Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Explications de Robert Ménard qui déclarait espérer ne pas avoir d'enfant homosexuel


Sur Direct 8, face à Judith Silberfeld de Yagg, le fondateur de Reporters sans frontières s'est défendu de toute Homophobie et ne voit pas de raison de faire de mea culpa...
Homophobie, Robert Ménard, Morandini, RSF



Lors de la dernière émission de Cactus, le 5 février sur Paris Première, Robert Ménard, fondateur de Reporters sans frontières (RSF), a commenté le débat lié au film pédagogique «Le baiser de la lune», qui conte les amours entre Félix, un poisson-chat, et Léon, un poisson-lune. Concernant ce film, le ministre de l'Education, Luc Chatel, comme la secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano, avaient estimé trop précoce une diffusion aux primaires et qu'il ne fallait pas aborder la question des discriminations liées à l'orientation sexuelle à l'école primaire, même avec un film aussi anodin et adapté à ces classes d'âge.

ROBERT MENARD, «LE BEAUF ABSOLU» ASSUME
«J'ai dit que je ne voudrais pas que mes enfants soient homosexuels» rappelait lui-même le journaliste sur son blog dénonçant, au passage, «certains procureurs de la blogosphère, notre nouveau tribunal du peuple».

Mais l'explication de texte de Robert Menard va plus loin : «Dans une société comme la nôtre, il est, en effet, plus facile d'être hétérosexuel que gay. Soucieux de mes enfants, je ne leur souhaite donc rien qui puisse rendre leur vie plus difficile, plus compliquée» précisant, si nécessaire, qu'il aimerait «conduire (sa) fille à l'église le jour de son mariage. Et prendre, plus tard, dans (ses) bras, les petits-enfants qu'elle (lui) aura donnés. Avec un garçon. Son mari par-dessus le marché. Bref, le beauf absolu».

NI HOMOPHOBE, NI DE MEA CULPA SUR LA FORME A FAIRE
Aussi, après la polémique née de ses propos, Robert Ménard est venu débattre lundi soir, dans l'émission Morandini! sur Direct 8, avec Judith Silberfeld, rédactrice en chef de Yagg.

Judith Silberfeld a estimé «inquiétante» la réaction de Robert Ménard face au fait que l'un de ses enfants pourrait-être homosexuel. Pour ce dernier, il estime «ne porter aucun jugement sur les homosexuels» et qu'«en tant que militant des droits de l'Homme depuis 25 ans», cette polémique était «odieuse» le concernant faisant état de menaces et injures à son encontre et contre son épouse.

«Comme 98% des français, c'est plus simple une sexualité majoritaire que minoritaire, ce n'est pas plus compliqué que cela» a avancé Robert Menard pour qui le fait que l'un de ses enfants puisse être homosexuel ne changerait rien à son affection pour ce dernier et qu'il le défendrait.

Toutefois, sur la diffusion du film pédagogique proprement dite, il estime que cette sensibilisation «ne relève pas de l'Ecole» et qu'en cours moyen, «c'est un peu jeune».

«Ce que je ne supporte pas, c'est le qualificatif d'Homophobe, car ce n'est pas vrai (...). Et je ne supporte pas les appels à la violence» a estimé encore Robert Ménard qui «n'a pas à s'excuser» et «assume tout ce que j'ai dit et que c'est un problème de compréhension des uns des autres»

Sur le sujet des propos homophobes, Reporters Sans Frontières s'était opposé à la législation sanctionnant ce type de propos, qualifiant la loi contre l'homophobie d'«atteinte à la liberté d'expression».

VIDEO PLUS

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


EN SAVOIR PLUS

Nos articles liés au sujet :
- La lutte contre l'Homophobie à l'Ecole s'intensifie
- Un film pédagogique contre l'Homophobie embarrasserait le ministère de l'Education



17/02/2010 Actualites Gay G.L. (Photo : capture Direct 8)

Partager :
Actualités Gay  
Les créateurs ont du coeur du 13 au 16 juin 2018

Roselyne Bachelot s'engage contre l'homophobie dans le sport sur RMC ce mercredi

Matthias Fekl saisit la justice après des propos visant Xavier Jugelé

Être homosexuel en Tchétchénie veut dire la mort ou l'exil

Pays-Bas - les hommes main dans la main pour dénoncer une agression homophobe

Le Japon reconnaît son premier couple adoptif homosexuel

La première exposition d'art homosexuel ouvre à Londres

A Paris, un bar gay en résistance face à la gentrification du Marais

L'inventeur du drapeau arc-en-ciel, emblème homosexuel, est mort

Drôme - Un homosexuel frappé à coups de barre de fer par deux ados de 15 ans


Associations  
Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides


Publicité


© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés