Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Lettre ouverte de CitéGAY à Têtu


Dans sa dernière édition, Têtu indique dans une rubrique «Les 100 essentiels: Historique» du Sida, à juste titre, comme élément essentiel l'arrivée du bareback, mais commente ce fait par la date de création de CitéGAY



Ci dessous copie de la lettre adressée ce jour au Directeur de la publication de Têtu, Thomas Doustaly, concernant notre réaction suite à la mention de notre site dans le dernier numéro du magazine.

Objet : Réaction concernant mention de notre site dans le cadre de votre dernier numéro


Monsieur le Directeur,

Dans votre dernière édition, vous proposez «Les 100 essentiels: Historique» du Sida. Une lecture attentive de ce dossier ne peut que nous faire réagir quand pour indiquer, à juste titre, comme élément essentiel l'arrivée du bareback, vous commentez ce fait par la date de création de CitéGAY. Dans le texte :

«1997. Début du bareback.
Avec l'arrivée des trithérapies, premières rumeurs sur le relâchement de la prévention. Début de Citegay.com, créé en 1997 par William Pettex-Sorgue, un précurseur de l'internet gay en France. Citegay était à l'origine sa page perso. À la demande des internautes, le site grandit rapidement et accueille peu à peu des petites annonces et des articles pour devenir aujourd'hui le premier site gay hexagonal, selon Cybermétrie. L'ascension d'internet ira étrangement de pair avec le développement du discours bareback, même si le lien de cause à effet n'est pas établi.»
.

En effet, agréons sur votre précaution finale indiquant que le lien de cause à effet n'est pas établi même si votre début de phrase enlève tout crédit à cette affirmation. De plus, avez-vous déjà lu de notre part un discours prosélyte sur le bareback ? Mais revenons longuement sur le reste, par ce que, admettez-le, vos propos sont loin d'être anodins à notre encontre.

Ce n'est pas un raccourci mais un passage en force ou comment faire coïncider l'arrivée du bareback avec la création d'un site. Excluons de suite toute volonté délibérée de nous nuire. Une maladresse, au mieux, mais du plus mauvais genre qui ne correspond bien sûr pas à votre positionnement et votre ambition éditoriale. Pire, auriez vous commis une approximation douteuse ?

Par le parallèle effectué et nonobstant les faibles précautions langagières, l'auteur de cette chronologie estime- à tort ou à raison, c'est son propos- que les sites web (ou uniquement le notre ?) sont responsables du bareback en France.

Nous nous devons de réagir lorsque vous faites expressément un parallèle entre l'arrivée du bareback et la création de CitéGAY.com. Je suis au regret de contester ce point fallacieux, diffamant, infamant, mais également trompeur et mensonger. Que vous datiez à 1997 l'arrivée du bareback en France est de votre crédibilité mais que vous commentiez ce fait avec la création de CitéGAY est pour le moins injurieux et c'est de votre responsabilité.

La question s'impose : Pourquoi avoir daté à 1997 l'arrivée du bareback en France ? Vous appuyez-vous sur une enquête, sur une quelconque étude scientifique, historique, au moins sur un constat ? Ce n'est tout de même pas l'unique fait que CitéGAY ait été créé en 1997 qui vous permet de dater l'arrivée du bareback au niveau hexagonal à cette année-là ? Je vous savais Têtu, je refuse à croire que vous soyez Obtus et que donniez à vos lecteurs des hypothèses approximatives pour argent comptant quitte à forcer le trait, les angles, les bords et les côtés le tout conduisant à nous mettre la tête au carré.

Pourquoi nous répondons ? Si votre propos avait pris la forme d'un billet d'humeur, subjectif par définition sans que cela n'enlève pour autant un caractère diffamant ou injurieux aux faits allégués, nous n'aurions pas répondu. Non pas que nous aurions accordé du crédit à vos écrits, mais le fait que vos insinuations, utilisons le mot, se veulent refléter une chronologie historique, et donc avérée, nous oblige à répondre. Vous vouliez faire un historique, faisons alors de l'Histoire.

Soit, CitéGAY a été créé en 1997, 10 ans cette année, bon anniversaire, nous attendons votre carte de voeux. Accessoirement, le minitel et l'audiotel, vecteurs très importants de rencontres précédemment, sont-ils absouts de votre constat ? Cruising et autres lieux de consommation sexuelle, tout autant ? Nos premiers services de petites annonces ont été créés en 1998, la première version de notre chat a été lancée en janvier 2001. Nos services de dialogues et de rencontres seraient, si je sais vous lire, mais bien sûr j'ai du faire une lecture erronée, l'élément déclencheur du bareback en France dès sa création en 1997 ou tout du moins vous permet de dater son arrivée. Vous vous trompez de quelques années sur la forme. Sur le fond, tout autant.

