (Sarkozy)

Comment peut-on espérer résoudre le climat de défiance et de discrédit dont souffre aujourd'hui la vie démocratique (...) lorsqu'on soumet la parole politique à de tels reniements ? » s'interroge Sens commun, qui « ne soutiendra pas la candidature des personnalités politiques qui ne tiennent pas leurs engagements jusqu'au bout ». Dans son livre, Nicolas Sarkozy écrit qu'il ne souhaite pas revenir sur cette réforme de François Hollande. « Il ne saurait être question de démarier les mariés, ce serait injuste, cruel et en outre juridiquement impossible », dit-il.

Le 15 novembre 2014, alors candidat à la présidence de l'UMP (devenue Les Républicains), l'ancien président avait, lors d'un meeting de Sens commun, promis de réécrire « de fond en comble » la loi Taubira. Il avait alors été interrompu par de très nombreux participants qui scandaient « Abrogation ! Abrogation ! » tandis que d'autres le huaient. « Si vous préférez qu'on dise (qu'il faut) abroger la loi Taubira pour en faire une autre... en français, ça veut dire la même chose, ça aboutit au même résultat. Mais enfin, si ça vous fait plaisir, franchement, ça ne coûte pas très cher », avait lâché Nicolas Sarkozy.

28 % des Français veulent changer la loi

Selon une étude publiée en janvier par le Cevipof, le pourcentage de Français souhaitant supprimer cette loi a fortement baissé, passant de 37 % en décembre 2013 à 28 % en décembre 2015. La secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol, s'est félicitée vendredi que Nicolas Sarkozy ait finalement décidé de ne pas revenir, en cas de retour au pouvoir, sur le mariage homosexuel voté en 2013. « Je me réjouis que Nicolas Sarkozy ait évolué sur le mariage des personnes de même sexe et renonce à vouloir changer la loi et démarier les mariés », déclare Laurence Rossignol dans un communiqué.
« Les couples de familles homoparentales sont ainsi sécurisés dans leur vie quotidienne et leur avenir », a-t-elle souligné. « Cette évolution de société que la gauche a conduite dans un débat souvent tendu et excessif était déjà soutenue par la majorité des Français », ajoute la secrétaire d'État. « Que des responsables politiques, hier opposés, s'y rallient aujourd'hui confirme que, sur des sujets de société importants, nous pouvons avancer, convaincre et apaiser. »
L'Insee estime que 8 000 mariages homosexuels ont été célébrés en 2015, environ 2 500 de moins (24 %) qu'en 2014. Ces chiffres portent à quelque 26 000 le nombre de mariages homosexuels depuis la promulgation, en mai 2013, de la loi ayant ouvert le mariage et l'adoption aux couples de même sexe.

Source AFP

22/01/2016 Actualites Gay

Partager :
Actualités Gay  
Ecoeuré par l'homophobie au sein du parti, un jeune cadre gay claque la porte du FN

Ils posent nus pour lutter contre l'homophobie dans le sport

Mode, Beauté et Déco - Les créateurs ont du coeur

Marisol Touraine dénonce l'homophobie d'une poignée de maires de droite

Un journal dénonce l'homophobie de ses lecteurs en imprimant leurs commentaires

Pays-Bas - le roi rend visite à la communauté gay

Sur Twitter, la guerre de l'affiche gay

Australie - Le Sénat rejette le projet de référendum sur le mariage gay

Boutin condamnée en appel pour homophobie

Le mariage gay bientôt légalisé à Taïwan après la mort d'un Français ?


Associations  
SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides

L'Inter-LGBT porte plainte contre Christine Boutin


Publicité






© copyright 1997/2016   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés