Rencontres GAYActualités LGBTCulture GayInterviewsPeopleSorties GayPrévention SantéShopping

Une journaliste de Têtu mise en examen


A l'origine, une plainte du Ministre de la famille...



Judith Silberfeld, rédactrice en chef adjointe de Têtu a été mise en examen, jeudi 8 janvier, pour "injures publiques envers un membre du gouvernement". Le plaignant n'est autre que Christian Jacob, Ministre de la Famille.

Rappel des faits. Le 12 décembre 2002, Libération publiait un portrait de Christian Jacob dans lequel le Ministre manifestait son opposition au pacs, à l'adoption d'enfants par les homosexuels et, plus généralement, à "tout ce qui ne concerne pas la majorité des citoyens". Christian Jacob précisait qu'"on ne va se laisser emmener sur trois trucs d'intellos gauchos. La nouvelle famille, c'est pas d'être né d'une partouze, comme j'ai entendu à la télé."

Suite à la parution de ce portrait-interview, le magazine Têtu, ainsi que d'autres médias Gay, dont CitéGay, a reçu un email qui s'est révélé être un triste canular. Celui-ci présentait dans sa forme toutes les caractéristiques d'un courriel officiel et dont la provenance ne semblait pouvoir être, au premier coup d'oeil, remise en cause.

Son contenu ? Pas vraiment de quoi fouetter un chat. Il indique entre autres que le Ministre passerait "beaucoup de temps à l'étude des médias et de la télévision, dont il connaît peu les rouages". De même, le courriel précise que le passé d'agriculteur de M. Jacob lui a démontré que, "dans la nature, chaque créature créée par Dieu a vocation à s'accoupler". Cet email a fait l'objet d'une brève courte ; brève reproduisant des passages courts. In fine, la supercherie a été très vite connue et la parution de la brève aussitôt interrompue. Mea Culpa de Judith Silberfeld qui écrit: "Joint dans l'après-midi par téléphone, le chargé de communication de M. Jacob a, formellement, mais avec humour, démenti tout envoi d'un communiqué sur le sujet. "Têtu" a donc été victime d'un canular assez bien ficelé."

Pour autant, et suite à un courrier adressé par Christian Jacob au Garde des Sceaux, Judith Silberfeld vient d'être mise en examen, le juge d'instruction précisant dans sa convocation que "lesdites expressions suggérant que le ministre délégué à la famille ne jouit pas de l'intelligence que l'on pourrait attendre du titulaire d'une telle fonction, en ce qu'il "étudierait" les médias ou aurait besoin de son passé d'agriculteur pour comprendre une évidence relative aux relations sexuelles".

Rappelons tout de même que ces écrits ne sont pas l'oeuvre de la Journaliste de Têtu qui n'a fait que les relayer dans une faible mesure. Egalement, il est bien connu qu'aucun cabinet ministériel ni même Matignon et encore moins l'Elysée ne dispose d'un staff de communicants, spin doctors et autres chargés de « conseiller » les Ministres et d'analyser et faire l'étude des médias. Pas plus que l'intelligence est un critère constitutionnel de choix des Ministres encore moins un trait commun des hommes politiques, il suffit de se rappeler les interventions de certains lors des débats parlementaires sur le Pacs.

CitéGay qui connaît les qualités humaines, morales et professionnelles de Judith Silberfeld souhaite lui apporter publiquement tout son soutien.


22/01/2004 Actualites Gay G.L.

Partager :
Actualités Gay  
Les créateurs ont du coeur du 13 au 16 juin 2018

Roselyne Bachelot s'engage contre l'homophobie dans le sport sur RMC ce mercredi

Matthias Fekl saisit la justice après des propos visant Xavier Jugelé

Être homosexuel en Tchétchénie veut dire la mort ou l'exil

Pays-Bas - les hommes main dans la main pour dénoncer une agression homophobe

Le Japon reconnaît son premier couple adoptif homosexuel

La première exposition d'art homosexuel ouvre à Londres

A Paris, un bar gay en résistance face à la gentrification du Marais

L'inventeur du drapeau arc-en-ciel, emblème homosexuel, est mort

Drôme - Un homosexuel frappé à coups de barre de fer par deux ados de 15 ans


Associations  
Le Refuge, association qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie, s'installe en Guyane

SOS homophobie à l'écoute des victimes depuis 22 ans

Le MILK, bar ''gay-friendly'', ouvre à Rouen

Santé des LGBT : c'est quand qu'on va où ?

Enquête PrEP réalisée par Aides


Publicité


© copyright 1997/2017   CiteGAY.fr | CiteGAY.com   ® tous droits réservés