Au pire, et nous le déplorons également, nos services de dialogues et de rencontres sont révélateurs du phénomène de bareback. Celui du relapse l'a précédé par ailleurs d'après nos constats. Concernant la date, nous avons commencé à voir apparaître des éléments indiquant des prises de risque en 2000-2001, pas avant. Mais sur le sujet, nous l'avouons, nous ne disposons pas d'études historiques et scientifiques à opposer, celles ayant servies à votre datation sans nul doute.

Vous avez ouvert vos pages, à raison, au Dr Philippe ADAM, avec qui nous travaillons, pour un long article. Vous auriez pu profiter de ce moment pour poser la question de savoir si la seule délivrance d'informations était suffisante pour avoir un impact concret sur le rapport aux risques des homosexuels et sur les pratiques sexuelles de nos lecteurs ou internautes. Sur ces sujets, force est de constater au regard des données épidémiologiques que nous échouons tous. CitéGAY avec nos actions prévention (Dossier Prévention, actualités dédiées, intervention en ligne d'écoutants depuis 2001, actions et campagnes dédiées, relais des études dont celle précurseur pour le net Sex Drive, messages prévention dédiés dans les services de dialogues en direct.). Mais ce même échec vous est tout autant imputable, malgré la qualité et l'importance en volume du cahier Têtu +, pensez-vous que nos internautes faisant preuve de prises de risques, informés pour autant par nos soins, ne sont pas également vos lecteurs, tout autant informés ? L'injonction morale à l'attention des lecteurs ou internautes est-il toujours un mode efficace à votre avis ? L'a-t-il jamais été ?

Dans le dossier général que vous consacrez ce mois-ci, vous interrogez : «Les gays luttent-ils toujours contre le Sida ?». Répondons, au moins à notre niveau. Nous luttons, avec nos moyens, avec nos doutes (nous vous le conseillons comme forme d'actions, c'est bénéfique), et vous auriez pu faire le constat que cela a été souvent de notre fait, de longue date et encore aujourd'hui toujours d'avantage qu'ailleurs sur la toile. Nous avons, en vain, essayé de fédérer associations et éditeurs dans un cadre commun de réflexion et d'actions, il va y avoir trois ans (A ce sujet : Ici). Nous avons fait malheureusement le constat en juin dernier que c'était un échec (Article).

Actons au moins que vous nous reconnaissez la qualité de «premier site gay hexagonal». ENFIN, dirais-je, à croire que depuis notre création ce fait vous asséchait la plume quand il fallait commenter l'internet gay en France. Pas tout à fait quand même, notre position de leader est bien sûr «selon cybermétrie». Devons-nous, sur nos pages, indiquer que Têtu est le magazine gay leader en France, «selon OJD». L'adjonction est dans ce cas bien sûr propre à nuancer le propos comme à le réduire qu'au point de vue d'un tiers, obscur donc douteux pour le néophyte même s'il est reconnu par les professionnels.

Enfin, vous dénonciez dans vos colonnes, et en partie à juste titre ce qui nous a amené à produire aucun commentaire sur nos pages, une «cabale estivale» concernant votre management au sein du magazine alors que le landerneau LGBT bruissait de rumeurs sur l'ambiance et la situation de Têtu. Nous aurions attendu d'autres que vous des éléments propres à une cabale automnale à l'encontre de CitéGAY.

Finalement, et là j'accepte sans réserve que vous me fassiez mentir quand nous indiquions qu'un travail entre éditeurs et associations avait été un échec. Êtes-vous prêt à rejoindre un tel groupe de travail ?

Je vous prie de croire, monsieur le Directeur, en ma respectueuse considération.

William PETTEX-SORGUE
Président d'ACTION MULTIMEDIA / CITEGAY





23/11/2007 Actualites Gay CitéGAY

Partager :
Actualités Gay  
Les créateurs ont du coeur du 13 au 16 juin 2018

Roselyne Bachelot s'engage contre l'homophobie dans le sport sur RMC ce mercredi

Matthias Fekl saisit la justice après des propos visant Xavier Jugelé

Être homosexuel en Tchétchénie veut dire la mort ou l'exil

Pays-Bas - les hommes main dans la main pour dénoncer une agression homophobe

Le Japon reconnaît son premier couple adoptif homosexuel

La première exposition d'art homosexuel ouvre à Londres

A Paris, un bar gay en résistance face à la gentrification du Marais

L'inventeur du drapeau arc-en-ciel, emblème homosexuel, est mort

Drôme - Un homosexuel frappé à coups de barre de fer par deux ados de 15 ans


Associations  
Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides


Publicité


© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés